www.missa.org

Liturgie du jour

Actualités

Vocation sacerdotale

Calendrier liturgique

Dans la prière, tirez le nom d'un saint



webmstr

mismenuann

Prières usuelles

Le Rosaire

Le sacrement de réconciliation et le dialogue avec un prêtre

La confession

Liturgie des heures

Lectionnaire

Comment m'engager dans ma communauté chrétienne pdf

ecathmontreal.png

ecdqtv_logo.jpg

Accueil Spiritualité


Journal Missa

 Archives de novembre 2006 Journal Missa

 Jeudi le 30 novembre 2006
Le Grand silence

Cinema Ex-Centris 3536 boul. Saint-Laurent, Montréal (514) 847-2206

Du 22 au 28 décembre 2006 - à 13:00 H  et à 18:H00 ( sauf le 24 décembre à 13H:00 h seulement). En français, avec sous-titres en anglais.

Description:
De loin, on peut apercevoir la Grande Chartreuse érigée par Saint Bruno en 1084 au cœur du massif des Préalpes françaises. Seulement de loin, car personne n’y entre jamais sauf quelques aspirants au noviciat, et un cinéaste, seize ans après sa demande initiale. On pénètre la vie monastique des Chartreux avec «un film comme un nuage». Un film comme une rencontre fondamentale, un rendez-vous secret, une mystique de l’image! A priori déconcerté par un documentaire de trois heures, on est saisi de l’intérieur, comme une introspection qui grossit en profonde méditation. Son rythme lent, ses répétitions ponctuant une vie dépouillée, ses panoramas éminents en contrepoint d’un détail — un prie-dieu, une dalle mouillée, une braise, une cellule -, son absence quasi absolue de mots et de musique, son silence, LE silence.

7:16:12 PM
Marie, mère de Jésus : un témoin pour les chrétiens et les musulmans (Radio Vatican-Jeudi 30 novembre 2006) Le pape a célébré mercredi sa première messe en terre d’islam, au sanctuaire de Marie, à Ephèse. Benoît XVI a parlé de Marie, Mère de Dieu, Mère de l’Eglise, Mère de l’unité et il a lancé un nouvel appel à la paix en terre sainte. Ephèse, où selon la tradition, Marie aurait passé les dernières années de sa vie. Aujourd'hui encore, la mère de Jésus n'est pas une étrangère pour les croyants musulmans. Témoignage du Père Adrien, franciscain. Il est le recteur du sanctuaire de Marie à Ephèse

Le miracle d'Éphèse (Août 2006)

La maison de Marie à Éphèse - Video
1:10:32 PM
Raising Children of Character: 10 Principles
11:37:20 AM
Dialogue interreligieux : Benoît XVI passe du dialogue des gestes à la confrontation intellectuelle
11:23:01 AM
« À vous, grâce et paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ » (2 Co 1, 2).
11:21:53 AM
Saint André, apôtre; Bx Joseph Marchand, prêtre français martyr au Vietnam (†1835). (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne - Veuillez noter que les fichiers audio de M. Raymond Beaugrand-Champagne pourraient ne pas être disponibles en fin novembre 2006 mais que la situation se rétablira par la suite... si c'est le cas veuillez réessayez plus tard de les écouter. Merci de votre compréhension et de vos prières pour les personnes qui s'affaireront à résoudre cet incident technique.
10:07:22 AM
Le martyre de Saint André, apôtre

« O croix si longtemps désirée, offerte maintenant aux aspirations de mon âme ! Je viens à toi, plein de joie et d'assurance. Reçois-moi avec allégresse, moi le disciple de celui qui pendit à tes bras... » Ainsi parlait saint André [selon la tradition], apercevant de loin la croix qui était dressée pour son supplice. D'où venaient en cet homme une joie et une exultation si étonnantes ? D'où venait tant de constance dans un être si fragile ? D'où cet homme tenait-il une âme si spirituelle, une charité si fervente et une volonté si forte ? Ne pensons pas qu'il tirait de lui-même un si grand courage ; c'était le don parfait issu du Père des lumières (Jc 1,17), de celui qui seul fait des merveilles. C'était l'Esprit Saint qui venait en aide à sa faiblesse, et qui diffusait dans son coeur une charité forte comme la mort, et même plus forte que la mort (Ct 8,6).

Plaise à Dieu que nous ayons part à cet Esprit, nous aussi aujourd'hui ! Car si maintenant l'effort de la conversion nous est pénible, si veiller nous ennuie, c'est uniquement le fait de notre indigence spirituelle. Si l'Esprit Saint nous était présent, il viendrait sûrement en aide à notre faiblesse. Ce qu'il a fait pour Saint André face à la croix et à la mort, il le ferait aussi pour nous : enlevant au labeur de la conversion son caractère pénible, il le rendrait désirable et même délicieux... Frères, recherchons cet Esprit, apportons tous nos soins à l'obtenir, ou à le posséder plus pleinement si nous l'avons déjà. Car « celui qui n'a pas l'Esprit du Christ n'appartient pas au Christ » (Rm 8,9)... Nous devons donc prendre notre croix avec saint André, ou plutôt avec celui qu'il a suivi, le Seigneur, notre Sauveur. La cause de sa joie c'était qu'il mourait non seulement avec lui, mais comme lui, et qu'uni si intimement à sa mort, il règnerait avec lui... Car notre salut est sur cette croix.

Saint Bernard (1091-1153), moine cistercien et docteur de l'Église 2e sermon pour la fête de Saint André (trad. Orval)
10:02:26 AM
Lectionnaire: - Alors pleureront et se lamenteront sur elle les rois de la terre - il nous a faits, et nous sommes à lui, nous, son peuple, son troupeau - Alors, on verra le Fils de l'homme venir dans la nuée, avec grande puissance et grande gloire
10:00:25 AM

Journal Missa

 Mercredi le 29 novembre 2006
Vatican thumbs up to 'Nativity' movie
8:23:38 AM

Journal Missa

 Mardi le 28 novembre 2006
A la Turquie qui rêve d'Europe, le pape répond dialogue - Le premier ministre Recep Tayyip Erdogan est cependant venu, après moult hésitations, l’attendre en bas de l’avion. Les deux hommes ont eu ensuite un entretien d’une dizaine de minutes. « Il ne s’agit pas d’un voyage politique », avait dit Benoît XVI aux journalistes dans l’avion. Pas politique, et pourtant, dès le début, Recep Erdogan va l’entraîner sur ce terrain-là : « Le pape est favorable à l’entrée de la Turquie en Europe », confie-t-il ainsi à la télévision turque juste après l’entrevue. Une première journée très "politique" L’entourage du pape, immédiatement, par la voix du P. Lombardi, corrige un peu le tir : « Le Saint-Siège n’a pas le pouvoir, ni les compétences politiques pour intervenir sur le point précis regardant l’entrée de l’Union européenne. Cependant, il voit positivement, et encourage le chemin de dialogue, d’insertion et de rapprochement dans l’Europe, sur la base des valeurs communes. » Favorable donc, c’est même la première fois que le Saint-Siège s’exprime aussi nettement en ce sens. Mais il pose une condition, exprimée dimanche 26 novembre dans le quotidien de la Conférence épiscopale italienne Avvenire par Mgr Dominique Mamberti, secrétaire pour les relations du Saint-Siège avec les États : « La Turquie doit répondre à tous les critères politiques (…) et aux conditions de liberté religieuse » exigées par l’Europe. Des libertés religieuses que Benoît XVI n’a pas cessé d’évoquer, en guise de réponse, tout au long de la journée de mardi qui fut décidément, et quoi qu’il en dise, très « politique ». Sur ce sujet extrêmement sensible ici, notamment pour les minorités chrétiennes, le pape ne pouvait attaquer de front. En revanche, comme il l’a longuement expliqué aux journalistes dans l’avion, il a interpellé la Turquie sur sa propre tradition, la laïcité, élément fondateur de l’État turc moderne, inspiré, a-t-il observé, par l’histoire de la France. Ce qui fait de la Turquie, note-t-il au passage, un lieu de dialogue entre la raison européenne et la tradition musulmane. Allusion au discours de Ratisbonne le 12 septembre dernier, si mal perçu dans le monde musulman, sur les rapports entre foi et raison… Benoît XVI plaide pour la liberté religieuse Une laïcité ouverte, que Benoît XVI définit comme un système où l’autonomie des sphères religieuses et politiques est préservée, mais aussi « leur cohérence et leur responsabilité commune ». Cette laïcité, poursuit le pape, a « comme élément fondamental la liberté et les valeurs qui donnent un contenu à cette liberté ». Il a repris longuement ce raisonnement le soir, devant les membres du corps diplomatique (pour lire le discours, cliquez ici). Dans un texte très explicite, il a rappelé en quelque sorte ce pays à ses engagements : la distinction claire pour laquelle la Turquie a opté, dans sa Constitution, entre la société civile et la religion, explique-t-il, implique aussi que ce pays « reconnaisse tous les droits des citoyens à la liberté de culte, et la liberté de conscience », même si on ne peut nier le fait que « la majorité de la population de ce pays est musulmane ». Et il insiste encore : « La liberté religieuse est une expression fondamentale de la liberté humaine, une présence active des religions dans la société, elle est une source de progrès et d’enrichissement pour tous. » C’est dans le cadre de cette « laïcité » que peut justement se dérouler un vrai dialogue entre les chrétiens et les musulmans, affirmait le pape quelques heures auparavant, devant le président pour les affaires religieuses, Ali Bardakoglu. "Nous ne pouvons réduire ce dialogue à une simple option" Benoît XVI se savait attendu sur ce terrain. Il a donc multiplié les preuves de sa bonne volonté de dialogue. « Nous ne pouvons réduire ce dialogue à une simple option », a-t-il affirmé, expliquant qu’il fallait « affronter ce dialogue interreligieux et interculturel avec optimisme et espérance ». Pour lui, la discussion avec les musulmans peut partir d’« une commune conception du caractère sacré et de la dignité de la personne ». C’est « la base de notre respect réciproque, et la base de notre estime ». Au responsable religieux turc, qui lui reproche le discours de Ratisbonne, le pape, non sans humour, s’est permis, comme en Bavière, d’exhumer du Moyen Âge une autre « disputatio » entre un musulman et un chrétien : celle du pape Grégoire VII avec un prince musulman d’Afrique du Nord en 1076. Grégoire VII, raconte Benoît XVI, expliquait au prince que « nous nous devons une estime réciproque, parce que nous croyons et confessons un seul Dieu, même si c’est de manière différente ». Ce prince musulman, précise le pape, était réputé pour sa « grande bonté envers les chrétiens placés sous sa juridiction ». Allusion à la situation présente de la Turquie, où les chrétiens ne bénéficient pas toujours d’un vrai statut juridique ? Toujours est-il que Benoît XVI a conclu cette histoire en posant la liberté de religion comme condition de ce dialogue : en effet, dit-il, « la liberté religieuse, garantie constitutionnellement, et effectivement respectée, pour l’individu comme pour la communauté, constitue pour tous les croyants la condition nécessaire pour leur réelle contribution à l’édification de la société ». Une conclusion, somme toute, encore très « politique »…
8:16:22 PM
Allocution de Jean-Paul II à la communauté catholique d'Ankara (1979) Le 29 novembre 1979, dans la chapelle dédiée à saint Paul, à Ankara, Jean-Paul II a présidé une rencontre de prière avec environ 500 personnes, presque toutes d’origine européenne. Source : Documentation catholique (n° 1776)
10:20:44 AM
Les religions en Turquie
9:57:19 AM
La Turquie, un berceau du christianisme
9:56:20 AM
Programme du voyage de Benoît XVI en Turquie
8:08:11 AM
Mardi, premier jour en Turquie pour Benoît XVI (RV-Mardi 28 novembre 2006) Le pape entame ce mardi un voyage apostolique de quatre jours en Turquie. C’est le 5ème voyage de Benoît XVI à l’étranger, le premier dans un pays musulman. L’avion de Benoît XVI se posera à Ankara à 13h, heure locale. Le programme et les enjeux de cette première journée, avec l'envoyé spécial de Radio-Vatican en Turquie, Bernard Decottignies
8:06:25 AM
Comme disciples du Christ…, vous offrirez à l'homme d'aujourd'hui, environné de mille menaces et plein de confusion, la parole et l'espérance qui rendent libres.
7:27:07 AM
Lectionnaire: - l'heure de la moisson est venue - il jugera le monde avec justice - Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n'en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit
7:24:49 AM

Journal Missa

 Lundi le 27 novembre 2006
Notre Dame de Soufanieh - Source de l'Huile Sainte

Soirée de prières pour l'unité des chrétiens, l'unité des coeurs et l'unité de la Fête de Pâques

À l'occasion du 24ème anniversaire des apparitions de Notre Dame à Soufanieh (Damas, Syrie), la paroisse arménienne catholique Notre-Dame-de-Nareg vous invite à participer à la récitation méditée du chapelet ainsi qu'à la célébration eucharistique, le jeudi 30 novembre 2006 à partir de 7:00 pm. Mgr Georges Zabarian, vicaire général des arméniens catholiques au Canada et aux États-Unis célébrera la divine liturgie. Après la messe, au sous-sol de l'église, un gâteau d'anniversaire sera partagé, suivi d'une présentation vidéo d'une entrevue avec l'abbé René Laurentin – mariologue et théologien de réputation mondiale - sur Soufanieh. Venez nombreux honorer Dieu qui fait de grandes et de belles choses. Vénérons aussi la sainte Vierge Marie et remercions-La. Prions pour l'accomplissement des Messages de Jésus et de Marie.

Lieu et directions
Église Arménienne Catholique Notre-Dame-de-Nareg
858, Boul. Côte Vertu (coin rue Barré - au sud)
Ville Saint-Laurent (derrière le centre d'achats Montpellier)
Tél: 514 748 6435
Métro Côte-Vertu; autobus 121 ou 171, direction Est.
Internet: www.soufanieh.com courriel: soufanieh@sympatico.ca

Vous êtes tous les bienvenus ... Venez nombreux !!
9:07:37 PM

Journal Missa

 Dimanche le 26 novembre 2006
Les douze degrés du Silence
6:10:22 PM

Journal Missa

 Vendredi le 24 novembre 2006
Les loups sortent, et hurlent toujours avec les loups
11:56:09 AM
Jacques Alberione, prêtre italien, fondateur des Pères de Saint Paul. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
10:39:31 AM
avec la foule immense des saints, en ce lieu que tu as consacré, nous te bénissons, nous te glorifions, et nous te rendons grâce en chantant : « Saint ! Saint ! Saint, le Seigneur, Dieu de l’univers. »
10:35:46 AM
Lectionnaire: - Il faut que tu reprennes ta mission de prophète ; tu parleras sur un grand nombre de peuples, de nations, de langues et de rois. - Mon âme est collée à la poussière - Jésus entra dans le Temple, et se mit à expulser les marchands. Il leur déclarait : « L'Écriture dit : Ma maison sera une maison de prière. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. »
10:24:15 AM
Entretien avec Edouard-Marie Gallez sur les origines de l’Islam Une exploration de manière systématique de la piste de l’origine judéo-chrétienne de l’Islam... J’ai tenté de décrire le mieux possible cette secte, qui, depuis des siècles, axait sa vision du monde et du salut sur le retour du Messie ; les textes trouvés dans les grottes de la mer Morte contribuent fortement à cette compréhension. Il s’agissait d’un retour matériel, d’un avènement politique du Messie, non d’une Venue dans la gloire comme la foi chrétienne l’enseigne...Il est impossible d’évoquer tout ce que l’on trouve dans votre livre. Il révèle la figure historique de Mahomet, il montre qu’il faut le considérer surtout comme celui qui a réussi à unir plusieurs tribus arabes autour du projet judéo-nazaréen de la « conquête de la terre ». Pouvez-vous préciser davantage encore quelle était la croyance de ces judéo-nazaréens ? Les judéo-nazaréens reconnaissaient Jésus non pas comme le Fils de Dieu venu visiter son peuple - pour reprendre une manière de parler très primitive -, mais seulement comme le Messie suscité par Dieu. Ce n’est pas de sa faute si ce dernier n’a pu établir le Royaume de Dieu : les Grands-Prêtres se sont opposés à lui et vont même vouloir le tuer. Mais Dieu ne pouvait permettre que son Messie fût crucifié, Il l’enlève donc à temps au Ciel, et c’est une apparence - un autre homme ou une illusion - qui est clouée sur la croix à sa place. Divers textes apocryphes disent cela bien avant le Coran (IV, 157), et certains imaginent même que c’est Simon de Cyrène, celui qui avait aidé Jésus à porter sa croix, qui se retrouve dessus par erreur. L’important, c’est que Jésus, lui, soit gardé “en réserve” au Ciel. Mais il ne peut redescendre que lorsque le Pays sera débarrassé de la présence étrangère et que le Temple sera rebâti par les vrais croyants. Pour que le salut du monde advienne, la recette est donc évidente : il suffira de prendre Jérusalem - qui doit devenir la capitale du monde - et de reconstruire le Temple. Le « Messie-Jésus » - une expression gardée dans le Coran que nous avons - imposera alors le Royaume de Dieu sur toute la terre. Là, on est loin des messianismes antérieurs à notre ère, qui étaient simplement nationalistes et religieux....L’insurrection de 66 qui conduisit à la ruine du Temple en 70 n’était plus simplement nationaliste, quoique son idéologie soit mal connue : Flavius Josèphe est la seule source qui aurait pu nous l’expliciter mais il glisse sur le sujet (il y a été impliqué lui-même). Cependant, on peut penser à un mélange de messianisme nationaliste et d’eschatologie « mondialiste » où le message judéo-chrétien, déformé, n’est pas étranger. Les sources sont plus claires à propos de la seconde insurrection judéenne, qui s’étendit de 132 à 135 ; celle-là est explicitement messianiste, et inspirée par un certain Aqiba qui est en fait un ex-judéo-chrétien devenu « Rabbi », et qui est connu pour son anti-christianisme. On voit bien à quel courant de pensée il puise ses délires destructeurs. On en a parlé précédemment, c’est à la suite de la destruction du Temple de 70 que l’idéologie judéo-nazaréenne se structura en vision cohérente du Monde et de l’Histoire, construite sous l’angle de l’affrontement des « bons » et des « méchants », les premiers devant être les instruments de la libération de la Terre. Le recoupement des données indique que c’est en Syrie, chez les judéo-chrétiens qui refusèrent de rentrer en Judée après 70 et réinterprétèrent leur foi, que cette idéologie de salut - la première de l’Histoire - s’est explicitée....Vous ne vous contentez pas de collationner les événements, vous proposez une histoire des doctrines, ou plutôt un schéma explicatif, qui s’applique de manière pertinente jusqu’à nos jours ou presque ? Je crois pouvoir dire en effet que cette manière de réinterpréter l’attente de la manifestation glorieuse du Messie est à l’origine de tous les messianismes « modernes » même s’ils l’ont oublié depuis longtemps ; car il s’agit d’une explication de l’Histoire où l’initiative n’appartient plus vraiment à Dieu mais à l’homme. La recette de l’accomplissement de l’Histoire est fournie : « La Terre appartient aux pieux ». Ceux qui la possèdent sont donc les sauveurs du monde, et Dieu n’a plus grand-chose à faire dans cette Histoire où la victoire finale des « bons » est pour ainsi dire programmée et inscrite : les explications déterministes modernes trouvent là leur source. Ce que d’aucuns appellent le fatalisme musulman est un autre aspect de ce déterminisme, mektoub. Mais attention : la « foi » - religieuse ou non - en ce déterminisme n’entraîne pas nécessairement la passivité ; elle peut entraîner aussi bien l’activisme, au sens où l’on se croit investi d’une mission de Dieu qui place au-dessus des autres hommes ; le Coran expose cette idée (par exemple III, 110) mais, « Dieu » mis à part, elle a également été celle des militants marxistes. Pour en revenir à l’attente judéonazaréenne du Messie-Jésus, je ne vous apprendrai rien en disant qu’il n’est pas redescendu du Ciel en 638. En 639 non plus. En 640, l’espérance de le voir redescendre du Ciel apparut clairement être une chimère. C’est la crise...
9:29:19 AM

Journal Missa

 Jeudi le 23 novembre 2006
Le 22 novembre 2006, Mgr Michel Hakim, O.S.B., évêque éparchial émérite des Grecs-Melkites catholiques au Canada, est décédé à l’âge de 85 ans.
4:34:06 PM
La célébration de la solennité du Christ Roi ravive l’espérance de sa venue dans la gloire et du temps où il sera « tout en tous ».
11:38:50 AM
tous les habitants de l’Asie, avec leurs cultures riches et variées, leurs patrimoines religieux et leurs traditions, ne s’arrêteront pas tant qu’ils ne trouveront pas Celui qui est la Vie, la Vérité, et la Vie, et ils l’adoreront
11:35:12 AM
Michel Pro-Juarez (†1927) jésuite exécuté au Mexique en haine du Christ. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
11:31:11 AM
Parce que l'amour tue ce que nous étions pour nous faire être ce que nous n'étions pas encore, il accomplit en nous une oeuvre de mort. Saint Paul est mort de cette mort, lui qui disait : « Le monde est crucifié pour moi et je le suis pour le monde » (Ga 6,4), et de cette mort étaient morts ceux à qui il disait : « Vous êtes morts, et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu » (Col 3,3).
11:29:37 AM
Lectionnaire: - Quand l'Agneau eut reçu le Livre, les quatre Vivants et les vingt-quatre Anciens se prosternèrent devant lui. Chacun tenait une harpe et des coupes d'or pleines de parfums qui sont les prières des saints. Ils chantaient ce cantique nouveau : « Tu es digne de recevoir le Livre scellé et de l'ouvrir, car tu as été immolé ; par ton sang, tu as racheté pour Dieu des hommes de toute race, langue, peuple et nation, et tu en as fait pour notre Dieu un royaume de prêtres qui régneront sur la terre. » - Car le Seigneur aime son peuple, il donne aux humbles l'éclat de la victoire. - Quand Jésus fut près de Jérusalem, en voyant la ville, il pleura sur elle ; il disait : « Si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ce qui peut te donner la paix ! Mais hélas, cela est resté caché à tes yeux. Oui, il arrivera pour toi des jours où tes ennemis viendront mettre le siège devant toi, t'encercleront et te presseront de tous côtés ; ils te jetteront à terre, toi et tes enfants qui sont chez toi, et ils ne laisseront pas chez toi pierre sur pierre, parce que tu n'as pas reconnu le moment où Dieu te visitait. »
11:25:47 AM
The Elephant in the Communion Line In debates about politicians receiving Communion, one big fat fact remained unacknowledged. Catholics asked: Why should the lawmakers who enact draconian pro-abortion laws receive Communion? But they should have asked: Why are so many others receiving Communion when they shouldn’t? With their new document, “Happy Are Those Who Are Called to His Supper:” On Preparing to Receive Christ Worthily in the Eucharist,” the bishops are pointing dramatically at the elephant in the Communion line. The document reminds us not just that Communion is for Catholics only, but for Catholics who: — Went to confession in the past year, at least, or more often if they committed a serious sin. — Fasted for an hour first “refraining from food and drink (except for water and medicines) for at least one hour prior to receiving Holy Communion.” — Are wearing “modest and tasteful dress” — “clothes that reflect our reverence for God and that manifest our respect for the dignity of the liturgy and for one another.” — Are in a recollected and prayerful state of mind. The statement even spells out some common serious sins. These are sins that constitute grave matter. When we do them deliberately and with knowledge of their sinfulness, they put us in a state of mortal sin. — Abortion and euthanasia. “Committing murder, including abortion and euthanasia, harboring deliberate hatred of others.” — Any extra-marital sex. “Engaging in sexual activity outside the bonds of a valid marriage.” — Theft, including “serious fraud, or other immoral business practices.” — Slander, Hatred and Envy. “Speaking maliciously or slandering people in a way that seriously undermines their good name. … Harboring deliberate hatred of others. … Engaging in envy that leads one to wish grave harm to someone else.” — Pornography. “Producing, marketing, or indulging in pornography.” This document is a robust answer to what Pope John Paul II asked for in his 2001 apostolic letter Novo Millennio Ineunte (At the Beginning of the New Millennium). He asked for bishops to have “courage, confidence and creativity” in re-establishing the sacrament of confession in their dioceses. In 2002, when the Church was rocked with scandals, John Paul saw what the real crisis was: Catholics were allowing themselves to fall into a state of sin, weren’t going to confession and were, often enough, receiving Communion anyway. What’s the big deal with that? When priests and their flocks no longer care about sin, it’s only a matter of time before they will begin sinning in ways that shock us. John Paul wrote a Holy Thursday letter to priests in 2002 in which he said three times that people in a state of sin should not receive Communion without going to confession first.
10:45:33 AM

Journal Missa

 Mercredi le 22 novembre 2006
L'Eucharistie - don de Dieu pour la vie du monde
Le document théologique de base pour le 49e Congrès eucharistique international de Québec 2008 vient de paraître aux éditions Anne Sigier, à Québec.

Dans un mot d'invitation, M. le cardinal Marc Ouellet écrit : "Au début du troisième millénaire du christianisme, l'Église catholique, consciente du phénomène de la globalisation, s'intéresse à tout ce qui peut promouvoir une civilisation de l'amour et de la paix. Elle puise à la source de la sainte eucharistie l'inspiration et l'énergie qui stimulent l'engagement de tous dans la construction d'un monde plus juste et fraternel. D'où le thème : l'Eucharistie, don de Dieu pour la vie du monde." (p.6).

L'étude théologique d'une soixantaine de pages est divisée en trois parties : la sainte eucharistie, don de Dieu; l'eucharistie, nouvelle Alliance; l'eucharistie pour la vie du monde. La lecture de ce petit ouvrage nous plonge dans la méditation du grand mystère d'amour par excellence. De l'histoire du salut, en passant par l'institution de l'eucharistie, le texte nous amène à mieux saisir que l'eucharistie édifie l'Église comme sacrement du salut et qu'elle stimule les membres du peuple de Dieu à devenir des témoins au coeur du monde.

Les éditions Anne Sigier ont aussi publié un magnifique Calendrier 2007 L'Eucharistie. Les illustrations sont de Françoise Burtz, cofondatrice de l'institution MESS'AJE qui offre un parcours catéchistique aux adultes. Les textes sont de soeur Ghislaine Salvail, sjsh, bien connue au Québec pour ses retraites et ses commentaires bibliques. Pour commander le document théologique ainsi que le calendrier: 1 800 463-6846.
5:07:03 PM

Journal Missa

 Lundi le 20 novembre 2006
"L'église respecte-t-elle l'amitié et l'amour?" (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
10:13:15 AM
tout est nuit, et vides sont mes pauvres mains
10:10:41 AM
Lectionnaire: - Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, je suis celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant. - Il est comme un arbre planté près d'un ruisseau, qui donne du fruit en son temps - Vois. Ta foi t'a sauvé.
10:09:19 AM

Journal Missa

 Dimanche le 19 novembre 2006
Lectionnaire: - ceux qui sont des maîtres de justice pour la multitude resplendiront comme les étoiles dans les siècles des siècles - Je n'irai pas leur offrir le sang des sacrifices - quand le pardon est accordé, on n'offre plus le sacrifice pour les péchés - Quant au jour et à l'heure, nul ne les connaît, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, mais seulement le Père
9:08:22 AM

Journal Missa

 Vendredi le 17 novembre 2006
Sainte Élisabeth de Hongrie (†1231), duchesse, mère, veuve, laïque consacrée aux pauvres, morte à 24 ans, canonisée 4 ans plus tard. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
9:28:28 AM
Le Sauveur viendra non pour être à nouveau jugé, mais pour juger ceux qui ont porté jugement.
9:26:36 AM
Lectionnaire: - qui va de l'avant sans rester attaché à l'enseignement du Christ, celui-là se sépare de Dieu. Mais celui qui reste attaché à l'enseignement, celui-là trouve le Père et le Fils. Si quelqu'un vient chez vous sans apporter cet enseignement, ne l'accueillez pas dans votre maison et ne lui adressez pas votre salutation ; car celui qui le salue ainsi participe à ses oeuvres mauvaises. - Heureux ceux qui gardent ses exigences, ils le cherchent de tout coeur ! ...Puissent mes voies s'affermir à observer tes commandements ! - Ce qui se passera dans les jours du Fils de l'homme ressemblera à ce qui est arrivé dans les jours de Noé. On mangeait, on buvait, on se mariait, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche. Puis le déluge arriva, qui les a tous fait mourir. Ce sera aussi comme dans les jours de Loth : on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ; mais le jour où Loth sortit de Sodome, Dieu fit tomber du ciel une pluie de feu et de soufre qui les a tous fait mourir ; il en sera de même le jour où le Fils de l'homme se révélera. Ce jour-là, celui qui sera sur sa terrasse, et qui aura ses affaires dans sa maison, qu'il ne descende pas pour les emporter ; et de même celui qui sera dans son champ, qu'il ne retourne pas en arrière.  Rappelez-vous la femme de Loth. Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. Et qui la perdra la sauvegardera. Je vous le dis : Cette nuit-là, deux personnes seront dans le même lit : l'une sera prise, l'autre laissée. Deux femmes seront ensemble en train de moudre du grain : l'une sera prise, l'autre laissée. » Les disciples lui demandèrent : « Où donc, Seigneur ? » Il leur répondit : « Là où il y a un corps, là aussi se rassembleront les vautours. »
9:22:26 AM

Journal Missa

 Mercredi le 15 novembre 2006
St Albert le Grand et St Thomas d'Aquin (13e s.), illustres dominicains. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
10:53:00 PM
Celui qui se complaît en la Vie, à son tour sera vivant. Tel est l'Esprit du Seigneur sans mensonge qui apprend aux hommes à connaître ses voies.
10:51:49 PM
Lectionnaire : - par sa grâce, nous sommes devenus des justes, et nous possédons dans l'espérance l'héritage de la vie éternelle - Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi  - pour rendre gloire à Dieu ; il n'y a que cet étranger ! » Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t'a sauvé.
10:48:26 PM
The Catholic bishops of the United States overwhelmingly approved new documents yesterday, exhorting Catholics to refrain from using artificial birth control, describing gay sex as immoral, and saying that anyone who disagrees with key church teachings should not take Communion.
11:50:59 AM
Miracles of John Paul II
11:46:43 AM

Journal Missa

 Mardi le 14 novembre 2006
A counter-cultural document
7:54:25 AM

Journal Missa

 Lundi le 13 novembre 2006
Pastorale audiovisuelle de la paroisse Notre-Dame de Nareg (Montréal) pdf
5:23:57 PM
Le contexte contemporain semble donner le primat à une intelligence artificielle qui est toujours davantage sous l'emprise de la technique expérimentale et oublie ainsi que toute science doit toujours également sauvegarder l'homme et engager sa tension vers le bien authentique. Surévaluer le « faire » en dissimulant l'« être » n'aide pas à recomposer l'équilibre fondamental dont chacun a besoin pour donner à sa propre existence un solide fondement et une finalité valable.

Tout homme, en effet, est appelé à donner un sens à son action surtout lorsque celle-ci se place dans la perspective d'une découverte scientifique qui invalide l'essence même de la vie personnelle. Se laisser entraîner par le goût de la découverte sans sauvegarder les critères qui viennent d'une vision plus profonde ferait facilement verser dans le drame dont parlait le mythe antique: le jeune Icare, pris par le goût du vol vers la liberté absolue et inattentif aux avertissements de son vieux père Dédale, s'approche toujours davantage du soleil, en oubliant que les ailes avec lesquelles il s'est élevé vers le ciel sont de cire. La terrible chute et la mort sont le tribut qu'il paie à cette illusion. La fable antique contient une leçon d'une valeur éternelle. Dans la vie il y a bien d'autres illusions à laquelle on ne peut se fier, sans risquer des conséquences désastreuses pour sa propre existence et celle des autres.

Le professeur universitaire a le devoir non seulement d'enquêter sur la vérité et de susciter un émerveillement éternel face à cette vérité, mais également de promouvoir la connaissance de la vérité dans toutes ses dimensions et de la défendre contre des interprétations réductrices et déformées. Placer au centre le thème de la vérité n'est pas un acte purement spéculatif, réservé à un petit cercle de penseurs; au contraire, c'est une question vitale pour donner une profonde identité à la vie personnelle et susciter la responsabilité dans les relations sociales (cf. Ep 4, 25). En effet, si l'on abandonne la question sur la vérité et la possibilité concrète pour toute personne de pouvoir y parvenir, la vie finit par se réduire à un éventail d'hypothèses, privées de références sûres. Comme le disait le célèbre humaniste Erasme: « Les opinions sont des sources de bonheur à bon compte ! Apprendre la vraie nature des choses, même s'il s'agit de chose de moindre importance, coûte beaucoup d'efforts » (Eloge de la folie, XL, VII). C'est cet effort que l'Université doit s'engager à accomplir; cela passe à travers l'étude et la recherche, dans un esprit de patiente persévérance. Cet effort, quoi qu'il en soit, rend capable de pénétrer progressivement au cœur des questions et ouvre à la passion de la vérité et à la joie de l'avoir trouvée. Les paroles du saint Evêque Anselme d'Aoste conservent tout le poids de leur actualité: « Qu'en désirant je te cherche, qu'en cherchant je te désire, qu'en aimant je te trouve, qu'en te retrouvant je t'aime » (Proslogion, l). Que l'espace du silence et de la contemplation, qui sont le décor indispensable sur lequel planter les interrogations que suscite l'esprit, puissent trouver entre ces murs des personnes attentives qui sachent en mesurer l'importance, l'efficacité et les conséquences pour la vie personnelle et sociale.

Dieu est la vérité ultime à laquelle toute raison tend naturellement, sollicitée par le désir d'accomplir pleinement le parcours qui lui a été assigné. Dieu n'est pas une parole vide ni une hypothèse abstraite; au contraire, il est le fondement sur lequel construire sa propre vie. Vivre dans le monde veluti si Deus daretur implique d'assumer la responsabilité de savoir se charger de sonder tous les parcours possibles à condition de s'approcher le plus possible de Lui, qui est la fin vers laquelle tend toute chose (cf. 1 Co 15, 24). Le croyant sait que ce Dieu a un visage et qu'une fois pour toute, avec Jésus Christ, il s'est fait proche de chaque homme. Le Concile Vatican II l'a rappelé avec acuité: « Car, par son incarnation, le Fils de Dieu s'est en quelque sorte uni lui-même à tout homme. Il a travaillé avec des mains d'homme, il a pensé avec une intelligence d'homme, il a agi avec une volonté d'homme, il a aimé avec un cœur d'homme. Né de la Vierge Marie, il est vraiment devenu l'un de nous, en tout semblable à nous, hormis le péché » (Gaudium et spes, n.22). Le connaître, c'est connaître la pleine vérité, grâce à laquelle on trouve la liberté: « Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous libérera » (Jn 8, 32).

