Jeudi le 2 mars 2006
Relativisme?

La réflexion théologique de M. André Naud était personnelle et sincère. Par respect pour sa mémoire, sa pensée ne peut pas être extrapolée en son nom de manière irresponsable. J'aimerais bien demander à M. André Naud pss (décédé en 2002) si les opinions spécifiques de dissidence sur l'homosexualité et la loi naturelle, du forum (Forum André Naud) qui se réclame de lui, sont d'André Naud?... je ne crois pas; il leur apporterait certainement des nuances sinon des objections pastorales sérieuses, personnelles et ecclésiales de circonstance, à mon avis. Les signataires du "Forum André Naud" ont-ils le droit d'utiliser le nom d'André Naud ici, au risque d'abuser?... Pourquoi ne pas simplement appeler leur forum d'un nom descriptif de leurs objectifs?.. rien n'empêche cependant les membres du Forum de citer M. Naud, de même que de citer d'autres théologiens, pour promouvoir leur propre réflexion bien intentionnée mais charriante et empreinte de "relativisme, c'est à dire se laisser "emporter à tout vent de la doctrine", qui apparaît la seule attitude à la hauteur du temps présent. Peu à peu se construit une dictature du relativisme qui ne reconnaît rien comme définitif et qui laisse comme ultime mesure que son propre ego et ses désirs". Cardinal Josef Ratzinger Homélie qu'il a prononcée lors de l'ouverture du conclave le 18 avril 2005
7:00:05 AM
...la lutte contre le péché ne finit jamais, car la tentation est une réalité de chaque jour et la fragilité et l'illusion sont l'expérience de tous

Le Carême nous invite à laisser la Parole de Dieu pénétrer dans notre vie et à connaître ainsi la vérité fondamentale: qui sommes-nous, d'où venons-nous, où devons-nous aller, quel est le chemin à prendre dans la vie ? Et ainsi, le temps du Carême nous offre un parcours ascétique et liturgique qui, alors qu'il nous aide à ouvrir les yeux sur notre faiblesse, nous fait ouvrir notre cur à l'amour miséricordieux du Christ. En nous rapprochant de Dieu, le chemin quadragésimal nous permet de poser sur nos frères et leurs besoins un regard nouveau. Celui qui commence à voir Dieu, à regarder le visage du Christ, contemple également son frère avec un autre regard. Il découvre son frère, son bien, son mal, ses nécessités. C'est pourquoi le Carême, comme écoute de la vérité, est un moment favorable pour se convertir à l'amour, car la vérité profonde, la vérité de Dieu, est dans le même temps amour. En nous convertissant à la vérité de Dieu, nous devons nécessairement nous convertir à l'amour. Un amour qui sache adopter l'attitude de compassion et de miséricorde du Seigneur, comme j'ai voulu le rappeler dans le Message pour le Carême, qui a pour thème les paroles évangéliques: «Voyant les foules, Jésus eut pitié d'elles » (Mt 9, 36). Consciente de sa mission dans le monde, l'Eglise ne cesse de proclamer l'amour miséricordieux du Christ, qui continue à tourner son regard plein d'émotion vers les hommes et les peuples de tous les temps. « Face aux terribles défis de la pauvreté d'une si grande part de l'humanité ai-je écrit dans le Message de Carême mentionné ci-dessus , l'indifférence et le repli sur son propre égoïsme se situent dans une opposition intolérable avec le « regard du Christ ». La prière, le jeûne et l'aumône, que l'Eglise propose de manière spéciale dans le temps du Carême, sont des occasions propices pour se conformer à ce « regard »», au regard du Christ, et nous voir nous-mêmes, l'humanité et les autres, avec ce regard. Dans cet esprit, nous entrons dans le climat d'austérité et de prière du Carême, qui est véritablement un climat d'amour pour nos frères. ...que le Carême soit, à travers l'aumône et les actions de bien à l'égard de nos frères, une occasion de partage sincère des dons reçus avec nos frères et d'attention aux besoins des plus pauvres et des laissés-pour-compte. Que Marie, la Mère du Rédempteur, modèle d'écoute et de fidèle adhésion à Dieu, nous accompagne dans cet itinéraire pénitentiel. Que la Très Sainte Vierge nous aide à arriver, purifiés et renouvelés dans notre cur et notre esprit, à célébrer le grand mystère de la Pâque du Christ. Avec ces sentiments, je souhaite à tous un bon et fructueux Carême. Catéchèse de Benoît XVI sur le carême 2006
6:08:24 AM