www.missa.org

Liturgie du jour

Actualités

Vocation sacerdotale

Calendrier liturgique

Dans la prière, tirez le nom d'un saint



webmstr

mismenuann

Prières usuelles

Le Rosaire

Le sacrement de réconciliation et le dialogue avec un prêtre

La confession

Liturgie des heures

Lectionnaire

Comment m'engager dans ma communauté chrétienne pdf

ecathmontreal.png

ecdqtv_logo.jpg

Accueil Spiritualité


Journal Missa

 Archives de janvier 2014 Journal Missa

 Vendredi le 31 janvier 2014
Totus Tuus ego sum, o Maria et Omnia mea Tua sunt

« Une clé pour comprendre la spiritualité de Jean-Paul II » : c’est en ces termes que le cardinal Stanisłas Dziwisz, archevêque de Cracovie, ancien secrétaire de Jean-Paul II, présente le recueil de notes inédites de Jean-Paul II « Je suis entre les mains de Dieu. Notes personnelles 1962 - 2003 », publié par les éditions « Znak » (cf. Zenit du 24 janvier 2014).
11:48:29 PM
Quand don Bosco prie pour le don de la pluie

Le martyrologe romain fête aujourd'hui saint Jean Bosco (1815-1888), l'ami des jeunes. Il lui arrivait aussi de prier par l'intercession de la Vierge Marie pour le don de la pluie, comme le rapporte le P. Jean-Marie ...

Don Bosco prêchait le triduum à la fête de 1'assomption dans la paroisse rurale de Montemagno près de Turin. Une sécheresse implacable sévissait et menaçait de ruiner totalement les récoltes de pommes de terre, principaux produits du pays. A moins d'une pluie prochaine et abondante, les récoltes seraient irrémédiablement perdues. Or voici qu'au sermon d'ouverture du triduum, Don Bosco annonce: "Mes frères, si vous venez généreusement pendant ces trois jours entendre la parole de Dieu et si vous purifiez vos consciences par une bonne confession, je vous promets de la pluie pour la clôture." Quand l'orateur descendit de chaire, le curé affolé l'aborda et lui dit: - "Don Bosco qu'avez-vous promis là? De la pluie pour la clôture?" - "J'ai dit cela ?" fait Don Bosco, étonné. L'église fut remplie à chacune des prédications. Les confessionnaux furent pris d'assaut. Toute la population en âge de le faire communia au matin de l'Assomption. L'après-midi pour la clôture, l'église était archicomble. Pendant ce temps, le soleil narguait tout le monde dans un ciel sans nuage. Au moment de monter en chaire à la fin du Magnificat, Don Bosco, un peu inquiet, envoie le sacristain inspecter le ciel pendant que lui-même murmure cette prière: "Bonne Mère, vous ne pouvez les décevoir; voyez leur empressement !" Le sacristain revient en disant: "Il y a bien à l'horizon un nuage gros comme un chapeau de gendarme, mais rien de bien sérieux." Don Bosco monte en chaire. Le ciel s'obscurcit visiblement. Il n'a pas prononcé dix phrases qu'un coup de tonnerre formidable retentit et une bienfaisante pluie se met à tomber. Un soupir de soulagement s'échappe de toutes les poitrines. Alors le prédicateur change le thème de son sermon pour inciter à la confiance envers Notre Dame.

Source: La clé du Trésor, P. Jean-Marie, éd. Résiac
11:40:18 PM

Premier programme de l'Année de la Vie consacrée 2015

Les événements de l’Année de la vie consacrée

Mgr José Rodríguez Carballo en a exposé les événements principaux, à commencer par une célébration solennelle dans la basilique Saint-Pierre, présidée par le pape. Selon l’agenda de ce dernier, ce pourrait être le 21 novembre 2014, Journée mondiale "Pro orantibus", dédiée à la vie contemplative.

Parmi les autres événements, une Assemblée plénière de la Congrégation, en novembre, sur le thème « La nouveauté (novum) de la vie consacrée à partir de Vatican II », inspiré de la parole du Christ « A vin nouveau, outres neuves » (Mc 2,22).

Diverses rencontres internationales auront lieu à Rome : jeunes religieux et religieuses, novices, profès et professes ; formateurs ; congrès international de théologie sur la vie consacrée sur le thème « Renouveau de la vie consacrée à la lumière du Concile et perspectives d'avenir » ; exposition sur « La vie consacrée Evangile dans l’histoire humaine ».

Toutes ces initiatives, organisées en partenariat avec l’Union des supérieurs généraux (USG) et l’Union internationale des supérieures générales (UISG), se concluront par une audience avec le pape.

Pour la clôture de l’Année de la vie consacrée, une célébration est prévue avec le pape, probablement le 21 novembre 2015.

La préparation de l’Année

Pour la préparation de cette Année, le dicastère publiera une lettre tous les quatre mois. La première, en date du 2 février prochain, pour la Journée mondiale de la vie consacrée, sera intitulée « Réjouissez-vous » et s’inspirera du magistère du pape François sur la vie consacrée.

Selon la volonté du pape, un symposium sur la gestion des biens économiques et patrimoniaux par les religieux aura lieu les 8-9 mars 2014, à l’Université "Antonianum" de Rome.

Les sœurs contemplatives, dans le respect de leur état de vie, seront invitées à « une chaîne de prières entre les monastères ».

Par ailleurs, le pape devrait publier prochainement une nouvelle Constitution apostolique sur la vie contemplative, après Sponsa Christi promulguée par Pie XII en1950.

Le dicastère prépare également des documents pour cette Année, en particulier la révision du document Mutuae relationes (1978) sur les rapports entre évêques et religieux – en partenariat avec la Congrégation pour les évêques – et l’actualisation de l’instruction Verbi Sponsa (1999), qui traite de l’autonomie et de la clôture des soeurs contemplatives. Deux travaux demandés par le pape.

Un document sur la vie et la mission des religieux hommes, un guide sur la gestion des biens pour les Instituts de vie consacrée, et un texte important sur la vocation et la mission des Instituts laïcs, sont également attendus.

Pour conclure, les Conférences de religieux et les Unions de supérieurs sont invités à faire part de leurs suggestions pour que cette Année soit « une Année de grâce ». Source: Zenit
11:33:26 PM

Les trois principaux objectifs de l'Année de la Vie consacrée

Les trois principaux objectifs de l’Année de la vie consacrée sont de « faire mémoire avec gratitude » du passé récent, depuis le Concile, d’« embrasser l’avenir avec espérance », et de « vivre le présent avec passion » dans le sillage des fondateurs, explique le cardinal Braz qui reprend une expression du pape François, de façon à « réveiller le monde ».

L’Année de la Vie consacrée, annoncée par le pape François pour l’année 2015 a été présentée à la presse ce vendredi matin, 31 janvier, au Vatican, par le cardinal brésilien João Braz de Aviz, préfet de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, et par le secrétaire de ce dicastère, un franciscain espagnol, Mgr José Rodríguez Carballo, O.F.M.

La crise traversée par la société, l’Eglise, et donc la vie consacrée, n’est pas, insiste le cardinal brésilien « comme l’antichambre de la mort », mais « comme un kairos, une occasion favorable pour la croissance en profondeur et par conséquent, d’espérance ».
11:30:41 PM

Islam et christianisme. Là où le dialogue bute

Dans "Evangelii gaudium", le pape François dicte les règles concernant les relations avec les musulmans. Le jésuite islamologue Samir Khalil Samir les examine une par une. Et il en relève les limites
11:25:15 PM
The Hijab has Nothing to do With Morality

...the covering of a women's head has been misrepresented as an act of piety.
8:01:35 PM
The War on Christians in the Middle East

Baroness Warsi, UK's Minister for Faith, warns of the possible extinction of Christianity in its historical heartlands

...The large, heavy book being held in front of me was, I realized, almost beyond reading. Its pages were thick and glued together in lumps, soaked and sticky with the blood of the men, women, and children who had been slaughtered that warm evening in a place of peace, in a city where Christians had lived and flourished before Islam even existed. This was not a holy book to be preached from, but a holy book of martyrdom that preached. Its illegible pages spoke entire volumes, its red turned to brown strains cried out to a still largely indifferent or even hostile world...
9:51:49 AM

Journal Missa

 Mardi le 28 janvier 2014
Message du Pape François pour la 48è journée mondiale des communications sociales

"La communication au service d'une authentique culture de la rencontre" : c'est le thème choisi par le Pape François pour la 48e Journée Mondiale des Communications sociales qui aura lieu le 1er juin 2014. 14 mars 2013 : FRANCOIS célèbre sa première messe à la Chapelle Sixtine, au Vatican, Rome, Italie.

Chers frères et sœurs,

Aujourd'hui nous vivons dans un monde qui devient de plus en plus « petit » et où il semblerait alors facile de se faire proches les uns des autres. Le développement des transports et des technologies de communication nous rapprochent, nous connectant toujours plus, et la mondialisation nous rend interdépendants. Cependant, au sein de l'humanité persistent des divisions, parfois très marquées. Au niveau mondial, nous voyons l'écart scandaleux entre le luxe des plus riches et la misère des plus pauvres. Souvent il suffit d'aller dans les rues d'une ville pour voir le contraste entre les personnes vivant sur les trottoirs et les lumières étincelantes des boutiques. Nous y sommes tellement habitués que cela ne nous frappe plus. Le monde souffre de nombreuses formes d'exclusion, de marginalisation et de pauvreté ; ainsi que de conflits où se mélangent les causes économiques, politiques, idéologiques et, malheureusement, même religieuses.

Dans ce monde, les médias peuvent contribuer à nous faire sentir plus proches les uns des autres; à nous faire percevoir un sens renouvelé de l'unité de la famille humaine, qui pousse à la solidarité et à l'engagement sérieux pour une vie plus digne. Bien communiquer nous aide à nous rapprocher et à mieux nous connaître les uns les autres, à être plus unis. Les murs qui nous divisent ne peuvent être surmontés que si nous sommes prêts à nous écouter et à apprendre les uns des autres. Nous avons besoin de régler les différences à travers des formes de dialogue qui nous permettent de grandir dans la compréhension et le respect. La culture de la rencontre exige que nous soyons disposés non seulement à donner, mais aussi à recevoir des autres. Les médias peuvent nous aider dans ce domaine, surtout aujourd'hui, alors que les réseaux de communication humaine ont atteint une évolution extraordinaire. En particulier, l'Internet peut offrir plus de possibilités de rencontre et de solidarité entre tous, et c'est une bonne chose, c'est un don de Dieu.

Il y a cependant des aspects problématiques : la vitesse de l'information dépasse notre capacité de réflexion et de jugement et ne permet pas une expression de soi mesurée et correcte. La variété des opinions exprimées peut être perçue comme une richesse, mais il est également possible de s'enfermer dans une sphère d'informations qui correspondent seulement à nos attentes et à nos idées, ou même à des intérêts politiques et économiques déterminés. L'environnement communicatif peut nous aider à grandir ou, au contraire, à nous désorienter. Le désir de connexion numérique peut finir par nous isoler de notre prochain, de nos plus proches voisins. Sans oublier ceux qui, pour diverses raisons, n'ont pas accès aux médias sociaux, et risquent d'être exclus.

Ces limites sont réelles, pourtant elles ne sauraient justifier un rejet des médias sociaux ; elles nous rappellent plutôt que la communication est, en définitive, une conquête plus humaine que technologique. Par conséquent, qu'est-ce qui nous aide dans l'environnement numérique à grandir en humanité et dans la compréhension mutuelle ? Par exemple, nous devons retrouver un certain sens de la lenteur et du calme. Ce qui demande du temps et la capacité de faire silence pour écouter. Nous avons également besoin d'être patients si nous voulons comprendre celui qui est différent de nous : la personne s'exprime pleinement non pas quand elle est simplement tolérée, mais lorsqu'elle se sait vraiment accueillie. Si nous désirons vraiment écouter les autres, alors nous apprendrons à regarder le monde avec des yeux différents, et à apprécier l'expérience humaine comme elle se manifeste dans différentes cultures et traditions. Mais nous saurons également mieux apprécier les grandes valeurs inspirées par le christianisme, comme la vision de l'homme en tant que personne, le mariage et la famille, la distinction entre la sphère religieuse et la sphère politique, les principes de solidarité et de subsidiarité et bien d'autres.

Alors, comment la communication peut-elle être au service d'une authentique culture de la rencontre ? Et pour nous, les disciples du Seigneur, que signifie rencontrer une personne selon l'Évangile ? Comment est-il possible, malgré toutes nos limites et nos péchés, d'être vraiment proches les uns des autres ? Ces questions se résument à celle qu'un jour, un scribe c'est-à-dire un communicateur, posa à Jésus : « Et qui est mon prochain? » (Lc 10, 29). Cette question nous permet de comprendre la communication en termes de proximité. Nous pourrions la traduire ainsi : comment se manifeste la « proximité » dans l'utilisation des moyens de communication et dans le nouvel environnement créé par les technologies numériques ? Je trouve une réponse dans la parabole du bon Samaritain, qui est aussi une parabole du communicateur. Celui qui communique, en effet, se fait proche. Et le bon Samaritain non seulement se fait proche, mais il prend en charge cet homme qu'il voit à moitié mort sur le bord de la route. Jésus renverse la perspective : il ne s'agit pas de reconnaître l'autre comme mon semblable, mais de ma capacité de me faire semblable à l'autre. Communiquer signifie alors prendre conscience d'être humains, enfants de Dieu. J'aime définir ce pouvoir de la communication comme « proximité ».

Lorsque la communication est destinée avant tout à pousser à la consommation ou à la manipulation des personnes, nous sommes confrontés à une agression violente comme celle subie par l'homme blessé par les brigands et abandonné au bord de la route, comme nous le lisons dans la parabole. En lui le lévite et le prêtre ne considèrent pas leur prochain, mais un étranger dont il valait mieux se tenir à distance. À ce moment, ce qui les conditionnait, c'étaient les règles de pureté rituelle. Aujourd'hui, nous courons le risque que certains médias nous conditionnent au point de nous faire ignorer notre véritable prochain.

Il ne suffit pas de passer le long des « routes » numériques, c'est-à-dire simplement d'être connecté : il est nécessaire que la connexion s'accompagne d'une rencontre vraie. Nous ne pouvons pas vivre seuls, renfermés sur nous-mêmes. Nous avons besoin d'aimer et d'être aimés. Nous avons besoin de tendresse. Ce ne sont pas les stratégies de communication qui en garantissent la beauté, la bonté et la vérité. D'ailleurs le monde des médias ne peut être étranger au souci pour l'humanité, et il a vocation à exprimer la tendresse. Le réseau numérique peut être un lieu plein d'humanité, pas seulement un réseau de fils, mais de personnes humaines. La neutralité des médias n'est qu'apparente : seul celui qui communique en se mettant soi-même en jeu peut représenter un point de référence. L'implication personnelle est la racine même de la fiabilité d'un communicateur. Pour cette raison, le témoignage chrétien, grâce au réseau, peut atteindre les périphéries existentielles.

Je le répète souvent : entre une Église accidentée qui sort dans la rue, et une Église malade d'autoréférentialité, je n'ai pas de doutes : je préfère la première. Et les routes sont celles du monde où les gens vivent, où l'on peut les rejoindre effectivement et affectivement. Parmi ces routes, il y a aussi les routes numériques, bondées d'humanité, souvent blessée : hommes et femmes qui cherchent un salut ou une espérance. Aussi grâce au réseau, le message chrétien peut voyager « jusqu'aux extrémités de la terre » (Ac 1, 8). Ouvrir les portes des églises signifie aussi les ouvrir dans l'environnement numérique, soit pour que les gens entrent, quelles que soient les conditions de vie où ils se trouvent, soit pour que l'Évangile puisse franchir le seuil du temple et sortir à la rencontre de tous. Nous sommes appelés à témoigner d'une Église qui soit la maison de tous. Sommes-nous en mesure de communiquer le visage d'une telle Église ? La communication contribue à façonner la vocation missionnaire de l'Église tout entière, et les réseaux sociaux sont aujourd'hui l'un des endroits pour vivre cet appel à redécouvrir la beauté de la foi, la beauté de la rencontre avec le Christ. Même dans le contexte de la communication il faut une Église qui réussisse à apporter de la chaleur, à embraser le cœur.

Le témoignage chrétien ne se réalise pas avec le bombardement de messages religieux, mais avec la volonté de se donner soi-même aux autres « à travers la disponibilité à s'impliquer avec patience et respect dans leurs questions et leurs doutes, sur le chemin de la recherche de la vérité et du sens de l'existence humaine. » (Benoît XVI, Message pour la 47ème Journée mondiale des communications sociales, 2013). Pensons à l'épisode des disciples d'Emmaüs. Il faut savoir entrer en dialogue avec les hommes et les femmes d'aujourd'hui, pour en comprendre les attentes, les doutes, les espoirs, et leur proposer l'Évangile, c'est-à-dire Jésus Christ, Dieu fait homme, mort et ressuscité pour nous libérer du péché et de la mort. Le défi nécessite profondeur, attention à la vie, sensibilité spirituelle. Dialoguer signifie être convaincu que l'autre a quelque chose de bon à dire, faire de la place à son point de vue, à ses propositions. Dialoguer ne signifie pas renoncer à ses propres idées et traditions, mais à la prétention qu'elles soient uniques et absolues.

Que l'icône du bon Samaritain, qui soigne les blessures de l'homme blessé en y versant de l'huile et du vin, soit notre guide. Que notre communication soit une huile parfumée pour la douleur et le bon vin pour l'allégresse. Notre rayonnement ne provient pas de truquages ou d'effets spéciaux, mais de notre capacité de nous faire proche de toute personne blessée que nous rencontrons le long de la route, avec amour, avec tendresse. N'ayez pas peur de devenir les citoyens du territoire numérique. L'attention et la présence de l'Église sont importantes dans le monde de la communication, pour dialoguer avec l'homme d'aujourd'hui et l'amener à rencontrer le Christ : une Église qui accompagne le chemin, sait se mettre en marche avec tous. Dans ce contexte, la révolution des moyens de communication et de l'information est un grand et passionnant défi, qui requiert des énergies fraîches et une nouvelle imagination pour transmettre aux autres la beauté de Dieu.

Du Vatican, le 24 janvier 2014, mémoire de Saint François de Sales.
6:39:12 AM

Journal Missa

 Mercredi le 15 janvier 2014
The Principle - One of the most heated debates of the century, coming Spring 2014

Jusqu'à Copernic, la cosmologie était généralement géocentrique. La théorie de la relativité défend actuellement l'héliocentrisme copernicien; mais des constatations scientifiques depuis la fin du 19e siècle et jusqu'à présentement (2013) avec maintenant des satellites d'exploration de plus en plus sophistiqués, ramèneraient pour certains astrophysiciens la possibilité objective du géocentrisme. Ce film devrait être en salle en 2014. Des implications bouleversantes pour la réflexion métaphysique.

Sed contra
4:49:19 AM

Journal Missa

 Dimanche le 12 janvier 2014
Bernadette SOUBIROUS réalisé par Jean DELANNOY film complet 1988


7:31:11 AM

Journal Missa

 Samedi le 4 janvier 2014
Heaven Is For Real

A young boy emerges from life-saving surgery with remarkable stories of his visit to heaven.

Heaven Is for Real is the true story of the four-year old son of a small town Nebraska pastor who during emergency surgery slips from consciousness and enters heaven. He survives and begins talking about being able to look down and see the doctor operating and his dad praying in the waiting room. The family didn't know what to believe but soon the evidence was clear.

Colton said he met his miscarried sister, whom no one had told him about, and his great grandfather who died 30 years before Colton was born, then shared impossible-to-know details about each. He describes the horse that only Jesus could ride, about how "reaaally big" God and his chair are, and how the Holy Spirit "shoots down power" from heaven to help us.

Told by the father, but often in Colton's own words, the disarmingly simple message is heaven is a real place, Jesus really loves children, and be ready, there is a coming last battle.
8:27:32 AM

Journal Missa

 Mercredi le 1 janvier 2014
Dans la prière, tirez le nom d'un saint en 2014

Nous avons demandé à Dieu quel saint avait choisi notre apostolat de "Missa" pour l'année 2014. Selon la tradition, dans la prière, nous avons tiré le nom d'un saint :

Saint Jean l'Évangéliste
(fêté le 27 décembre)

" Jésus donc, voyant Sa mère et se tenant près d'elle le disciple qu'Il aimait, dit à sa mère : " Femme, voici ton fils. " Puis il dit au disciple : " Voici ta mère ". Dès cette heure-là, le disciple l'accueillit chez lui. " (Jn 19, 26-27) Priez pour que Marie soit accueillie et aimée
10:37:49 AM

La fraternité, fondement et route pour la paix

Message du pape François pour la célébration de la XLVIIe journée mondiale de la paix 1er janvier 2014

1. Dans mon premier message pour la Journée mondiale de la Paix je désire adresser à tous, personnes et peuples, le vœu d’une existence pleine de joie et d’espérance. Dans le cœur de chaque homme et de chaque femme habite en effet le désir d’une vie pleine, à laquelle appartient une soif irrépressible de fraternité, qui pousse vers la communion avec les autres, en qui nous ne trouvons pas des ennemis ou des concurrents, mais des frères à accueillir et à embrasser.

En effet, la fraternité est une dimension essentielle de l’homme, qui est un être relationnel. La vive conscience d’être en relation nous amène à voir et à traiter chaque personne comme une vraie sœur et un vrai frère ; sans cela, la construction d’une société juste, d’une paix solide et durable devient impossible. Et il faut immédiatement rappeler que la fraternité commence habituellement à s’apprendre au sein de la famille, surtout grâce aux rôles responsables et complémentaires de tous ses membres, en particulier du père et de la mère. La famille est la source de toute fraternité, et par conséquent elle est aussi le fondement et la première route de la paix, puisque par vocation, elle devrait gagner le monde par son amour...
10:28:27 AM

 Archives depuis le 7 octobre 2017 | Journal Missa sur Typepad |
 Archives 2017 | 01-10 |
 Archives 2016 | 01-12 |
 Archives 2015 | 01-12 |
 Archives 2014 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2013 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2012 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2011 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2010 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2009 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2008 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2007 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2006 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2005 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2004 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2003 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2002 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2001 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 |




© 1996-2017 missa.org Tous droits réservés | Réalisation
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu