www.missa.org

Spiritualite

Appel universel à la sainteté

Dans la prière, tirez le nom d'un saint

Méditations

Web cam adoration

Missa

Religio

Le sacrement de réconciliation et le dialogue avec un prêtre

La confession

Un apôtre de la confession

Le jeûne

Test parent-enfant sur la dépendance à l'internet (cyber-dépendance)

LES MÉDIAS: Un défi fascinant pour la famille

Le magistère et l'ordination sacerdotale réservée aux hommes

Loi Naturelle et Homosexualité

Bien commun et religions ...dans le cadre du débat des "accomodements raisonnables"

Réflexion sur la vie religieuse

L'appel à la sainteté

Un appel à la vie intérieure

RES

Ateliers d'éthique

Le Décalogue d'Assise pour la Paix

Tomber en amour et rester en amour - Jean Monbourquette O.M.I.

La révélation publique du troisième secret de Fatima

Neuvaine à la Miséricorde Divine

Neuvaine au Coeur Sacré de Jésus

Neuvaine au Serviteur de Dieu Père Alfred Pampalon C.S.s.r.

Neuvaine avec Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus

La joie parfaite selon Saint François d'Assise

Prières usuelles

Archive des nouvelles de Medjugorje

Le Rosaire

Saint Charbel

Les Apophtegmes des pères du désert

Une mort clinique - Un jugement - Une seconde chance

Rencontres spirituelles, Raymond Beaugrand-Champagne

Quoi faire pour que nos messes deviennent plus intéressantes ?, Raymond Beaugrand-Champagne

Homélie pour le 9e congrès des Pueri Cantore par Mgr Claude Thompson

Claude Ryan et le Rapport Proulx

Les élections de 2004 responsabilité et discernement

Le jeune donneur de sang



webmstr

mismenuann

Prières usuelles

Le Rosaire

Le sacrement de réconciliation et le dialogue avec un prêtre

La confession

Liturgie des heures

Lectionnaire

Comment m'engager dans ma communauté chrétienne pdf

ecathmontreal.png

ecdqtv_logo.jpg

Accueil Spiritualité


Première Fête de la Divine Miséricorde pour toute l'Eglise (22 avril 2001)

Icone du Christ Misericordieux Nous approchons de la première Fête "officielle" de la Divine Miséricorde pour toute l'Eglise (22 avril 2001), en ce premier Dimanche de la Miséricorde du 3ème millénaire, moment de grâce. En préparation de cette Fête, nous sommes invités à faire la Neuvaine à la Miséricorde Divine qui commence le Vendredi Saint. Au cours de cette neuvaine, nous amènerons toutes les âmes, même les plus éloignées, à la source de Miséricorde qui s'écoule du Coeur de Jésus.

Jésus disait à Sr Faustine : " Ma fille, parle au monde entier de mon inconcevable Miséricorde. Je désire que la Fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs. En ce jour les entrailles de ma Miséricorde sont ouvertes, je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s'approcheront de la source de ma miséricorde ; toute âme qui se confessera (dans les huit jours qui précèdent ou suivent ce Dimanche de la Miséricorde) et communiera, recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur peine ; en ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s'écoulent les grâces ; qu'aucune âme n'ait peur de s'approcher de moi, même si ses péchés sont comme l'écarlate. [...] La Fête de la Miséricorde est issue de mes entrailles, je désire qu'elle soit fêtée solennellement le premier dimanche après Pâques. Le genre humain ne trouvera pas la paix tant qu'il ne se tournera pas vers la source de ma Miséricorde. " (Petit Journal, § 699).

Jésus disait à Sr Faustine : " Je désire que durant ces neuf jours, tu amènes les âmes à la source de ma miséricorde, afin qu'elles puisent force et fraîcheur, ainsi que toutes les grâces dont elles ont besoin dans les difficultés de la vie et particulièrement à l'heure de la mort. [...] Je ne refuserai rien aux âmes que tu amèneras à la source de ma miséricorde. " (Petit Journal, § 1209)

Sr Faustine nous encourage à ne pas seulement implorer la Miséricorde mais aussi à vivre la Miséricorde. Jésus lui dit : " J'exige de toi des actes de miséricorde qui doivent découler de ton amour pour moi. [...] Je te donne trois moyens pour exercer la miséricorde envers le prochain : 1°) l'action, 2°) la parole, 3°) la prière ; ces trois degrés renferment la plénitude de la miséricorde [...] " (Petit Journal, § 742).

Soeur Faustina Kowalska (1905-1938) de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde a été béatifiée le 18 avril 1993. Elle a été canonisée à Rome, le 30 avril 2000, Dimanche de la fête de la Miséricorde une nouvelle fête décretée depuis le 5 mai 2000, dans la liturgie de l'Eglise universelle.

Pour plus d'information
Oeuvre de Jésus Miséricordieux
Notre-Dame-des-Sept-Douleurs
4155, rue Wellington
Verdun (Québec) H4G 1V8
Canada
Tél/Fax: 514-362-9363


LE "DIMANCHE DE LA MISERICORDE", NOUVEAU NOM Un décret en lien avec la canonisation de Soeur Faustyna Kowalska

ROME, mardi 23 mai 2000 (ZENIT.org) - Selon une disposition de Jean-Paul II, le IIe dimanche de Pâques s'appellera désormais "IIe dimanche de Pâques ou de la Miséricorde divine". C'est ce qu'annonce aujourd'hui le Bulletin de la Salle de presse du Saint-Siège qui publie le texte latin du décret de la Congrégation romaine pour le Culte divin et la discipline des Sacrements à ce sujet, en date du 5 mai, et signé par le cardinal Jorge Medina Estevez, préfet du dicastère et Mgr Francesco Pio Tamburri.

La liturgie de toute l'Eglise
Ce décret fait ainsi entrer dans la liturgie de l'Eglise universelle ce qui n'était jusqu'ici, et depuis Sr Faustyna, que le fait d'une dévotion privée, mais l'institution de cette célébration faisait partie de la mission reçue par la sainte.

Le "Petit Journal" de Sr Faustyna
Le décret survient en effet au lendemain de la canonisation de la mystique polonaise, Sr Maria Faustyna Kowalska, le 30 avril dernier, par Jean-Paul II, Place Saint-Pierre. Le livret de la célébration, préparé par le Bureau des célébrations liturgiques pontificales reproduisait le passage du "Petit Journal" spirituel de la sainte où, selon une révélation privée, le Christ aurait demandé: "La fête de la Miséricorde est issue de mes entrailles, je désire qu'elle soit fêtée solennellement le premier dimanche après Pâques. Le genre humain ne trouvera pas la paix tant qu'il ne se tournera pas vers la source de ma miséricorde". Le 2 février 1931, Sr Faustyna avait eu la vision qui est à l'origine de "L'icône du Christ miséricordieux" vénérée dans le monde entier.

Une demande des fidèles
Le décret évoque en particulier la demande de fidèles de nombreux pays en faveur de l'institution de ce dimanche. Le pape Jean-Paul II accède à cette demande, explique le décret, en faisant ajouter les termes "ou dimanche de la miséricorde" au titre de ce IIe dimanche de Pâques, dans le Missel romain, tout en maintenant les lectures liturgiques habituelles de ce jour.


© 1996-2017 missa.org Tous droits réservés | Réalisation
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu