Mardi le 22 janvier 2008
Webcam Vatican
2:51:18 AM
Bse Laura Vicuna (Ü1904), élève de 12 ans chez les Salésiennes d'Argentine. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
2:35:01 AM
Lectionnaire

Premier livre de Samuel 16,1-13.

Le Seigneur dit à Samuel : « Combien de temps encore vas-tu pleurer Saül ? Je l'ai rejeté. Il ne régnera plus sur Israël. Je t'envoie chez Jessé de Bethléem, car j'ai découvert un roi parmi ses fils. Prends une corne que tu rempliras d'huile, et pars ! »
Samuel répondit : « Comment faire ? Saül va le savoir, et il me tuera. » Le Seigneur reprit : « Emmène avec toi une génisse, et tu diras que tu viens offrir un sacrifice au Seigneur.
Tu inviteras Jessé au sacrifice ; je te dirai alors ce que tu dois faire : tu consacreras par l'onction celui que je te désignerai. »
Samuel obéit à l'ordre du Seigneur. Quand il parvint à Bethléem, les anciens de la ville furent pris de crainte ; ils allèrent à sa rencontre et lui demandèrent : « Est-ce pour la paix que tu viens ? »
Samuel répondit : « Oui, pour la paix. Je suis venu offrir un sacrifice au Seigneur. Purifiez-vous pour sacrifier avec moi. » Il purifia lui-même Jessé et ses fils et les invita au sacrifice.
Lorsqu'ils arrivèrent et que Samuel aperçut Éliab, il se dit : « Sûrement, c'est celui que le Seigneur a en vue pour lui donner l'onction ! »
Mais le Seigneur dit à Samuel : « Ne considère pas son apparence ni sa haute taille, car je l'ai écarté. Dieu ne regarde pas comme les hommes, car les hommes regardent l'apparence, mais le Seigneur regarde le coeur. »
Jessé appela Abinadab et le présenta à Samuel, qui dit : « Ce n'est pas lui non plus que le Seigneur a choisi. »
Jessé présenta Shamma, mais Samuel dit : « Ce n'est pas lui non plus que le Seigneur a choisi. »
Jessé présenta ainsi à Samuel ses sept fils, et Samuel lui dit : « Le Seigneur n'a choisi aucun de ceux-là.
N'as-tu pas d'autres garçons ? » Jessé répondit : « Il reste encore le plus jeune, il est en train de garder le troupeau. » Alors Samuel dit à Jessé : « Envoie-le chercher : nous ne nous mettrons pas à table tant qu'il ne sera pas arrivé. »
Jessé l'envoya chercher : le garçon était roux, il avait de beaux yeux, il était beau. Le Seigneur dit alors : « C'est lui ! donne-lui l'onction. »
Samuel prit la corne pleine d'huile, et lui donna l'onction au milieu de ses frères. L'esprit du Seigneur s'empara de David à partir de ce jour-là. Quant à Samuel, il se mit en route et revint chez lui, à Rama.


Psaume 89(88),20-21.25.27-29.

Autrefois, tu as parlé à tes amis, dans une vision tu leur as dit : « J'ai donné mon appui à un homme d'élite, j'ai choisi dans ce peuple un jeune homme.
« J'ai trouvé David, mon serviteur, je l'ai sacré avec mon huile sainte ;
« Mon amour et ma fidélité sont avec lui, mon nom accroît sa vigueur ;
« Il me dira : Tu es mon Père, mon Dieu, mon roc et mon salut !
Et moi, j'en ferai mon fils aîné, le plus grand des rois de la terre !
« Sans fin je lui garderai mon amour, mon alliance avec lui sera fidèle ;


Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc 2,23-28.

Un jour de sabbat, Jésus marchait à travers les champs de blé ; et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis.
Les pharisiens lui disaient : « Regarde ce qu'ils font le jour du sabbat ! Cela n'est pas permis. »
Jésus leur répond : « N'avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu'il fut dans le besoin et qu'il eut faim, lui et ses compagnons ?
Au temps du grand prêtre Abiathar, il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains de l'offrande que seuls les prêtres peuvent manger, et il en donna aussi à ses compagnons. »
Il leur disait encore : « Le sabbat a été fait pour l'homme, et non pas l'homme pour le sabbat.
Voilà pourquoi le Fils de l'homme est maître, même du sabbat. »

2:31:51 AM
Message de Benoît XVI pour la Journée mondiale du Malade « Que la prochaine Journée mondiale du Malade soit une circonstance propice pour invoquer, de manière spéciale, la protection maternelle de Marie sur tous ceux qui sont éprouvés par la maladie, sur les personnels de santé et sur les ministres de la pastorale de la santé », conclut Benoît XVI dans son message 2008 pour la Journée mondiale du Malade, célébrée chaque année en la fête de Notre-Dame de Lourdes, le 11 février. « L'Eucharistie, Lourdes et le soin pastoral des malades », c'est en effet le thème de ce message.
2:06:51 AM
Le pape bénit les agneaux dont la laine donnera les pallium Comme c'est la tradition chaque année en la fête de sainte Agnès, vierge et martyre, le 21 janvier, le pape Benoît XVI a béni deux agneaux dont la laine servira à tisser les pallium que le pape remet le 29 juin aux archevêques métropolites nommés dans l'année, en signe de leur communion avec le Successeur de Pierre. Mais aussi en signe de la sollicitude pastorale du bon pasteur qui porte la brebis sur ses épaules. La cérémonie a eu lieu en la chapelle Urbain VIII du palais apostolique. Traditionnellement, ces deux agneaux sont élevés par les religieuses de San Lorenzo in Panisperna et ils sont présentés au pape par les Chanoines réguliers du Latran qui desservent la basilique Sainte-Agnès-hors-les-Murs. Symbole de la brebis perdue, recherchée, sauvée et placée par le Bon Pasteur sur ses épaules, l'agneau est aussi celui du Christ crucifié, selon le titre donné au Christ par saint Jean Baptiste, comme le rappelait l'Evangile de ce dimanche. Leur laine sera utilisée par les Bénédictines du monastère romain de Sainte-Cécile pour tisser les palliums de 5 centimètres de large, qui seront ornés de 6 petites croix de soie noire, symbole des plaies du Christ, et de broches d'or gemmé, autrefois utilisées pour fermer le pallium sur le cúur, le dos et l'épaule droite. Benoît XVI attache une importance particulière au symbole du pallium : il a remis à l'honneur cette force symbolique en choisissant pour lui-même le long pallium des mosaïques des premiers siècles. Il a même voulu qu'il apparaisse sur son blason. Anciennement, le mot « pallium » désignait un manteau de laine exclusivement attribué au souverain pontife, puis il devint un signe liturgique d'honneur, symbole d'un lien de communion particulier avec le successeur de Pierre pour les évêques à la tête de juridictions métropolitaines. Une fois terminés, les palliums sont placés dans une urne de bronze, don de Benoît XVI, placée dans une niche, sous l'autel de la « confession de Pierre », au plus près de la tombe de l'apôtre, jusqu'au 29 juin, en la solennité des saints Pierre et Paul, saints patrons de l'Eglise de Rome. Le récit le plus ancien de la remise du pallium par le pape à un évêque est le récit de la remise du pallium à Saint Césaire d'Arles par le pape Symmaque, il y a plus de 1500 ans. Adolescente et vierge romaine, Agnès a été martyrisée au temps de la persécution de l'empereur Dèce, au IIIe siècle : une persécution si violente que de nombreux baptisés reniaient leur foi devant la menace de mort. Elle périt à l'aube du IVe s., en 303 à l'âge de treize ans. La jeune martyre est souvent représentée par un agneau ou accompagnée d'un agneau blanc, en main la palme du martyre. Elle est une des saintes protectrices des jeunes et on l'invoque pour obtenir la vertu de chasteté.
2:04:13 AM
« Le dialogue úcuménique (...) doit être animé uniquement par la référence constante à la Parole » de Dieu, a rappelé Benoît XVI en cette Semaine de prière pour l'Unité des chrétiens et en vue de la préparation au synode d'octobre 2008 (5-26 octobre) sur le thème : « La Parole de Dieu dans la vie et la mission de l'Eglise ». ... « les grandes tâches de la Communauté ecclésiale dans le monde contemporain », notamment l'évangélisation et l'úcuménisme, « sont centrés sur la Parole de Dieu et en même temps, sont justifiés et soutenus par elle ». « Comme l'activité missionnaire de l'Eglise, avec son úuvre évangélisatrice trouve son inspiration et son but dans la révélation miséricordieuse du Seigneur, le dialogue úcuménique ne peut se fonder sur des paroles de la sagesse humaine, mais il doit être animé uniquement par la référence constante à la parole originaire, que Dieu a confiée à son Eglise ». La doctrine de saint Paul, ajoutait le pape, révèle une force toute spéciale fondée sur la conscience de « l'unique puissance salvifique, celle de l'Esprit du Seigneur ».... « Paul est resté fidèle jusqu'à la mort au Seigneur qu'il a d'abord persécuté, et auquel il a ensuite consacré tout son être : puisse son exemple être pour tous un encouragement à accueillir la Parole du salut et à la traduire dans la vie quotidienne en suivant fidèlement le Christ », a exhorté le pape. Benoît XVI a également souligné la dimension communautaire de l'expérience synodale, en citant un passage de son encyclique sur l'espérance chrétienne, « Spe Salvi » : « Le fait d'être en communion avec Jésus Christ - ai-je écrit - nous implique dans son être « pour tous », il en fait notre façon d'être. Il nous engage pour les autres, mais c'est seulement dans la communion avec Lui qu'il nous devient possible d'être vraiment pour les autres », puisqu'il existe « une relation entre amour de Dieu et responsabilité envers les hommes » qui permet de ne pas retomber dans l'individualisme du salut et de l'espérance », soulignait le pape. Les Pères synodaux qui viendront du monde entier auront ainsi, soulignait Benoît XVI, « la possibilité de confronter [leurs idées], mais surtout de s'unir dans une communion collégiale pour se mettre à l'écoute de la Parole de vie que Dieu a confiée aux soins pleins d'amour de son Eglise ». Et cette écoute doit, souligne le pape, déboucher sur l'Annonce de la Parole « avec courage et conviction, avec la « parresia » [le terme grec paulinien pour désigner l'audace apostolique, ndlr] des Apôtres, à ceux qui sont proches et à ceux qui sont loin ». « En effet, par la grâce de l'Esprit Saint, il faut donner à tous la possibilité de rencontrer la Parole vivante qui est Jésus-Christ ».
1:58:06 AM
CECC Publication d'orientations pour les protocoles diocésains en matière d'abus sexuels - La priorité consiste à prévenir les abus, quels quíils soient, répondre aux plaintes, offrir notre collaboration entière aux autorités civiles, et réduire les risques en matière díabus.
1:49:23 AM