Mercredi le 14 janvier 2009
Vendredi 16 janvier 2009 de 18h00 à 21h00 - Grand Séminaire de Montréal " Viens et vois " Pour les hommes de 18 à 54 ans qui envisagent la prêtrise. Le Grand Séminaire de Montréal t'offre la possibilité de prier et de réfléchir à ce que le Seigneur veut pour toi à l'intérieur d'une rencontre simple et informelle. Chaque rencontre comprend un temps de prière devant le Saint-Sacrement, un temps d'échange et d'information et se termine par un temps de prière en commun. Le Grand Séminaire est situé près du vieux Forum au 2065 rue Sherbrooke Ouest (métro Guy-Concordia; autobus 24). Pour plus d'information, tu peux téléphoner à l'abbé Bertrand Montpetit, responsable de la Pastorale des Vocations, au (514) 935-1169 poste 211 ou par courriel b.montpetit@gsdm.qc.ca
5:43:36 AM
« Pour souffrir en paix, il suffit de bien vouloir ce que Jésus veut » Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus
5:38:52 AM
Vladimir Soloviev (1900), 100e anniversaire du décès de ce grand écrivain. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
5:37:24 AM
Lettre aux Hébreux 2,14-18.

Ainsi donc, puisque les hommes ont tous une nature de chair et de sang, Jésus a voulu partager cette condition humaine : ainsi, par sa mort, il a pu réduire à l'impuissance celui qui possédait le pouvoir de la mort, c'est-à-dire le démon,
et il a rendu libres ceux qui, par crainte de la mort, passaient toute leur vie dans une situation d'esclaves.
Car ceux qu'il vient aider, ce ne sont pas les anges, ce sont les fils d'Abraham.
Il lui fallait donc devenir en tout semblable à ses frères, pour être, dans leurs relations avec Dieu, un grand prêtre miséricordieux et digne de confiance, capable d'enlever les péchés du peuple.
Ayant souffert jusqu'au bout l'épreuve de sa Passion, il peut porter secours à ceux qui subissent l'épreuve.


Psaume 105(104),1-2.3-4.6-7.8-9.

Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom, annoncez parmi les peuples ses hauts faits ;
chantez et jouez pour lui, redites sans fin ses merveilles ;
glorifiez-vous de son nom très saint : joie pour les coeurs qui cherchent Dieu !
Cherchez le Seigneur et sa puissance, recherchez sans trêve sa face ;
vous, la race d'Abraham son serviteur, les fils de Jacob, qu'il a choisis.
Le Seigneur, c'est lui notre Dieu : ses jugements font loi pour l'univers.
Il s'est toujours souvenu de son alliance, parole édictée pour mille générations :
promesse faite à Abraham, garantie par serment à Isaac,


Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc 1,29-39.

En quittant la synagogue, Jésus, accompagné de Jacques et de Jean, alla chez Simon et André.
Or, la belle-mère de Simon était au lit avec de la fièvre. Sans plus attendre, on parle à Jésus de la malade.
Jésus s'approcha d'elle, la prit par la main, et il la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait.
Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous les malades, et ceux qui étaient possédés par des esprits mauvais.
La ville entière se pressait à la porte.
Il guérit toutes sortes de malades, il chassa beaucoup d'esprits mauvais et il les empêchait de parler, parce qu'ils savaient, eux, qui il était.
Le lendemain, bien avant l'aube, Jésus se leva. Il sortit et alla dans un endroit désert, et là il priait.
Simon et ses compagnons se mirent à sa recherche.
Quand ils l'ont trouvé, ils lui disent : « Tout le monde te cherche. »
Mais Jésus leur répond : « Partons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame la Bonne Nouvelle ; car c'est pour cela que je suis sorti. »
Il parcourut donc toute la Galilée, proclamant la Bonne Nouvelle dans leurs synagogues, et chassant les esprits mauvais.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

5:36:11 AM