Mardi le 29 octobre 2002
Charles Du Bos (1939) très grand critique littéraire devenu un grand chrétien (RS).  - La critique de Charles Du Bos a sa source, non pas dans l'intelligence analytique, mais dans une expérience intérieure d'espèce métaphysique, dans cet événement vécu que le chrétien nomme l'attouchement de la grâce, le mystique, l'illumination, l'artiste, la vision, le philosophe, l'intuition. Tous ces phénomènes ont un élément commun : la conscience d'une élévation soudaine, d'un brusque enlèvement, d'une véritable transmigration de l'âme, qui lui révèle une nouvelle science, lui dévoile une nouvelle réalité; c'est cet événement que Du Bos décrit sous le nom d'exaltation. [] Cette exaltation est d'une haute valeur et doit être mise sur le même rang que celle que Proust a donné de la création artistique.
8:52:30 AM
Lectionnaire : - Vous, les hommes, aimez votre femme à l'exemple du Christ : il a aimé l'Église, il s'est livré pour elle ;  il voulait la rendre sainte en la purifiant par le bain du baptême et la Parole de vie ;  il voulait se la présenter à lui-même, cette Église, resplendissante, sans tache, ni ride, ni aucun défaut ; il la voulait sainte et irréprochable. C'est comme cela que le mari doit aimer sa femme : comme son propre corps.  - Ta femme sera dans ta maison comme une vigne généreuse, et tes fils, autour de la table, comme des plants d'olivier. Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.  -  « A quoi vais-je comparer le règne de Dieu ?  Il est comparable à du levain qu'une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu'à ce que toute la pâte ait levé. »
8:35:07 AM