www.missa.org

Spiritualite

Appel universel à la sainteté

Dans la prière, tirez le nom d'un saint

Méditations

Web cam adoration

Missa

Religio

Le sacrement de réconciliation et le dialogue avec un prêtre

La confession

Un apôtre de la confession

Le jeûne

Test parent-enfant sur la dépendance à l'internet (cyber-dépendance)

LES MÉDIAS: Un défi fascinant pour la famille

Le magistère et l'ordination sacerdotale réservée aux hommes

Loi Naturelle et Homosexualité

Bien commun et religions ...dans le cadre du débat des "accomodements raisonnables"

Réflexion sur la vie religieuse

L'appel à la sainteté

Un appel à la vie intérieure

RES

Ateliers d'éthique

Le Décalogue d'Assise pour la Paix

Tomber en amour et rester en amour - Jean Monbourquette O.M.I.

La révélation publique du troisième secret de Fatima

Neuvaine à la Miséricorde Divine

Neuvaine au Coeur Sacré de Jésus

Neuvaine au Serviteur de Dieu Père Alfred Pampalon C.S.s.r.

Neuvaine avec Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus

La joie parfaite selon Saint François d'Assise

Prières usuelles

Archive des nouvelles de Medjugorje

Le Rosaire

< Saint Charbel

Les Apophtegmes des pères du désert

Une mort clinique - Un jugement - Une seconde chance

Rencontres spirituelles, Raymond Beaugrand-Champagne

Quoi faire pour que nos messes deviennent plus intéressantes ?, Raymond Beaugrand-Champagne

Homélie pour le 9e congrès des Pueri Cantore par Mgr Claude Thompson

Claude Ryan et le Rapport Proulx

Les élections de 2004 responsabilité et discernement

Le jeune donneur de sang



webmstr

mismenuann

Prières usuelles

Le Rosaire

Le sacrement de réconciliation et le dialogue avec un prêtre

La confession

Liturgie des heures

Lectionnaire

Comment m'engager dans ma communauté chrétienne pdf

ecathmontreal.png

ecdqtv_logo.jpg

Accueil Spiritualité


Y a-t-il des mystiques marials et actifs ?

Il faut d'abord nous entendre au sujet du mot "mystique". Si on l'entend comme la manifestation, dans une vie, de toutes sortes de phénomènes comme : visions, révélations, extases et autres interventions surnaturelles extraordinaires, cela doit arriver à bien de peu de personnes actives. Si on entend par "mystique" une vie d'union continuelle avec Dieu, il est certain que l'on trouve des mystiques de ce genre dans la vie active, surtout parmi les personnes qui pratiquent avec constance une vraie dévotion à Marie.

Il peut donc y avoir de véritables mystiques marials sans manifestations spéciales et plongés dans une vie des plus actives. Nous en avons comme modèle la Petite Thérèse de Lisieux, contemplative bien sûr, mais modèle pour tous par sa petite voie d'enfance, qui lui faisait souhaiter une vie d'union à Dieu dépourvue de manifestations que tout le monde ne pourrait vivre.

Comment concilier la vie active, la mystique et l'action ? Nous en avons un exemple dans la vie de la Bienheureuse Maria Drooste, religieuse du Bon Pasteur d'Angers, plongée dans l'enseignement et les postes d'autorité. Elle écrivait : "J'ai la tête pleine de projets, les mains pleines de travail et le coeur plein d'amour pour Notre-Seigneur". .

Aujourd'hui, que ne dirions-nous pas de Frank Duff, Edel Quinn et Alfie Lamb ?

Tandis que les mystiques contemplatifs sont souvent illuminés de paroles du Seigneur et de Marie, les mystiques actifs peuvent marcher tout une vie sur une seule "Parole" qui les détermine à être tout entiers au service du Seigneur, sans jamais revenir sur leur décision. Ex Sainte Marguerite Bourgeoys, à qui Marie dit : "Va, je ne t'abandonnerai pas "au moment de prendre la plus grande décision de sa vie : venir à Ville-Marie. Cette parole de Marie lui a donné la force de quitter son pays et de venir au Canada, d'y fonder une communauté religieuse, sans jamais remettre en question la décision prise. A la différence d'une personne active et non mystique, c'est d'abord quelqu'un qui est convaincu d'avoir été choisie par Marie et non d'avoir décidé elle-même de sa vocation.

Pourquoi une telle personne peut-elle être convaincue d'avoir été choisie ? Parce qu'elle se sent indigne et souvent pas préparée à ce qui lui arrive. Elle doit donc se rendre à l'évidence : Marie l'a choisie, justement à cause de ses misères et incapacités, afin que toute la gloire lui revienne à Elle, qui accomplit son Œuvre par la grâce, à travers la pauvreté de l'instrument.

Cette personne, mystique spéciale est continuellement tourmentée entre deux aspirations que la sainteté seule peut unir : un ardent désir de vie contemplative, d'oraison continuelle, de prière continuelle, et en même temps un irrésistible élan vers l'action pour le Règne de Marie, pour que tout le monde la connaisse, l'aime soit à son Service.

Les temps de prière sont presque toujours des "combats" entre la contemplation amoureuse et "les plan" qui s'échafaudent dans la tête pour l'action à venir.

Ce tourment ne cesse que pour de courtes périodes où la contemplation l'emporte. D'où la douleur de ne pas aimer assez et d'être dans une perpétuelle distraction qui détruit l'unité dans la prière.

D'un autre côté, au moment de l'action, c'est l'inverse qui se produit : une "douce présence" vit au fond du coeur, au milieu des activités ; un "amour" couve sous tous les gestes, qui donne l'audace d'entreprendre et d'accomplir des choses qui demandent un grand acte de foi, parce qu'elles sont sans comparaison avec les pauvres moyens employés….. Ex : foule considérable, en un temps ou toutes les invitations ont été refusées ; réussite dans des en treprises qui semblaient vouées à l'échec. Saint Jean Bosco qui commence la construction de la Basilique du Sacré-Coeur, à Rome, avec 75 cents en caisse.

Bref : les mystiques-actifs marials sont conduits par Marie, qui est sans cesse au pied de la croix….. C'est à travers les misères spirituelles, les maladies physiques, la pauvreté matérielle, l'absence de l'aide qui devrait venir que les Œuvres de Marie s'accomplissent, pendant qu'Elle tient ses instruments dans l'humilité la plus vraie, la dépendance la plus totale et quasiment l'inconscience d'accomplir de grandes choses, quitte à s'en apercevoir quand elles sont réalisées ou qu'une autre personne en fait la remarque. Alors l'instrument de Marie est plongé dans un Magnificat qui rejoint le sien. Émerveillé, il s'écrie : "IL a fait en moi, pour moi et même par moi, de grandes choses ". Une telle constatation plonge la personne dans l'adoration…. Et fait surgir d'autres plans, d'autres activités, qui se mettent à ronger le temps de contemplation, en s'en emparant pour prévoir l'action à mettre en marche.

Dans les activités des Mystiques-actifs-marials, tout est donc pensé et presque réalisé d'avance dans la prière…. L'activité est accomplie sans effort – excepté la fatigue physique – puisque le plan se déroule comme il a été prévu dans la prière.

La prière du Rosaire est spécialement féconde en ce sens. Toute activité prévue d'avance dans la prière du Rosaire se réalise à plus ou moins brève échéance, sans heurt, malgré les difficultés, par-dessus lesquelles on passe en se jouant.

Le tourment des mystiques actifs : vouloir prier profondément, dans le silence de l'imagination et de toutes ses facultés….. et passer son temps de prière envahi par de suggestions d'actions apostoliques.

Une volonté qui semble venir de Marie : Chaque fois que ces personnes, pour sauver leur vie de prière, prennent la résolution de réduire l'action, elles sont envahies par des plans d'action ou invitées par les circonstances à continuer leur travail apostolique.

L'état habituel de ces mystiques n'est pas humainement reluisant. Ils sont toujours à moitié morts sans mourir ; pressés de toutes parts sans être écrasés ; obligés de travailler dans la FOI pure, sans consolation, et pourtant, remplis d'une joie inexplicable et sûrs de la protection de Marie en tout et partout.

Comme dit saint Louis-Marie de Montfort : ce qui arrêterait mille fois d'autres personnes n'est, pour eux, qu'une occasion de faire confiance à Marie, qui a les promesses de pouvoir vaincre Satan, en l'écrasant de son pied virginal.

Les entreprises les plus impensables leur paraissent toutes normales, étant donné qu'il faut, comme dit Montfort : "Entreprendre et accomplir de grandes choses pour cette auguste Princesse." (V.D. no 65)

En retour, Marie se communique à ses serviteurs, en leur faisant goûter la joie de sa présence, au plus profond de l'âme, même pendant les heures d'angoisse et de grandes épreuves.

N'est-ce point Marie qui les rend capables de vivre sur cette terre la béatitude des coeurs purs ? Ce "Bienheureux les coeurs purs, car ils verront Dieu" n'attend pas le ciel pour se réaliser, car Marie leur donne comme un "sens spécial", qui est sans doute le don de science du Saint-Esprit, qui fait que les âmes mariales "voient" avec les yeux du coeur, l'action de Dieu dans les moindres détails de leur vie, de sorte par exemple, que éviter un accident, avoir au bon moment l'inspiration de poser le geste qui convient, trouver une fleur sur la route, apercevoir un coin de ciel bleu, admirer un arc-en-ciel, goûter la fraîcheur de la brise du soir : tout devient, pour les mystiques marials, occasion de louer le Seigneur et de voir son action, sa Providence, sa prévenance, à travers la nature, les événements, les personnes.

Cet état d'esprit rend la vie beaucoup plus agréable et décuple les forces dans l'action ; c'est ce qui permet de vivre toujours avec un grand enthousiasme à travers les difficultés.

Anonyme

© 1996-2017 missa.org Tous droits réservés | Réalisation
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu