www.missa.org

Liturgie du jour

Actualités

Vocation sacerdotale

Calendrier liturgique

Dans la prière, tirez le nom d'un saint



webmstr

mismenuann

Prières usuelles

Le Rosaire

Le sacrement de réconciliation et le dialogue avec un prêtre

La confession

Liturgie des heures

Lectionnaire

Comment m'engager dans ma communauté chrétienne pdf

ecathmontreal.png

ecdqtv_logo.jpg

Accueil Spiritualité


Journal Missa

 Archives de octobre 2011 Journal Missa

 Vendredi le 28 octobre 2011
Pierre-Marie Delfieux, prier au coeur des villes - Diffusé le 15/04/2010 / Durée 53 mn - KTO - LES GRANDS ENTRETIENS

Ancien aumônier d'étudiants, puis ermite pendant deux ans dans le désert du Sahara, à l'Assekrem, Pierre-Marie Delfieux a fondé, en 1975, les Fraternités monastiques de Jérusalem.
8:55:03 PM
Isidore Bakanja- Qui es-tu ?

Le dimanche, 15 août 1909, en la fête de l'Assomption de la Bieuheureuse Vierge Marie, les chrétiens se réunissent devant la maison où se trouve Bakanja, à Ngomb'Isongu, dans le Busira, où il a été accueilli par le catéchiste Loleka. Le malade est rayonnant de joie de pouvoir unir sa voix à celle de la communauté. Au grand étonnement de l'assemblée, il se lève et fait quelque pas, en silence, le chapelet à la main. Après il se couche de nouveau. Puis il entre en agonie et s'éteint. Au cou, il a toujours le scapulaire.
6:39:32 AM

Journal Missa

 Lundi le 24 octobre 2011
Visite du Secrétaire général du Congrès Eucharistique International 2012 à Montréal - samedi et dimanche prochain, les 29 et 30 octobre 2011 - à l'église Notre-Dame-de-la-Consolata, 1700 rue Jean-Talon est (Métro Fabre)

Bonjour chers amis du CEI 2012,

Permettez-moi de vous envoyer ces premières informations concernant le 50e Congrès Eucharistique international qui doit se tenir à Dublin en Irlande, du 10 juin au 17 juin 2012.

Vous trouverez également ci-joint une invitation à rencontrer le secrétaire général du 50e Congrès Eucharistique international, Father Kevin Doran, parfaitement bilingue, lors de son passage à Montréal, samedi et dimanche prochain, les 29 et 30 octobre 2011. Il s'agit d'une rencontre générale le samedi soir, à 19h30, pour toutes les personnes intéressées, de Montréal et des environs, à l'église Notre-Dame-de-la-Consolata, 1700 rue Jean-Talon est (Métro Fabre) pour permettre à Father Doran de nous présenter le CEI 2012 à l'aide d'un Power Point et d'une période de questions / réponses, bilingue.

Pour les personnes que cela pourrait intéresser, il y aussi la possibilité de participer à la messe que Fr Doran présidera, en anglais, le dimanche 30 octobre à 11h00, toujours à l'église paroissiale de la Consolata.

Vous trouverez ci-joint, un programme de sa visite à Montréal. N'hésitez pas à la faire connaître à toutes les personnes intéressées, d'une manière ou l'autre, au CEI 2012. (voir: Dublin programme visite)

Voici le lien pour le forfait voyage qui est offert en français, lequel inclut le Symposium théologique en Irlande du 6 au 9 juin 2012. 

Pour le forfait voyage en anglais, me faire la demande par retour de courriel, pour le moment.

Enfin un video U-Tube où vous pourrez voir et entendre Fr Kevin Doran.

J'espère le tout à votre entière satisfaction.

N'hésitez pas à communiquer avec moi pour toute autre information.

En Communion avec le Christ et entre nous!

Abbé Robert J.Gendreau
Délégué diocésain de Montréal

Dublin2012@diocesemontreal.org

8:42:00 PM

Journal Missa

 Vendredi le 14 octobre 2011
Assemblée plénière 2011 de la CECC : diffusée en direct sur Télévision Sel + Lumière

La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) tiendra son Assemblée plénière annuelle du 17 au 21 octobre 2011 au Centre Nav Canada, Cornwall, Ontario. Environ 90 évêques du pays se rassembleront pour passer en revue les activités pastorales de l’année écoulée et partager leurs expériences et points de vue sur la vie de l’Église ainsi que sur les événements importants qui contribuent à modeler notre société. 

Télévision Sel + Lumière, la chaîne canadienne de télévision catholique, diffusera en direct plusieurs événements de la Plénière, autant sur Internet qu’à la télévision.  Il y aura même quelques reprises à chaque jour (heure normale de l’Est).  L’horaire de diffusion peut être sujet à des changements.

setl_banniere


5:42:38 AM

Journal Missa

 Jeudi le 13 octobre 2011
VIVRE DANS LA DIGNITÉ - LIVING WITH DIGNITY

APPEL À LA MOBILISATION!

Avant la sortie du rapport de la commission Mourir dans la dignité prévu le 8 décembre prochain, nous faisons appel à votre aide pour une action concertée. Faisons entendre nos voix auprès de nos députés provinciaux de l'Assemblée Nationale avant le 30 novembre. Nous vous encourageons à sensibiliser VOTRE député provincial de l'Assemblée nationale sur vos préoccupations concernant les questions de fin de vie, l'euthanasie et les soins palliatifs. Concrètement ce que nous pouvons faire:

  1. Rencontrez-le/ la en personne, ou
  2. Téléphonez-lui, ou
  3. Écrivez-lui une lettre personnelle ou envoyez un courriel afin de lui faire connaitre votre position POUR les soins palliatifs et CONTRE une pratique éventuelle de l'euthanasie dans notre système de soins au Québec. Des milliers de personnes ont signé notre Manifeste pour une fin de vie digne et naturelle et pour la promotion des soins de santé de qualité. Maintenant nos élus, les députés de l'Assemblée Nationale du Québec des différentes circonscriptions ont besoin d'entendre nos voix, votre voix.
  • Pour trouver un député http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/index.html
    Tous, ensemble on peut faire une différence! Dites-le à un ami...
    L'euthanasie et le suicide assisté ne devraient jamais être une option en fin de vie

CALL FOR ACTION!

Before the Select committee on Dying with dignity's report and recommendations expected to come out on December 8th, we ask for your cooperation. Let us be heard by our member of parliament of the Quebec National Assembly before november 30. We encourage you to raise awareness of your member of parliament of the Quebec National Assembly about your concerns on the questions of the end of life, euthanasia and palliative care. Concretely here is what we can do:

  1. meet with him/ her or
  2. phone him/ her or
  3. write a personnal letter to him/ her or an e-mail to let him/ her know you are against a possible practice of euthanasia in our health system.
  • To find member of Parliament of the Quebec National Assembly http://www.assnat.qc.ca/en/deputes/index.html
    Together we can make a difference! Tell a friend...
    Euthanasia and assisted suicide should never be an end of life option


NOUVEAUTÉS sur notre site www.vivredignite.com & http://vivredignite.blogspot.com

NEW ON OUR WEBSITE www.vivredignite.com/en


9:27:40 AM
Témoignage Vivre le moment présent du Dr Michel Morissette, comme patient

...«les gens dorment toute leur vie durant». Nous vivons inconscients de notre destinée humaine, de notre destinée propre, de notre destinée spirituelle, du sens profond de notre vie. Notre société n’est malheureusement pas aidante en ce sens, car le monde de distraction et de divertissement superficiel dans lequel nous baignons anesthésie plus souvent qu’autrement notre esprit et notre conscience. Nous courons après des chimères et de prétendus buts de vie, cause de mort spirituelle.

...vous qui accompagnez les malades – familles, amis, personnel soignant –, rappelez-vous qu’accompagner est un art et que nous nous méprenons souvent sur notre rôle «d'accompagnant» et sur le mystère qui enveloppe alors notre relation à l'autre. Nous accompagnons le malade et nous sommes accompagnés par lui sans trop savoir l’un et l’autre jusqu'où nous serons conduits, car il y a une part d'inconnu vers le terme. Et ce terme où nous sommes conduits est ce lieu secret de l'âme, ce lieu d'espérance : le jardin intérieur. Notre rôle, comme «accompagnant», est de faciliter le cheminement qui permettra la construction d'un sens à la souffrance, et, si possible, de faciliter la découverte de ce lieu secret où le divin parle de seul à seul au coeur de l'homme. Nous ne pouvons accompagner que jusqu'aux portes de ce jardin, et pour savoir accompagner jusque là, il faut avoir découvert notre propre jardin intérieur. Il est difficile de permettre aux souffrants - particulièrement ceux pour qui plus rien ne fait sens - de découvrir ce jardin, car les portes sont souvent closes malgré elles en raison de nos attitudes de fermeture à la dimension spirituelle de notre être. En découvrant ce lieu, nous découvrons la source d'espérance en nous, car ce lieu est un lieu d'Éternité. Dès que nous pénétrons dans ce jardin, la mort n'a plus d'emprise.
4:25:35 AM

Journal Missa

 Mercredi le 12 octobre 2011
Le pape confie les jeunes à la Vierge de Fatima

Demain, souvenir de la denière apparition de 1917

ROME, Mercredi 12 octobre 2011  (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI a confié les jeunes à la Vierge de Fatima en les exhortant: « Répondez généreusement à l’appel du Seigneur ! » On rappellera demain la 6e et dernière apparition de 1917.

Au terme de l’audience du mercredi, place Saint-Pierre, Benoît XVI a en effet salué, comme à l’accoutumée, les jeunes, les malades et les nouveaux mariés.

« Ma pensée se tourne vers la Vierge de Fatima, dont on rappellera demain la dernière apparition. Je vous confie, chers jeunes à la céleste Mère de Dieu, afin que vous puissiez répondre généreusement à l’appel du Seigneur », a exhorté le pape.

A l’adresse des malades et des nouveaux mariés, Benoît XVI a dit : « Que Marie soit pour vous, chers malades, un réconfort dans la souffrance, et qu’elle vous accompagne, chers nouveaux mariés, dans votre chemin familial qui commence ».

Parmi les pèlerins francophones, le pape a particulièrement salué  les Petites Sœurs de Jésus réunies en Chapitre général, les Servants de Messes de Monthey, et les groupes venus de France, spécialement de la Guadeloupe et de Guyane.

« Chers amis, notre existence, souvent marquée par des incertitudes, est une histoire de salut et de libération, a déclaré le pape. Puissions-nous marcher avec Jésus vers la maison du Père, notre vraie patrie et chanter avec la Vierge Marie les merveilles de Dieu dans notre vie ! »

Récit de la dernière apparition

La dernière apparition de la Vierge Marie à Fatima, le 13 octobre 1917, aux trois pastoureaux, Jacinthe, François et Lucie, devant quelque 100.000 personnes, a été marquée par le « miracle du soleil », expliquait, en 2008, Mgr Jacques Masson qui racontait les événements avec fougue et selon le récit même de sr Lucie.

« Le 13 octobre 1917 devait être pour Fatima la journée décisive, a écrit Mgr Masson. C’est pour ce jour, en effet, que Lucie, Jacinthe et François, avaient annoncé que la Dame qu’ils étaient les seuls à voir, allaient : 1°) dire qui elle était et ce qu’elle voulait ; 2°) faire un miracle pour que tout le monde croie à ses apparitions ».

« La journée du samedi 13 octobre commença par une déception, rapporte la même source : dès le matin et contre toute attente, le temps était pluvieux, triste et froid (…). La pluie persistante avait transformé le lieu des apparitions, qui est un bas-fond (une sorte de vaste cuvette entourée de collines, formant un magnifique amphithéâtre naturel), en un vaste bourbier ; et les assistants, pèlerins ou curieux, étaient trempés jusqu’aux os et transis de froid. Un peu avant midi, certains observateurs ont pu estimer la foule à environ 70 000 personnes. Le Docteur J.-M. d’Ameida Garett, professeur à l’Université de Coimbra estima la foule à plus de cent mille personnes. »

La pluie et le soleil

« Enfin, Lucie crie au peuple : « Il faut fermer les parapluies ». Le peuple obéit, et sous une pluie battante, on récite le chapelet. Tout à coup, Lucie à un léger sursaut et s’écrie : « Voilà l’éclair ! ». Puis, levant la main, elle ajoute : « La voilà qui vient ! La voyez-vous ?... ». « Regarde bien, ma fille ! Fais bien attention à ne pas te tromper », lui recommande sa mère, qui, agenouillée à côté d’elle, se montre visiblement anxieuse sur l’issue de ce drame poignant ! Mais déjà Lucie ne l’entend plus, elle est saisie par l’extase !

« A la fin de l’apparition sur le chêne-vert, la Sainte-Vierge ouvrit les mains, dont l’éclat se projeta vers le soleil. Instinctivement, Lucie s’écria : « Oh ! Regardez le soleil ! » Personne ne pensait au soleil, qui ne s’était pas montré de toute la matinée. Mais à l’exclamation de l’enfant, tout le monde leva la tête pour voir ce qui se passait. C’est alors qu’une foule innombrable pu contempler à loisir, pendant une douzaine de minutes, un spectacle grandiose, stupéfiant et vraiment unique au monde !

« Tout à coup, les nuages se déchirent largement, laissant voir une grande surface du ciel bleu. Et dans ce vaste espace sans nuage, le soleil apparaît au zénith, mais avec un aspect étrange ! Aucun nuage ne le voile, et cependant, tout en étant brillant, il n’éblouit pas et on peut le fixer à volonté ! Tout le monde contemple avec stupeur cette sorte d’éclipse d’un nouveau genre.

Les mouvements du soleil

« Soudain le soleil tremble, s’agite, fait des mouvements brusques et finalement se met à tourner vertigineusement sur lui-même comme une roue de feu, lançant dans toutes les directions, comme un projecteur gigantesque, d’énormes faisceaux de lumière, tout à tour verts, rouges, bleus, violets, etc. ; et colorant de la façon la plus fantastique les nuages, les arbres, les rochers, le sol, les habits et les visages de cette foule immense qui s’étend à perte de vue ! Et pendant que la foule haletante contemple ce spectacle saisissant, les trois enfants voient apparaître à côté du soleil la Sainte Famille.

« Au bout de quatre minutes environ, le soleil s’arrête. Un moment après, il reprend une deuxième fois son mouvement fantastique et sa danse féerique de lumière et de couleurs, tel le plus grandiose feu d’artifice qui se puisse rêver. De nouveau, au bout de quelques minutes, le soleil arrête sa danse prodigieuse comme pour laisser reposer les spectateurs.

« Après une courte halte et pour la troisième fois, comme pour donner aux assistants le loisir de bien contrôler les faits, le soleil reprend, plus varié et plus coloré que jamais, son fantastique feu d’artifice, sans doute le plus grandiose et le plus pathétique que les hommes aient jamais pu contempler sur la terre.

« Et pendant l’inoubliable douzaine de minutes que dure ce spectacle unique et saisissant, cette foule innombrable est là en suspens, immobile, extatique, presque sans respirer, contemplant ce drame poignant, qui fut aperçu distinctement à plus de 40 kilomètres à la ronde : L’illustre poète portugais, Dr Alfonso Lopes Vieira, témoigna l’avoir vu à 10 lieues de Fatima, alors qu’il ne s’y attendait nullement.

Une crainte apocalyptique

« C’était le « grand miracle » promis qui se réalisait exactement au jour, à l’heure et à l’endroit désignés d’avance, et qui devait « obliger » les hommes à croire à la réalité des apparitions et à obéir au message que Notre-Dame du Rosaire leur apportait du ciel !

« (…) C’est la chute vertigineuse du soleil qui fut le point culminant du grand prodige, le moment le plus pathétique et le plus divinement poignant (…). En effet, au milieu de sa danse « effarante » de feu et de couleurs, telle une roue gigantesque qui à force de tourner se serait dévissée, voici que le soleil se détache du firmament et, tombant de côté et d’autre, se précipite en zigzag sur la foule atterrée, irradiant une chaleur de plus en plus intense (témoignage du Dr Domingos Pinto Coelho : non seulement on voyait le soleil tomber du ciel, mais on sentait l’augmentation progressive de la chaleur avec l’approche du soleil, ce qui sécha vite les habits trempés des spectateurs), et donnant à tous les assistants l’impression nette de la fin du monde prédite dans l’Evangile, où le soleil et les astres se précipiteront en désordre sur la terre !

« Alors, de cette foule épouvantée, s’échappe soudain un cri formidable, une clameur intense, traduisant la terreur religieuse des âmes qui se préparent sérieusement à la mort, en confessant leur foi et en demandant à Dieu pardon pour leurs péchés. « Je crois en Dieu le Père Tout-Puissant » s’écrient les uns. « Je vous salue Marie ! », s’exclament les autres. « Mon Dieu, miséricorde ! », implore le grand nombre. Et d’un seul mouvement, tombant à genoux sur ce sol transformé en un bourbier de terre glaise, les spectateurs récitent, d’une voix entrecoupée de sanglots, le plus sincère acte de contrition qui soit jamais sorti de leur cœur !

« Enfin, s’arrêtant tout à coup dans sa chute vertigineuse, le soleil remonte à sa place en zigzaguant comme il en était descendu. Les gens se relèvent visiblement soulagés et chantent ensemble le Credo !

Don de la foi

« (…) Un vieillard, jusque là incroyant, agite les bras en criant : « Vierge Sainte ! Vierge Bénie !... » Et tout en larmes, les bras tendus vers le ciel comme un prophète, le ravissement visible dans tout son être, il crie de toutes ses forces : « Vierge du Rosaire, sauvez le Portugal !... » Et de tous côtés se déroulent des scènes analogues.

« (…) Alors que tout le monde était trempé jusqu’aux os, chacun à la douce surprise à ce moment de se sentir à l’aise et de trouver ses habits absolument secs (ce fait merveilleux, déjà authentique dans le procès canonique officiel, est aussi confirmé par l’académicien Marques da Cruz, qui fit une enquête personnelle à ce sujet. Par ailleurs, personne ne se sentait mal à l’aise, ni de l’émotion, ni d’être resté si longtemps mouillé. Il y eut même une guérison d’une femme tuberculeuse, qui était restée de longues heures toute trempée.

Le message du 13 octobre

En 2009, Mgr Masson a insité sur le message de la Vierge Marie lors de cette dernière apparition : «  A la demande traditionnelle de Lucie, "Que voulez vous de moi ?", la Vierge Marie répondit:

     - Je veux te dire que l'on fasse ici une chapelle en mon honneur. Je suis Notre-Dame du Rosaire. Que l'on continue toujours à réciter le chapelet tous les jours. La guerre va finir et les militaires rentreront bientôt chez eux.

     Lucie sollicite à nouveau la guérison de malades.

     - Les uns, oui, les autres, non. Il faut qu'ils se corrigent, qu'ils demandent pardon de leurs péchés.

     D'un air grave, Notre Dame ajoute:

     - Que l'on n'offense pas davantage Dieu, Notre-Seigneur, car il est déjà  trop offensé!

     - Vous ne voulez plus rien de moi, questionne enfin Lucie ?

     - Non, je ne demande plus rien.

     - Alors, je ne demande plus rien non plus. »

« Après que la Vierge Marie eut disparu, raconte encore Mgr Masson, et alors que les enfants ont la vision de la Sainte Famille, puis de la Vierge, sous les traits de Notre Dame des Douleurs et de Notre Dame du Mont-Carmel, le miracle annoncé se produisit, le soleil se met à tourner vertigineusement.

« Sœur Lucie apporte les précisions suivantes :

Ouvrant les mains, Elle (la Sainte Vierge) les fit réfléchir alors sur le soleil. Et tandis qu'elle s'élevait, le reflet de sa propre lumière continuait à se projeter sur le soleil. Voici le motif pour lequel j'ai crié qu'on regarde le soleil. Mon but n'était pas d'appeler l'attention de la foule de ce côté. Je ne me rendais même pas compte de sa présence. Je le fis seulement, entraînée par un mouvement intérieur qui m'y poussait.

« Notre-Dame, une fois disparue dans l'immensité du firmament, nous avons vu, auprès du soleil, saint Joseph avec l'Enfant Jésus, et Notre-Dame vêtue de blanc avec un manteau bleu. Saint Joseph et l'Enfant Jésus paraissaient bénir le monde, avec les gestes qu'ils faisaient de la main, en forme de croix. Peu après, cette apparition s'étant évanouie, j'ai vu Notre-Seigneur et Notre-Dame (sous une forme) qui donnait l'idée d'être Notre-Dame des Douleurs, Notre-Seigneur paraissait bénir le monde de la même manière que (l'avait fait) saint Joseph. Cette apparition disparut, et il me sembla voir encore ».

A. S. Bourdin,

avec le récit de Mgr Jacques Masson (1937-2010)
7:26:21 PM
Commentaire du jour

Isaac le Syrien (7ème siècle), moine près de Mossoul, saint des Églises orthodoxes
Sentences 117,118

« Malheureux êtes-vous, docteurs de la Loi, parce que vous chargez les autres de fardeaux impossibles »

           Ne nourris pas de haine pour le pécheur, car nous sommes tous coupables. Si, pour l'amour de Dieu, tu le blâmes, pleure sur lui. Pourquoi le haïrais-tu ? Ce sont ses péchés qu'il convient de haïr, tout en priant pour lui si tu veux ressembler au Christ. Loin de s'indigner contre les pécheurs, il priait pour eux (Lc 23,34)... Quelle est donc, toi qui n'est qu'un homme, la raison qui te fait haïr le pécheur ? Est-ce parce qu'il est exempt de ta vertu ? Mais où donc est ta vertu si tu manques de charité ?


1:44:07 PM
Finding the essential in silence ...Technical progress, markedly in the area of transport and communications, has made human life more comfortable but also more keyed up, at times even frantic. Cities are almost always noisy, silence is rarely to be found in them because there is always a lingering background noise, in some areas even at night. In the recent decades, moreover, the development of the media has spread and extended a phenomenon that had already been outlined in the 1960s: virtuality that risks getting the upper hand over reality. Unbeknown to them, people are increasingly becoming immersed in a virtual dimension because of the audiovisual messages that accompany their life from morning to night.
The youngest, who were already born into this condition, seem to want to fill every empty moment with music and images, as for fear of feeling this very emptiness. This is a trend that has always existed, especially among the young and in the more developed urban contexts but today it has reached a level such as to give rise to talk about anthropological mutation. Some people are no longer capable of remaining for long periods in silence and solitude.
I chose to mention this socio-cultural condition because it highlights the specific charism of the Charterhouse as a precious gift for the Church and for the world, a gift that contains a deep message for our life and for the whole of humanity. I shall sum it up like this: by withdrawing into silence and solitude, human beings, so to speak, “expose” themselves to reality in their nakedness, to that apparent “void”, which I mentioned at the outset, in order to experience instead Fullness, the presence of God, of the most royal Reality that exists and that lies beyond the tangible dimension. He is a perceptible presence in every created thing: in the air that we breathe, in the light that we see and that warms us, in the grass, in stones.... God, Creator omnium, [the Creator of all], passes through all things but is beyond them and for this very reason is the foundation of them all.
The monk, in leaving all, “takes a risk”, as it were: he exposes himself to solitude and silence in order to live on nothing but the essential, and precisely in living the essential he also finds a deep communion with his brethren, with every human being.
Some might think that it would suffice to come here to take this “leap”. But it is not like this. This vocation, like every vocation, finds an answer in an ongoing process, in the searching of a whole life. Indeed it is not enough to withdraw to a place such as this in order to learn to be in God’s presence. Just as in marriage it is not enough to celebrate the Sacrament to become effectively one but it is necessary to let God’s grace act and to walk together through the daily routine of conjugal life, so becoming monks requires time, practice and patience, “in a divine and persevering vigilance”, as St Bruno said, they “await the return of their Lord so that they might be able to open the door for him as soon as he knocks” (Letter to Rudolph “the Green”, n. 4); and the beauty of every vocation in the Church consists precisely in this: giving God time to act with his Spirit and to one’s own humanity to form itself, to grow in that special state of life according to the measure of the maturity of Christ.
In Christ there is everything, fullness; we need time to make one of the dimensions of his mystery our own. We could say that this is a journey of transformation in which the mystery of Christi’s resurrection is brought about and made manifest in us, a mystery to which the word of God in the biblical Reading from the Letter to the Romans has recalled us this evening: the Holy Spirit who raised Jesus from the dead and will give life even to our mortal bodies (cf. Rom 8:11) is the One who also brings about our configuration to Christ in accordance with each one’s vocation, a journey that unwinds from the baptismal font to death, a passing on to the Father’s house. In the world’s eyes it sometimes seems impossible to spend one’s whole life in a monastery but in fact a whole life barely suffices to enter into this union with God, into this essential and profound Reality which is Jesus Christ.
I have come here for this reason, dear Brothers who make up the Carthusian Community of Serra San Bruno! To tell you that the Church needs you and that you need the Church. Your place is not on the fringes: no vocation in the People of God is on the fringes. We are one body, in which every member is important and has the same dignity, and is inseparable from the whole. You too, who live in voluntary isolation, are in the heart of the Church and make the pure blood of contemplation and of the love of God course through your veins.
Stat Crux dum volvitur orbis [the cross is steady while the world is turning], your motto says. The Cross of Christ is the firm point in the midst of the world’s changes and upheavals. Life in a Charterhouse shares in the stability of the Cross which is that of God, of God’s faithful love. By remaining firmly united to Christ, like the branches to the Vine, may you too, dear Carthusian Brothers, be associated to his mystery of salvation, like the Virgin Mary who stabat (stood) beneath the Cross, united with her Son in the same sacrifice of love....
6:49:22 AM

Journal Missa

 Dimanche le 9 octobre 2011
Lettre adressée au Chargé d’affaires et chef de mission de l’Ambassade de la République islamique d’Iran par Mgr Brendan M. O’Brien, président du Comité sur les droits humains de la CECC, concernant le pasteur Youssef Nadarkhani

Dans une lettre envoyée à l’Ambassade de la République islamique d’Iran, Mgr Brendan M. O’Brien, président du Comité sur les droits humains de la CECC, demande que le gouvernement iranien respecte ses engagements internationaux envers les droits humains, conformément à l’article 18 de la Déclaration universelle des droits humains.  La lettre fait état du cas d’un pasteur protestant Youssef Nadarkhani qui a été condamné à mort pour s’être converti au christianisme.  Malgré que la sentence ait été commuée, il est toujours en prison.
8:30:17 AM
October is the month of the rosary
Fr. Amorth, is very well known throughout the church and is the chief Exorcist of the Vatican. He writes regularly for Zenit.


The power of the Holy Rosary: beautiful reasons for praying the rosary even more often.


Father Gabriel Amorth, Chief Exorcist of the Vatican writes:

One day a colleague of mine heard the devil say during an exorcism:
"Every Hail Mary is like a blow on my head. If Christians knew how powerful
The Rosary was,  it would be my end."

The secret that makes this prayer so effective is that the Rosary is  both
Prayer and meditation.  It is addressed to the Father, to the Blessed
Virgin, and to the Holy Trinity, and is a meditation centered on Christ.
I write in addition to the above:
Please enunciate each word of the Rosary clearly and distinctly.  Do not
Trample on the heels of the words of anyone with your words.  Do not speak
Over the leader if you are following or the respondent if you are leading
The Rosary. Remember that they also are having a conversation with Mary Our
Mother and it is not polite to speak when someone else is speaking.  In the
Case of the public Rosary there are only two people speaking: the Leader and
The respondents. Each is speaking to the Blessed Mother and listening
Carefully to her response within their hearts as they meditate on the scene
Before them in their consideration of the mystery being spoken of and
Interpreted and translated into their lives. Spread this powerful prayer of
Exorcism, the Rosary, which contains the Our Father, the Perfect Prayer,
Prayed five times in the recitation of each set of the Rosary's Mysteries,
Backed up by the powerful prayers of Our Mother who prays with us as we pray
53 Hail Mary's.

The Eternal Father described to a group of us, through a Visionary Friend of
Mine, what happens when we pray the Rosary, saying, "When you pray Holy Mary
Mother of God, pray for us sinners now....., the Blessed Mother comes
Instantly to your side to pray with you.  And she does not come alone.  She
Brings angels with her. And not just one or two for she is the Queen of
Angels, so choirs of angels come with her.  And she and Jesus are joined at
The heart and cannot be separated so she brings Jesus with her.  And Jesus
Cannot be separated from the Trinity so He  brings the Father and the Holy
Spirit with Him. And where the Holy Trinity is, all of creation is, and you
Are surrounded by such beauty and light as you cannot imagine in this life.
Your Mother comes as Our Lady of Grace with her hands outstretched. Rays of
Light emit from her hands piercing your body, healing you and filling you
With graces. This is your inheritance which was poured out from the heart of
Jesus on the Cross, when the centurion pierced His Heart with the spear,
Into the only pure vessel ready to receive such graces at that time, Your
Mother.  Now as you pray the Rosary, or even just recite one Hail Mary, you
Receive your portion of these graces. He also said at this time, "Anyone who
Goes to Mary and prays the Rosary cannot be touched by Satan."Is it any
Wonder that anyone who prays the Rosary from the heart is so blessed and
Protected and powerful in their prayers for others?
5:42:34 AM

Journal Missa

 Lundi le 3 octobre 2011
Entrevue avec M. Richard Décarie, porte-parole de la Coalition pour la Liberté en éducation (CLR)
En 1995, lorsque l'on a déconfessionnalisé les écoles au Québec, cela allait à l'encontre de la constitution canadienne de 1867 qui protégeait l'enseignement religieux au Québec. Pauline Marois, alors ministre de l'éducation sous le Parti Québécois, a négocié avec le gouvernement du Canada en invoquant la loi constitutionnelle de 1982 afin d'enlever la protection accordée par celle de 1867. Ceci alors que la loi constitutionnelle de 1982, produit du rapatriement de la constitution, n'avait pas été signée par le Québec et même refusée par le Parti Québécois qui était alors au pouvoir ! Finalement, en 2005, la Charte des droits et libertés de la personne du Québec a été modifiée pour faire place au futur cours d'ÉCR. Nous pensons que l’abolition unilatérale de la protection constitutionnelle de 1867 est illégitime.

Si le plus haut tribunal du pays décide en faveur des parents, une première action politique citoyenne spontanée « grassroots » aura fait reculer l’État du Québec dans sa quête d’affaiblir l’autorité morale des parents sur leurs propres enfants. Si le jugement tranche en faveur de l'État, l'erreur juridique sera validée et un combat politique citoyen devra s’organiser à l’échelle canadienne, les autres provinces devenant liées par une telle décision illégitime.
8:52:25 PM

 Archives depuis le 7 octobre 2017 | Journal Missa sur Typepad |
 Archives 2017 | 01-10 |
 Archives 2016 | 01-12 |
 Archives 2015 | 01-12 |
 Archives 2014 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2013 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2012 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2011 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2010 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2009 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2008 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2007 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2006 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2005 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2004 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2003 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2002 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2001 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 |




© 1996-2017 missa.org Tous droits réservés | Réalisation
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu