Pour aider les prêtres à instaurer la communion sur la langue là où elle n'est plus pratiquée.


Il y a dans le Missale Romanum, édition 2002 dans la section présentation au point 287 l'obligation pour les fidèles de recevoir la communion sur la langue quand elle est faites sous les deux espèces, quand l'hostie est trempée dans le vin par le prêtre, c'est le seul endroit dans le texte où il est explicitement dit que les fidèles doivent recevoir la communion dans la bouche, voici le texte en question :

287. Si la communion au calice se fait par intinction, le communiant, tenant le plateau de communion au dessous de sa bouche, s´approche du prêtre qui tient le vase contenant les saintes espèces, alors qu’à son côté se tient le ministre qui porte le calice. Le prêtre prend une hostie, la trempe en partie dans le calice, et, en la lui montrant, dit: Corpus et Sanguis Christi (Le Corps et le Sang du Christ). Le communiant répond Amen, reçoit du prêtre le Sacrement dans la bouche, puis il se retire.
Alors, cette possibilité de réhabituer les fidèles à cette sainte manière de communier devrait être employée avec empressement.