Dimanche le 14 février 2010
Les chrétiens ont changé leur perception de ce qu'est la communauté chrétienne. Ils ont compris que ce n'est pas seulement le curé qui gère le service liturgique, pastoral et sacramentel, mais que c'est un ensemble de vie communautaire qui fait la paroisse....Des laïcs vivant pleinement leur baptême engendrent des vocations au sacerdoce ministériel.... En France, on parle aujourd'hui de crise des vocations, et les chiffres sont là. Le nombre de prêtres a considérablement diminué. Je pense qu'en réalité il y a une crise de la vie baptismale. Etre chrétien consiste à fonder sa vie dans le Christ, à accueillir la vie du Christ et se laisser transformer. .... Les vocations spécifiques ne peuvent éclore que dans une communauté chrétienne traversée par un véritable élan de sainteté. C'est parce que tous tendent à la perfection de la charité que certains par appel de Dieu peuvent répondre à un appel particulier. Si les chrétiens vivent comme des païens, il n'y aura plus de vocations à être prêtre. En ce sens, je pense que les services des vocations ne servent à rien. Le service des vocations est la communauté chrétienne dans son ensemble. Je m'interroge quand je vois des communautés chrétiennes dites vivantes ou dynamiques où il n'y a pas eu de vocations particulières depuis 30 ou 40 ans. C'est parce que l'ensemble des baptisés s'attache radicalement au Christ que ceux qui ont une forme d'appel plus radical peuvent répondre....

..Comment faire pour que les chrétiens, les pratiquants que je rencontre tous les dimanches vivent réellement de leur baptême et de leur confirmation, et qu'ils se laissent transformer par la vie divine qu'ils ont reçue ?...  comment annoncer l'évangile du salut aux hommes et femmes de notre temps qui ne le connaissent pas ? C'est le cas de la large majorité des habitants de mon diocèse. Comment raviver la conscience missionnaire des fidèles laïcs, mais aussi parfois des prêtres ?...

" Jugez donc de l'ardent amour par lequel Dieu veut que nous honorions Marie, en voyant qu'il a mis en elle la plénitude de tout bien; de telle sorte, que tout ce que nous avons d'espérance, de grâce et de salut - je le dis et n'en doutons pas - nous parvient par son entremise." Saint Bernard: Sermo de Aquaeductu

La consécration de la paroisse d'Ars à Marie
8:15:59 AM
« c'est sur sa double citoyenneté que réside, sans équivoque, la force même du christianisme, qui invite, sur terre comme au ciel, à une participation loyale dans la société, à assumer la responsabilité de la cité de l'homme, sans vouloir la renverser et créer une sorte de société utopiste. Cet engagement dans le monde temporel se fonde sur le fait d'avoir une citoyenneté indestructible dans la cité de Dieu ». ...la force régénératrice inépuisable du christianisme, qui vit à maintes reprises sa propre résurrection, dans la puissance de Celui qui est ressuscité...Voilà, je suis avec vous jusqu'à la fin du monde'. Ces paroles de Jésus Christ sont la plus puissante ressource du christianisme !
7:59:42 AM