Avant de conclure, je souhaite dire combien j'apprécie la réalisation du nouveau complexe architectural qui complète bien les structures de l'université, en les rendant toujours mieux adaptées à l'étude, à la recherche et à l'animation de la vie de toute la communauté. Vous avez voulu consacrer à mon humble personne cette Aula Magna. Je vous remercie de cette pensée; je souhaite qu'elle puisse être un centre fécond d'activité scientifique à travers lequel l'Université du Latran puisse se faire l'instrument d'un dialogue fructueux entre les diverses réalités religieuses et culturelles, dans la recherche commune de parcours qui favorisent le bien et le respect de tous.
8:12:11 AM

Journal Missa

 Dimanche le 12 novembre 2006
The Vatican calls it "reciprocity": Muslim demands for greater sensitivity from the West must be accompanied by stronger protections and rights for Christian minorities in Islamic strongholds.
8:33:35 AM
Late-Term Abortion Facilities in Spain Prompt Call for EU Abortion Law by Steven Ertelt LifeNews.com Editor November 10, 2006 Copenhagen Denmark (LifeNews.com) -- The nation of Denmark wants the European Union to consider continent-wide abortion regulations. The call for an EU abortion law comes after a Danish DR1 TV channel documentary showing how an abortion center in Spain does abortions as late as eight months into pregnancy. The facility draws women from across Europe and came under fire in Malta for offering free abortions there even though the nation prohibits abortion. In the undercover investigation, a Danish journalist in her eight month of pregnancy was offered an abortion on her healthy unborn baby for a fee of 4,000 euros from Spanish abortion practitioner Carlos Morin, who heads the Clinica M.C. in Barcelona. Morin said he would inject a poison that would kill the baby and the woman would give birth to a stillborn child. According to the television report, between 50 and 75 Portuguese and French women a week have late abortions at the facility. The deputy director of the Catalan health ministry Lluis Torralba told the Portugal News that his regional health department is collecting information about the Clinica M.C. abortion business and is looking into the matter to see if it is violating Spain's abortion laws. Danish politicians are shocked by the television report. Birthe Skaarup, a member of the Peoples Party who is the head of the Danish parliamentary committee on public health, called the late-term abortions a "scandal." "We cant accept such late-stage abortions on fetuses that are otherwise completely healthy," she told AFP. "Its murder that is being committed." She is urging the Danish government to put pressure on Spain to stop the late-term abortions and end the advertising of those abortions in other nations. According to the Portugal News, a spokesman for Denmark's ruling Liberal party, Joergen Winther, said the European Union should consider new abortion regulations that all member nations must follow.
8:23:18 AM
Saint Josaphat (†1623), archevêque catholique de rite byzantin, martyr. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
8:20:12 AM
Borat   Repulsive Comedy - Celui qui parle mal à un pauvre, disait Saint François d'Assise, injurie le Christ, dont le pauvre présente au monde le noble symbole, puisque le Christ, pour nous, s'est fait pauvre en ce monde.
8:17:05 AM
Tout donner parce que le Christ a tout donné - François, petit pauvre et père des pauvres, voulait vivre en tout comme un pauvre ; il souffrait de rencontrer plus pauvre que lui, non pas par vanité mais à cause de la tendre compassion qu'il leur portait. Il ne voulait qu'une tunique de tissu rêche et très commun ; encore lui arrivait-il bien souvent de la partager avec un malheureux. Mais il était, lui, un pauvre très riche, car poussé par sa grande charité à secourir les pauvres comme il le pouvait, il s'en allait chez les riches de ce monde au temps des plus grands froids et leur demandait de lui prêter un manteau ou une pelisse. On les lui apportait avec plus d'empressement encore qu'il n'en avait mis à les demander. « J'accepte, disait-il alors, à condition que vous ne vous attendiez plus à les revoir. » Au premier pauvre rencontré, François, le coeur en fête, offrait ce qu'il venait de recevoir. Rien ne lui causait plus de peine que de voir insulter un pauvre ou maudire une créature quelconque. Un frère s'était un jour laissé aller à des paroles blessantes contre un pauvre qui demandait l'aumône : « Est-ce que, par hasard, lui avait-il dit, tu ne serais pas riche tout en faisant semblant d'être pauvre ? » Ces paroles ont fait très mal à François, le père des pauvres ; il a infligé au délinquant une terrible semonce, puis lui a ordonné de se dépouiller de ses vêtements en présence du pauvre et de lui baiser les pieds en lui demandant pardon. « Celui qui parle mal à un pauvre, disait-il, injurie le Christ, dont le pauvre présente au monde le noble symbole, puisque le Christ, pour nous, s'est fait pauvre en ce monde » (2Co 8,9). Thomas de Celano (vers 1190-vers 1260), biographe de St François et de Ste Claire « Vita prima » de Saint François, §76 (trad. Desbonnets et Vorreux, Documents, p. 257)
8:11:02 AM
Lectionnaire: - ...je n'ai pas de pain. J'ai seulement, dans une jarre, une poignée de farine, et un peu d'huile dans un vase. Je ramasse deux morceaux de bois, je rentre préparer pour moi et pour mon fils ce qui nous reste. Nous le mangerons, et puis nous mourrons. » Élie lui dit alors : « N'aie pas peur, va, fais ce que tu as dit. Mais d'abord cuis-moi un petit pain et apporte-le moi, ensuite tu feras du pain pour toi et ton fils. Car ainsi parle le Seigneur, Dieu d'Israël : Jarre de farine point ne s'épuisera, vase d'huile point ne se videra, jusqu'au jour où le Seigneur donnera la pluie pour arroser la terre. » La femme alla faire ce qu'Élie lui avait demandé, et longtemps, le prophète, elle-même et son fils eurent à manger. Et la jarre de farine ne s'épuisa pas, et le vase d'huile ne se vida pas, ainsi que le Seigneur l'avait annoncé par la bouche d'Élie. - Chante, ô mon âme, la louange du Seigneur ! le Seigneur protège l'étranger. Il soutient la veuve et l'orphelin - le Christ n'est pas entré dans un sanctuaire construit par les hommes - tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a tout donné, tout ce qu'elle avait pour vivre
8:08:16 AM
Malware Removal and Prevention: Introduction
7:59:46 AM

Journal Missa

 Samedi le 11 novembre 2006
Saint Martin (†397), évêque de Tours, fondateur de l'abbaye de Ligugé où il y a toujours des moines (bénédictins); soldat converti. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
9:46:38 PM
Je suis un étranger, un passant comme tous mes pères
9:45:38 PM
Lectionnaire : - Je peux tout supporter avec celui qui me donne la force. ...mon Dieu subviendra magnifiquement à tous vos besoins selon sa richesse, dans le Christ Jésus.- A pleines mains, il donne au pauvre ; à jamais se maintiendra sa justice, sa puissance grandira, et sa gloire ! L'impie le voit et s'irrite ; il grince des dents et se détruit. L'ambition des impies se perdra. - Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il détestera le premier, et aimera le second ; ou bien il s'attachera au premier, et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l'Argent....ce qui est prestigieux chez les hommes est une chose abominable aux yeux de Dieu.
9:43:47 PM
Dans le dialogue avec les autres religions, c’est le Christ qui fait la différence. Radio Vatican
9:36:29 PM
Pray the Rosary with Cardinal Rigali
Rece el rosario con el Cardenal Rigali
6:24:31 PM

Journal Missa

 Vendredi le 10 novembre 2006
Une prière authentique abat les murs de la haine « La rencontre d’Assise a mis l’accent sur la puissance de la prière pour construire la paix. Une prière authentique transforme les cœurs, nous ouvre au dialogue, à la compréhension et à la réconciliation, et abat les murs érigés par la violence, la haine et la vengeance ». « Puissiez-vous rentrer dans vos communautés religieuses respectives, leur souhaitait le pape, comme des témoins de ‘l’esprit d’Assise’, comme des messagers de cette paix qui est le don gracieux de Dieu, et comme des signes vivants d’espérance pour notre monde ». « Eduquer les jeunes à la paix » : c’est l’objectif que se donnait cette rencontre interreligieuse organisée à Assise depuis le 4 novembre et qui a rassemblé une centaine de jeunes, la moitié étant de diverses confessions chrétiennes, l’autre moitié de différentes religions.
9:39:43 AM
« L’existence du croyant a donc une composante ‘mystique’ : le chrétien s’identifie au Christ et le Christ s’identifie à lui », a fait remarquer le pape en méditant sur la foi dans l’enseignement de saint Paul. « Parmi les éléments essentiels de l’histoire de l’apôtre Paul, sa rencontre avec le Christ sur le chemin de Damas a littéralement révolutionné sa vie ». « Le Christ est devenu sa raison d’être et la motivation profonde de tout son travail apostolique », précisait Benoît XVI. Il interrogeait : « Nous pouvons alors nous demander : comment se produit la rencontre d’un être humain avec le Christ ? En quoi consiste la relation qui en découle ? » « Paul nous aide tout d’abord, répondait le pape, à comprendre la valeur fondamentale et irremplaçable de la foi. Dans l’épître aux Romains, il écrit : ‘Nous estimons que l’homme devient juste par la foi, indépendamment des actes prescrits par la loi de Moïse’ (3, 28). ‘Être justifiés’ signifie être rendus justes par la grâce de Dieu et entrer en communion avec Lui, afin de pouvoir établir une relation plus authentique avec tous, et cela sur la base d’un pardon total de nos péchés ». Benoît XVI soulignait également cette « mystique » de saint Paul en disant : « Complétant son discours sur la foi, Paul définit l’identité chrétienne comme un être ‘en Christ’, une participation personnelle du croyant au Christ, jusqu’à se plonger en Lui et à partager sa mort et sa vie. L’existence du croyant a donc une composante ‘mystique’ : le chrétien s’identifie au Christ et le Christ s’identifie à lui ». Puisse l’exemple de Paul vous inviter à demeurer toujours plus ‘dans le Christ’, louant Dieu, qui, par sa seule grâce, a fait de vous ce que vous êtes ».
9:36:06 AM
Dans le Christ Jésus nous sommes tous un

Saint Léon le Grand

Chrétien, prends conscience de ta dignité. Rappelle-toi toujours de quel Corps tu es membre.

Ne rendre à personne le mal pour le mal : voilà tout le secret de l'ascèse chrétienne.

Adultes, nous ne sommes pas invités à retourner aux jeux de l'enfance ni à ses débuts imparfaits. Il faut vivre comme il convient à l'âge mûr, quand on l'atteint.

Liez société avec : patriarches, prophètes, apôtres et martyrs.

Vous êtes greffés sur le Seigneur.

Il y a des pièges dans l'abondance des riches, il y en a aussi dans la pauvreté. L'opulence rend hautain et vaniteux, le dénuement engendre l'aigreur et l'amertume.

Ne jugeons pas l'héritage (spécialement chrétien), sur l'indignité des héritiers.

Ceux qui ne résistent pas à leurs désirs dépravés perdent finalement la paix du cœur.

C'est une maxime fondamentale du christianisme ; les seules et véritables richesses consistent dans la pauvreté d'esprit : plus on est humble, plus on est grand.

Le bienheureux Pierre persiste dans la solidité qu'il reçut. Il n'abandonnera jamais le gouvernement ecclésial. Je continue.


Aujourd'hui, frères bien-aimés, Notre-Seigneur est né. Réjouissons-nous ! Nulle tristesse n'est de mise, le jour où l'on célèbre : naissance de la vie, abolition de la peur causée par la mort, éternité promise... Le Verbe divin, Dieu lui-même, s'est fait homme pour délivrer l'homme de la mort éternelle. Pour ce faire, il s'est abaissé jusqu'à nous, mais sans rien perdre de sa majesté. Il est devenu ce qu'il n'était pas, tout en demeurant tout ce qu'il était. Il unit donc la forme de l'esclave à la forme dans laquelle il est égal à Dieu le Père. De la sorte, il a lié entre elles deux natures, de telle façon qu'il n'a pas détruit la nature inférieure par sa glorification et n'a pas amoindri la nature supérieure par l'addition de l'autre. Saint Léon le Grand Sermon XXI sur la Nativité

« Jésus-Christ fait homme, unique médiateur entre Dieu et les hommes, a pu mourir dans sa nature humaine, tout en restant immortel dans sa nature divine. Le vrai Dieu par sa naissance a pris la nature parfaitement complète d'un homme authentique et il est : tout entier dans la sienne et tout entier dans la nôtre... C'est grâce à cette unité de personne dans une double nature que le Fils de l'homme est descendu du ciel et, d'autre part, que le Fils de Dieu a été crucifié et enseveli, alors qu'il a pu souffrir ces épreuves par suite de l'infirmité de notre nature, nullement de sa divinité elle-même... Si donc Eutychès accepte la foi chrétienne, il reconnaîtra quelle est la nature qui a été percée par les clous et attachée à la croix... L'Eglise catholique vit et perpétue cette croyance : dans le Christ Jésus, l'humanité n'est pas sans véritable divinité et la divinité sans véritable humanité ! » Saint Léon le Grand Lettre dogmatique à Flavien
9:01:41 AM
Saint Léon le Grand (†461) pape et Docteur de l'Église; il a repoussé Attila. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
8:39:04 AM
La banque de l'amour
8:37:25 AM
Lectionnaire : - tenez bon dans le Seigneur - Paix à ceux qui t'aiment ! - Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé parce qu'il gaspillait ses biens
8:36:05 AM
l'Eucharistie, le trésor le plus précieux laissé par le Christ
8:27:00 AM

Journal Missa

 Jeudi le 9 novembre 2006
Des représentants de groupes confessionnels signent une déclaration sur le mariage Ottawa – Quelque 40 représentants de groupes confessionnels ont annoncé aujourd’hui qu’ils avaient signé une Déclaration conjointe sur le mariage. « Représentant différents groupes confessionnels, nous nous rassemblons pour présenter au Parlement et à l’ensemble de notre société le point de vue que nous partageons sur le mariage », a déclaré Bruce J. Clemenger, président de l’Alliance évangélique du Canada (Evangelical Fellowship of Canada). « Le Premier Ministre, en promettant de tenir un vote pour rouvrir le débat sur le mariage, donne la possibilité aux Canadiennes et aux Canadiens de réfléchir à nouveau et à tête reposée à cette question. Comme groupes confessionnels, nous souhaitons avoir l’occasion de participer à un dialogue public réfléchi et constructif sur la nature du mariage. » Mgr Marcel Gervais, archevêque catholique d’Ottawa, a résumé ce qui fait l’essentiel pour les groupes croyants signataires. « Nous lançons aujourd’hui un appel pour que le droit et les politiques publiques reconnaissent l’importance essentielle et unique du mariage comme l’union d’un homme et d’une femme en vue de la sécurité, de l’éducation et du bien-être des enfants. En tant que chefs de différents groupes confessionnels, nous sommes d’accord pour affirmer que l’intérêt de l’enfant doit avoir préséance sur le droit des adultes d’exercer leur liberté. » « Cette Déclaration sur le mariage procède de milliers d’années de réflexion et de pratique », a insisté le Révérend Ken Bellous, ministre exécutif de la Convention baptiste. « Nous recherchons la justice pour tous, mais nous n’en continuons pas moins de croire à l’importance du mariage. » La Déclaration sur le mariage veut éclairer les parlementaires et les membres de notre société à l’heure où Canadiennes et Canadiens continuent de débattre de cette importante question. Les signataires représentent un large éventail de groupes confessionnels de partout à travers le Canada. Déclaration conjointe sur le mariage (version pdf)

Version HTML (Missa)
6:34:53 PM

Journal Missa

 Mercredi le 8 novembre 2006
Jérôme Le Royer de la Dauversière (†1659) marié, fondateur de communauté! (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
2:57:09 PM
Lectionnaire : - vous brillez comme les astres dans l'univers, en tenant fermement la parole de vie - il me réserve un lieu sûr au jour du malheur ; il me cache au plus secret de sa tente - celui d'entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple
2:51:10 PM
la liberté humaine ...dépasse le hasard et la nécessité : « En même temps, il existe un niveau supérieur transcendant nécessairement toutes prédictions scientifiques : le monde humain de liberté et l'histoire. Alors que le cosmos physique a son propre développement spatial et temporel, seule l'humanité, au sens strict, a son histoire, l'histoire de la liberté. La liberté, comme la raison, est une part précieuse de l'image de Dieu qui est en nous et ne peut être réduite à une analyse déterministe ».
6:23:19 AM

Journal Missa

 Lundi le 6 novembre 2006
La science ne peut se substituer à la révélation, et répondre de manière exhaustive aux questions fondamentales que l'homme se pose, du sens de la vie et de la mort aux valeurs dernières ou à la nature du progrès".
5:05:01 PM
« Celui qui s’engage à vivre comme [le Christ], est délivré de la peur de la mort », a affirmé le pape Benoît XVI, ce dimanche, avant la prière de l’Angélus. « La vraie mort, qu’il faut en revanche craindre, est celle de l’âme », à laquelle conduisent le péché mortel, l’absence de repentir et le refus de l’amour de Dieu... Benoît XVI a expliqué que « malgré toutes les distractions » que nous procure « la civilisation du bien-être » qui tente souvent de chasser la réalité de la mort de la conscience des personnes, « la perte d’un être cher nous fait redécouvrir le ‘problème’, en nous faisant sentir la mort comme une présence radicalement hostile et contraire à notre vocation naturelle à la vie et au bonheur ». ...« La foi nous rappelle qu’il ne faut pas avoir peur de la mort corporelle car il s’agit d’un sommeil duquel nous serons un jour réveillés, a ajouté Benoît XVI. La vraie mort, qu’il faut en revanche craindre, est celle de l’âme, que l’Apocalypse appelle la ‘seconde mort’ (cf. Ap 20, 14-15 ; 21, 8). En effet, celui qui meurt en état de péché mortel, sans repentir, enfermé dans le refus orgueilleux de l’amour de Dieu, s’exclut lui-même du royaume de la vie ». « Par l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie et de saint Joseph, invoquons du Seigneur la grâce de nous préparer sereinement à quitter ce monde, lorsqu’Il voudra nous appeler, dans l’espérance de pouvoir demeurer éternellement avec Lui, en compagnie des saints et de nos proches défunts », a conclu le pape.
1:48:51 PM
« Le grand silence » reçoit le premier prix de la European Film Academy Documentaire sur la Grande Chartreuse, de Philip Gröning ROME, Dimanche 5 novembre 2006 (ZENIT.org) – La European Film Academy a remis le premier prix, dans la catégorie « Documentaires 2006 – Prix Arte », à l’œuvre de Philip Gröning « Le grand silence » réalisée à la Grande Chartreuse. « Le film de Philip Gröning, empreint d’une réflexion profonde, aborde le caractère mystique de la foi et notre besoin de calme et de silence en opposition avec la vie moderne. Il semble que le directeur, avec beaucoup de patience, ait gagné la confiance de cette communauté cloîtrée et soit revenu avec des images et des sons étonnants. ‘Le grand silence’ est un grand film sur l’humanité et nos origines européennes ». Le prix sera remis au cours d’une cérémonie à Varsovie, le 2 décembre. « Le grand silence » est un silence prolongé de 162 minutes. Le film, tourné dans le monastère de la Grande Chartreuse, au nord de Grenoble (France), relate avec des images – et non des conversations – la vie quotidienne des moines : la prière liturgique, la méditation, le travail, les chants grégoriens, les promenades dans la nature, la vie communautaire, etc. L’auteur a vécu au rythme des moines, à la Grande Chartreuse, pendant six mois.

Première québécoise

9es RIDM

No. Date/Heure Salle
020 Samedi 11 nov 2006
19h00
Salle Claude-Jutra — Cinémathèque québécoise, 335, boul de Maisonneuve Est [Métro Berri-UQAM] Montréal Acheter en ligne
026 Dimanche 12 nov 2006
15h15
Salle Claude-Jutra — Cinémathèque québécoise, 335, boul de Maisonneuve Est [Métro Berri-UQAM] Montréal Acheter en ligne


1:42:22 PM

Journal Missa

 Vendredi le 3 novembre 2006
Medjugorje : l’analyse d’un phénomène
7:42:37 PM

 Archives depuis le 7 octobre 2017 | Journal Missa sur Typepad |
 Archives 2017 | 01-10 |
 Archives 2016 | 01-12 |
 Archives 2015 | 01-12 |
 Archives 2014 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2013 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2012 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2011 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2010 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2009 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2008 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2007 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2006 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2005 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2004 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2003 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2002 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2001 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 |




© 1996-2017 missa.org Tous droits réservés | Réalisation
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu