Samedi le 6 mars 2004
Xe Assemblée Générale de l'Académie Pontificale pour la Vie sur le thème "La dignité de la procréation humaine et les technologies reproductives: aspects anthropologiques et éthiques" Entretien avec l'évêque australien Mgr Anthony Fisher : ...ce que ces promoteurs de la recherche sur les cellules souches embryonnaires ont en commun, c'est une volonté commune et pragmatique de satisfaire certaines personnes en les aidant à atteindre l'objectif de leurs recherches. Ce faisant ils laissent tomber la dimension éthique du "primum non nocere" ...il semblerait que le meilleur pari soit du côté de la recherche sur les cellules souches adultes, et pourtant il y a des scientifiques (ainsi que ceux qui les soutiennent au niveau commercial, universitaire ou gouvernemental) qui investissent toute leur énergie dans la recherche sur les cellules souches embryonnaires. Tout cela est parfaitement irrationnel. Les résultats avec les "cellules adultes" sont tellement plus prometteurs et bien plus susceptibles de donner des satisfactions immédiates en termes de thérapies et de bénéfices financiers. Alors, que se passe-t-il ? Je crois que des facteurs comme l'idéologie, la fascination de manipuler la vie humaine en train de naître, l'attrait de la gloire (articles dans "Sciences", Prix Nobel, etc.), une culpabilité permanente concernant les banques d'embryons congelés ont plus de poids dans certaines de ces décisions que le vieux motif du profit....beaucoup de gouvernements, terrifiés à l'idée que des économies rivales puissent prendre l'avantage, ont autorisé des pratiques qu'ils savent éthiquement dangereuses ou au moins douteuses...
Je ne doute pas du fait que beaucoup de ceux qui défendent le "mariage homosexuel" ou le recherchent pour eux-mêmes soient pleins de bonnes intentions. En effet, qu'ils en soient conscients ou pas, leur désir de "singer" le vrai mariage par une sorte d'engagement reconnu socialement avec un statut et des privilèges équivalents, témoigne de l'importance du vrai mariage. Mais je ne crois pas que la plupart de ceux qui soutiennent ces propositions comprennent qu'imiter une institution spéciale comme le mariage, en prétendant que toutes les autres formes de relations sont équivalentes, en supprimant toutes les façons dont le vrai mariage est honoré et privilégié au-dessus de toute autre amitié, puisse réellement miner le mariage. Le mariage et la famille basée sur le mariage, bien qu'encore incroyablement solides, subissent aujourd'hui des pressions énormes et beaucoup en souffrent les conséquences. La dernière chose dont nous avons besoin en ce moment ce sont de nouveaux projets d'ingénierie sociale qui diluent encore davantage la compréhension communautaire de la nature et de la signification du mariage et les formes de soutien spécial qu'ils méritent.... toutes les relations - même les relations basées sur un amour radical et un engagement - ne sont pas des mariages et que toutes les personnes ne sont pas forcément mariables. Ceci ne doit pas être dit ou pris comme une offense. Toutes les distinctions ne sont pas des discriminations injustes.
6:54:42 AM
"Dans un monde tenté par l'esprit de consommation et le matérialisme, les dirigeants chrétiens sont appelés à affirmer la priorité de l'"être" par rapport à l'"avoir"
6:30:40 AM