www.missa.org

Liturgie du jour

Actualités

Vocation sacerdotale

Calendrier liturgique

Dans la prière, tirez le nom d'un saint



webmstr

mismenuann

Prières usuelles

Le Rosaire

Le sacrement de réconciliation et le dialogue avec un prêtre

La confession

Liturgie des heures

Lectionnaire

Comment m'engager dans ma communauté chrétienne pdf

ecathmontreal.png

ecdqtv_logo.jpg

Accueil Spiritualité


Journal Missa

 Archives de juin 2006 Journal Missa

 Vendredi le 30 juin 2006
l’Évangile est parole personnalisante. Elle ne favorise pas le grégarisme, ne conforte pas les «tribus», et si elle fait émerger des communautés, il s’agit toujours de communautés ouvertes de sujets.
3:39:59 PM
Si la liturgie perd sa dimension mystique et céleste, qui, alors, aidera l’homme à se libérer de l’égoïsme et de son propre esclavage ?
6:51:51 AM

Journal Missa

 Mercredi le 28 juin 2006
Décret sur les indulgences accordées par Benoît XVI pour la Vè Rencontre mondiale des Familles Jean-Paul II, en voulant proposer à la considération de toute l'Église le thème de la famille, a décidé que tous les trois ans serait célébrée la "Rencontre Mondiale des Familles". Le Saint-Père Benoît XVI, en reprenant les intentions de son Prédécesseur, a décidé de conclure par sa présence la "Vè Rencontre Mondiale des Familles", qui se déroulera à Valence, en Espagne, du 1er au 9 Juillet, en demandant à la très sainte Trinité, qu'elle accorde un grand bénéfice pour l'Eglise ; et spécialement avec l'approfondissement du rôle qu'elle s'est assignée, pour la famille, siège de vie et d'amour, église domestique, dans laquelle les parents transmettent aux enfants le don inestimable de la foi. Le pape Benoît XVI, par conséquent, répondant de tout coeur à la convocation mondiale de Valence, a accordé volontiers le don de l'indulgence plénière aux fidèles dans les termes qui sont indiqués en suivant, en souhaitant vivement qu'ils participent nombreux et venant du monde entier. Qu'ils prennent part avec ferveur et attention aux différentes célébrations religieuses qui se dérouleront en faveur de la famille, et que, une fois retournés chez eux, fortifiés par la grâce de Dieu, ils s'engagent généreusement à se comporter dans leurs familles et vis à vis de leurs proches selon l'Evangile. Qu'ils offrent, en outre, l'exemple d'une vie imprégnée par les vertus chrétiennes et riche d'oeuvres de piété et de charité, sous la protection de Marie, Vierge Bienheureuse et de Saint Joseph, son époux très chaste, auquel le mystérieux dessein de Dieu a confié cette famille dans laquelle notre Seigneur Jésus-Christ, s'est fait homme, " Or, l'enfant croissait et se fortifiait. Il était rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. "(Luc 2, 40). L’indulgence plénière sera accordée aux fidèles qui, aux conditions habituelles (confession sacramentelle, communion eucharistique et prière aux intentions du Saint-Père Benoît XVI) et avec l’âme détachée de tout péché, participeront avec ferveur aux célébrations, à Valence, au cours de la "Vè Rencontre Mondiale des Familles". Tous les autres fidèles, qui ne pourront pas participer à un tel évènement, obtiendront le même don de l'Indulgence plénière, aux mêmes conditions, si, unis en esprit et unis en pensée aux fidèles présents à Valence, ils récitent en famille le "Notre Père", le "Credo" et autres prières pour invoquer la Divine Miséricorde.
1:02:16 PM

12:14:49 PM
L'Organisme catholique pour la vie et la famille (OCVF) s'oppose vivement à toute interruption volontaire de gestation. C'est pourquoi il appuie l'initiative du député libéral Paul Steckle, qui a déposé le 21 juin 2006 à la Chambre des Communes le Projet de loi C-338, Loi modifiant le Code criminel (procurer un avortement après vingt semaines de gestation).
9:04:33 AM

Journal Missa

 Mardi le 27 juin 2006
Nurse Who Helped Expose Terri Schiavo's Former Husband Faces Attack
9:04:55 AM

Journal Missa

 Lundi le 26 juin 2006
Un député libéral introduit un projet de loi pour protéger l’enfant pré-né
7:42:06 AM

Journal Missa

 Dimanche le 25 juin 2006
Saint Anthelme, évêque, chartreux (†1178); Filles de la Charité martyres en 1794. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
6:23:56 AM
La Vie est avec vous et vous vous inquiétez pour votre mort ?...Même si la mort allait faire irruption, ne devrez-vous pas la supporter avec une grande constance ? En tout ce qui arrive, je vous donnerai la force nécessaire, en tout danger, en toute épreuve, y compris la sortie de l'âme de son corps… Si, dans les dangers, ma force est nécessaire pour tout supporter avec foi comme un homme, combien plus nécessaire est-elle en présence des tentations de la vie pour ne pas tomber !
6:22:26 AM
Lectionnaire : - Du milieu de la tempête, le Seigneur répondit à Job : « Quel est celui qui, sans rien y connaître, défigure la Providence ? Prépare-toi au combat, comme un brave. Je vais t'interroger, et tu m'instruiras. Qui donc a retenu la mer avec des portes, quand elle jaillit du sein de l'abîme ; quand je fis de la nuée son vêtement, et l'enveloppai de nuages pour lui servir de langes ; quand je lui imposai des limites, et que je disposai les portes et leurs verrous ? Je lui dis : 'Tu viendras jusqu'ici ! tu n'iras pas plus loin, ici s'arrêtera l'orgueil de tes flots !' - Alléluia ! Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! Éternel est son amour ! Ils le diront, les rachetés du Seigneur, qu'il racheta de la main de l'oppresseur, qu'il rassembla de tous les pays, du nord et du midi, du levant et du couchant. Certains erraient dans le désert sur des chemins perdus, sans trouver de ville où s'établir : ils souffraient la faim et la soif, ils sentaient leur âme défaillir. R/Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur, et lui les a tirés de la détresse : il les conduit sur le bon chemin, les mène vers une ville où s'établir. R/Qu'ils rendent grâce au Seigneur de son amour, de ses merveilles pour les hommes : car il étanche leur soif, il comble de biens les affamés ! Certains gisaient dans les ténèbres mortelles, captifs de la misère et des fers : ils avaient bravé les ordres de Dieu et méprisé les desseins du Très-Haut ; soumis par lui à des travaux accablants, ils succombaient, et nul ne les aidait. R/Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur, et lui les a tirés de la détresse : il les délivre des ténèbres mortelles, il fait tomber leurs chaînes. R/Qu'ils rendent grâce au Seigneur de son amour, de ses merveilles pour les hommes : car il brise les portes de bronze, il casse les barres de fer ! Certains, égarés par leur péché, ployaient sous le poids de leurs fautes : ils avaient toute nourriture en dégoût, ils touchaient aux portes de la mort. R/Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur, et lui les a tirés de la détresse : il envoie sa parole, il les guérit, il arrache leur vie à la fosse. R/Qu'ils rendent grâce au Seigneur de son amour, de ses merveilles pour les hommes ; qu’ils offrent des sacrifices d’action de grâce à pleine voix qu'ils proclament ses oeuvres ! Certains, embarqués sur des navires, occupés à leur travail en haute mer, ont vu les oeuvres du Seigneur et ses merveilles parmi les océans. Il parle, et provoque la tempête, un vent qui soulève les vagues : portés jusqu'au ciel, retombant aux abîmes, ils étaient malades à rendre l'âme ; ils tournoyaient, titubaient comme des ivrognes : leur sagesse était engloutie. R/Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur, et lui les a tirés de la détresse, réduisant la tempête au silence, faisant taire les vagues. Ils se réjouissent de les voir s'apaiser, d'être conduits au port qu'ils désiraient. R/Qu'ils rendent grâce au Seigneur de son amour, de ses merveilles pour les hommes ; qu'ils l'exaltent à l'assemblée du peuple et le chantent parmi les anciens ! C'est lui qui change les fleuves en désert, les sources d'eau en pays de la soif, en salines une terre généreuse quand ses habitants se pervertissent. C'est lui qui change le désert en étang, les terres arides en source d'eau ; là, il établit les affamés pour y fonder une ville où s'établir. Ils ensemencent des champs et plantent des vignes : ils en récoltent les fruits. Dieu les bénit et leur nombre s'accroît, il ne laisse pas diminuer leur bétail. Puis, ils déclinent, ils dépérissent, écrasés de maux et de peines. Dieu livre au mépris les puissants, il les égare dans un chaos sans chemin. Mais il relève le pauvre de sa misère ; il rend prospères familles et troupeaux. Les justes voient, ils sont en fête ; et l'injustice ferme sa bouche. Qui veut être sage retiendra ces choses : il y reconnaîtra l'amour du Seigneur. - En effet, l'amour du Christ nous saisit quand nous pensons qu'un seul est mort pour tous, et qu'ainsi tous ont passé par la mort. Car le Christ est mort pour tous, afin que les vivants n'aient plus leur vie centrée sur eux-mêmes, mais sur lui, qui est mort et ressuscité pour eux. Désormais nous ne connaissons plus personne à la manière humaine : si nous avons compris le Christ à la manière humaine, maintenant nous ne le comprenons plus ainsi. Si donc quelqu'un est en Jésus Christ, il est une créature nouvelle. Le monde ancien s'en est allé, un monde nouveau est déjà né. - Ce jour-là, le soir venu, il dit à ses disciples : « Passons sur l'autre rive. » Quittant la foule, ils emmènent Jésus dans la barque, comme il était ; et d'autres barques le suivaient. Survient une violente tempête. Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait d'eau. Lui dormait sur le coussin à l'arrière. Ses compagnons le réveillent et lui crient : « Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ? » Réveillé, il interpelle le vent avec vivacité et dit à la mer : « Silence, tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme. Jésus leur dit : « Pourquoi avoir peur ? Comment se fait-il que vous n'ayez pas la foi ? » Saisis d'une grande crainte, ils se disaient entre eux : « Qui est-il donc, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »
6:18:30 AM

Journal Missa

 Samedi le 24 juin 2006
Fête Nationale à Montréal ! | La Fête nationale du Québec
9:34:53 AM
« Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean… Il était venu pour témoigner, pour rendre témoignage à la lumière » (Jn 1, 6-7) C'est toi, Jean, que nous reconnaissons comme un nouveau Moïse, car tu as vu Dieu, non plus en symbole, mais en toute clarté. C'est toi que nous regardons comme un nouveau Josué : tu n'as pas passé le Jourdain d'une rive à l'autre, mais, avec l'eau du Jourdain, tu as fait passer les hommes d'un monde à l'autre… C'est toi le nouveau Samuel qui n'as pas donné l'onction à David, mais qui as baptisé le Fils de David. C'est toi le nouveau David, qui n'as pas été persécuté par le mauvais roi Saül, mais qui as été tué par Hérode. C'est toi le nouvel Elie, nourri au désert non de pain par un corbeau, mais de sauterelles et de miel par Dieu. C'est toi le nouvel Isaïe qui n'as pas dit : « Voici qu'une vierge va concevoir et enfanter » (7,14), mais qui as proclamé devant tous : « Voici qu'elle a enfanté l'Agneau de Dieu qui porte le péché du monde » (Jn 1,29)… Bienheureux es-tu, Jean, élu de Dieu, toi qui as posé la main sur ton Maître, toi qui as saisi dans tes mains la flamme dont l'éclat fait trembler les anges ! Etoile du matin, tu as montré au monde le Matin véritable ; aube joyeuse, tu as manifesté le jour de gloire ; lampe étincelante, tu as désigné la Lumière sans pareille ! Messager de la grande réconciliation du Père, l'archange Gabriel a été envoyé devant toi pour t'annoncer à Zacharie, comme un fruit bien au-delà de son attente… Le plus grand parmi les fils des hommes (Mt 11,11), tu viens au-devant de l'Emmanuel, de celui qui dépasse toute créature ; premier-né d'Elisabeth, tu précèdes le Premier-Né de toute la création ! La Liturgie syrienne Hymne attribuée à Saint Ephrem (vers 306-373), diacre en Syrie, docteur de l'Église (trad. rev. Tournay)
9:31:41 AM
Le Rosaire
8:48:50 AM

La Grande Promesse du Coeur Immaculé de Marie

Le 10 décembre 1925, la Très Sainte Vierge apparut à Lucie de Fatima, et à côté d'elle, suspendu sur une nuée lumineuse, l'Enfant Jésus. La Très Sainte Vierge mit sa main sur l'épaule de Lucie et lui montra, en même temps, un Coeur entouré d'épines qu'elle tenait dans l'autre main. Au même moment, l'Enfant Jésus lui dit: "Aie compassion du Coeur de ta Très Sainte Mère, couvert d'épines, que les hommes ingrats lui enfoncent à tout moment, sans qu'il y ait personne pour faire un acte de réparation afin de les en retirer." Ensuite, la Très Sainte Vierge lui dit: "Vois, ma fille, mon Coeur entouré d'épines, que les hommes ingrats lui enfoncent à tout moment, par leurs blasphèmes et ingratitudes. Toi, du moins, tâche de me consoler, et dis que tous ceux qui, pendant cinq mois, le premier samedi, se confesseront, recevront la Sainte Communion, réciteront un chapelet, et me tiendront compagnie pendant quinze minutes en méditant sur les quinze mystères du Rosaire, avec l'intention de me faire réparation, je promets de les assister à l'heure de la mort avec toutes les grâces nécessaires pour le salut de leur âme."
8:47:56 AM
Modernity that is not rooted in authentic human values is destined to be dominated by the tyranny of instability and loss.
8:33:12 AM

Journal Missa

 Vendredi le 23 juin 2006
Promesses faites par Notre-Seigneur Jésus-Christ à Sainte Marguerite-Marie en faveur des personnes qui pratiquent la dévotion à son Sacré-Coeur.

- Je leur donnerai toutes les grâces nécessaires à leur état.
- Je mettrai la paix dans leur famille.
- Je les consolerai dans toutes leurs peines.
- Je serai leur refuge assuré pendant la vie et surtout à la mort.
- Je répandrai d'abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises.
- Les pécheurs trouveront dans mon Coeur la source et l'océan infini de la miséricorde.
- Les âmes tièdes deviendront ferventes.
- Les âmes ferventes s'élèveront à une grande perfection.
- Je bénirai moi-même les maisons où l'image de mon Sacré-Coeur sera exposée et honorée.
- Je donnerai aux prêtres le talent de toucher les coeurs les plus endurcis.
- Les personnes qui propageront cette dévotion auront leur nom écrit dans mon Coeur, où il ne sera jamais effacé.
- Je te promets, dans l'excès de la miséricorde de mon Coeur, que son amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredis du mois, neuf fois de suite, la grâce de la pénitence finale, qu'ils ne mourront point dans ma disgrâce, ni sans recevoir leurs Sacrements, et que mon divin Coeur se rendra leur asile assuré à cette dernière heure.

Sainte Marguerite-Marie témoigne : « Jésus s'est servi du bon Père La Colombière pour donner commencement à la dévotion à cet adorable Coeur. » Que ce soit pendant les sept dernières années de sa vie, ou après sa mort, par la publication de ses Retraites, Claude a été un instrument de choix pour la diffusion du Message de Paray-le-Monial. Tout commence lors de la grande apparition de juin 1675. Jésus demande à Marguerite-Marie une fête pour honorer son Coeur qui a tant aimé les hommes. Comme elle objecte son indignité, capable de compromettre un tel projet, Jésus lui répond : « Adresse-toi à mon serviteur (Claude) et dis-lui de ma part de faire tout son possible pour établir cette dévotion et donner ce plaisir à mon divin Coeur ; qu'il ne se décourage pas pour les difficultés qu'il y rencontrera, car il n'en manquera pas ; mais il doit savoir que celui-là est tout puissant qui se défie entièrement de soi-même pour se confier uniquement à moi. » Le message du Seigneur est transmis par la visitandine au jésuite, qui a l'humilité de l'accueillir. Il note, dix-neuf mois plus tard : « J'ai reconnu que Dieu voulait que je le servisse en procurant l'accomplissement de ses désirs touchant la dévotion qu'il a suggérée à une personne à qui il se communique fort confidemment et pour laquelle il a bien voulu se servir de ma faiblesse ; je l'ai déjà inspirée à bien des gens en Angleterre... Que ne puis-je, mon Dieu, être partout et publier ce que vous attendez de vos serviteurs et amis ! » Serviteur et ami, c'est ainsi que Jésus avait présenté Claude à Marguerite-Marie... Avec discrétion mais confiance, Claude s'efforce de répandre la dévotion. A sa soeur visitandine, à des religieuses anglaises, il conseille de communier le lendemain de l'octave du Saint Sacrement, pour réparer les irrévérences qui auront été commises envers Jésus-Christ durant tout le temps qu'il aura été exposé sur les autels. Dans l'« Offrande au Sacré-Coeur » qui termine la retraite de Londres, Claude explique le sens de sa démarche : « Cette offrande se fait pour honorer ce divin Coeur, le siège de toutes les vertus, la source de toutes les bénédictions et la retraite des âmes saintes... Je vous offre mon coeur, avec tous les mouvements dont il est capable, je me donne tout à vous. » Claude avait bien accueilli l'avertissement de Jésus : « Il est tout puissant celui qui se défie entièrement de soi-même pour placer sa confiance uniquement en moi. » C'est la base de la démarche spirituelle de Claude ; c'est aussi celle de la dévotion au Coeur de Jésus : oubli de soi et confiance. Le Père Monier-Vinard écrit de son côté en parlant de Claude : « Il enseigne à tous que le secret de la vie intérieure, c'est l'amour, et que la porte et le foyer de l'amour, c'est le Sacré-Coeur. »
7:37:02 PM
Le silence, un moyen d’accueillir Dieu
3:21:55 PM

Journal Missa

 Jeudi le 22 juin 2006

Le cardinal Tarcisio Bertone, nouveau secrétaire d’état du Vatican (RV-jeudi 22 juin 2006) Le Vatican aura bientôt un nouveau secrétaire d’état, la nouvelle est tombée dans la matinée de ce jeudi. Il s’agit du Cardinal Tarcisio Bertone, archevêque de Gênes. Il sera nommé officiellement par le pape le 15 septembre prochain, pour succéder au Cardinal Angelo Sodano, depuis 16 ans à ce poste. Après William Levada à la tête de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, Wojcieh Giertych, nouveau théologien du pape ou Ivan Dias, préfet de la congrégation pour l’évangélisation des peuples, Benoît XVI a donc placé au poste de premier ministre un autre de ses proches collaborateurs.
3:24:03 PM
Saint Flavius Clémens; Saint John Fisher; Saint Paulin de Nole, évêque (†431). (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
11:08:17 AM
où est ce lieu où... se trouve son Père qui est dans les cieux !…
10:47:02 AM
Lectionnaire : - Le prophète Élie surgit comme un feu, sa parole brûlait comme une torche. Il fit venir la famine sur les hommes d'Israël, et, dans son ardeur, en fit périr un grand nombre. Par la parole du Seigneur, il ferma le ciel, et à trois reprises il en fit descendre le feu. Comme tu étais redoutable, Élie, dans tes prodiges ! Qui pourrait se glorifier d'être ton égal ? Toi qui as fait revenir un homme de la mort par la parole du Très-Haut ; toi qui as précipité des rois dans leur perte, et jeté à bas de leur couche des hommes pleins de gloire ; toi qui as entendu au Sinaï des reproches, au mont Horeb des décrets de châtiment ; toi qui as sacré des rois pour exercer la vengeance, et des prophètes pour prendre ta succession ; toi qui fus emporté dans un tourbillon de feu par un char aux coursiers de feu ; toi qui fus préparé pour la fin des temps, ainsi qu'il est écrit, afin d'apaiser la colère avant qu'elle n'éclate, afin de ramener le coeur des pères vers les fils et de rétablir les tribus de Jacob, heureux ceux qui te verront, heureux ceux qui se sont endormis dans l'amour du Seigneur, car nous aussi nous posséderons la vraie vie. Quand Élie fut enveloppé dans le tourbillon, Élisée fut rempli de son esprit, et pendant toute sa vie aucun chef ne l'a intimidé, personne n'a pu le faire fléchir. Aucun événement n'a pu l'abattre, et, jusque dans la tombe, son corps manifesta son pouvoir de prophète. Pendant sa vie, il a fait des prodiges ; après sa mort, des oeuvres merveilleuses. - Le Seigneur est roi ! Exulte la terre ! Joie pour les îles sans nombre ! Ténèbre et nuée l'entourent, justice et droit sont l'appui de son trône. Devant lui s'avance un feu qui consume alentour ses ennemis. Quand ses éclairs illuminèrent le monde, la terre le vit et s'affola ; les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur, devant le Maître de toute la terre. Les cieux ont proclamé sa justice, et tous les peuples ont vu sa gloire. Honte aux serviteurs d'idoles qui se vantent de vanités ! A genoux devant lui, tous les dieux ! Pour Sion qui entend, grande joie ! Les villes de Juda exultent devant tes jugements, Seigneur ! Tu es, Seigneur, le Très-Haut sur toute la terre : tu domines de haut tous les dieux. Haïssez le mal, vous qui aimez le Seigneur, car il garde la vie de ses fidèles et les arrache aux mains des impies. Une lumière est semée pour le juste, et pour le coeur simple, une joie. Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ; rendez grâce en rappelant son nom très saint.- Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin avant même que vous l'ayez demandé. Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié. Que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour. Remets-nous nos dettes, comme nous les avons remises nous-mêmes à ceux qui nous devaient. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du Mal. Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi. Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, à vous non plus votre Père ne pardonnera pas vos fautes.
10:44:18 AM
Liturgie des heures
10:36:28 AM
The life of monks includes the renunciation of thoughts. The traditional thoughts monks work on or try to let go of are: food, sex, things, anger, dejection, acedia, vainglory and pride. The spirituality of the desert hermits and monks of Egypt was transmitted to us through Evagrius Ponticus (346-399) and then to the West through Cassian (360-435). Traditionally desert spirituality includes the renunciation of these eight (8) thoughts. A thought of vainglory is taking credit for good actions. It is doing the right thing for the wrong reason. John Cassian tells us it is very difficult to detect our vanity since we are generally under a cloud of self-delusion. Vainglory is a secondary thought. It is not about what I am doing but about what I think when I do something. "Vain" refers to nothingness, illusion, emptiness. Usually a person who is afflicted by vainglory actually perceives themselves through what others think of them. It is often difficult for spiritual directors to detect vainglory. Often people afflicted with vainglory become leaders. Unfortunately this causes self-delusion to abound with them and their followers. Vainglory is the opposite of dejection. Vainglory and dejection are the reverse sides of the same coin. If someone places themselves ahead of others, they eventually lose any sense of discrimination. They can no longer distinguish the grace of God from their own efforts. Vainglory replaces God with the self as the object of worship. It is impossible to exaggerate the importance of "glory" in antiquity. Some would say that Glory is the experience of God's presence. For Glory to communicate itself we need to have a sense of adoration and reverence. Vainglory takes what is God's which is Glory. Often it is a person who has practiced virtue for a long time that has the "thought" of vainglory. It tells the virtuous person to start to attribute the good life to themselves and not to God. Vainglory is doing the right things for the wrong reason and it is also an end stage. Cassian says to combat vainglory it is good that someone talk to an experienced elder about their thoughts so that the beginning thoughts of vainglory do not take a foot hold. Watchfulness of thoughts is crucial so that the thoughts can be edited, redirected or changed. Prayer is an obstacle to thoughts of vainglory. Thoughts are neither good nor bad; they just are. Elation and dejection can make things seem good that are not good. To rise and fall emotionally on what we perceive as good or bad is vain. We combat vainglory by giving glory to God and being grateful for everything. It is essential that we stay vigilant and pray. "Watch and pray." (Matthew 26:41) Inspired by "Thoughts Matter" by Sister Mary Margaret Funk, OSB.
10:24:15 AM

Journal Missa

 Mardi le 20 juin 2006
D'abord, une première question: « Est-ce que Dieu existe vraiment? » Richard ne perd pas une seconde. Il me tend un chapelet (cet étrange instrument de prière que j'avais déjà vu mais dont j'ignorais l'utilité) et me dis avec la témérité du jeune converti : « Prie la Vierge Marie. Pose lui cette question pendant deux semaines et tu auras ta réponse». J'apprends le Je vous salue Marie et deux semaines plus tard, je suis croyant. Extérieurement et dans mon comportement, rien n'avais encore changé, mais intérieurement, j'étais désormais convaincu: Dieu m'avait fait le don de la foi.
11:48:44 PM
L'AECQ et Hydro Québec offrent des solutions de chauffage adaptées aux églises

Lors de l'annonce de l'abolition du tarif BT pour les institutions qui chauffaient leurs édifices par la bi énergie, l'Assemblée des évêques catholiques du Québec et Hydro-Québec se sont mis à l'ouvrage afin d'aider les paroisses concernées par cette décision et qui risquaient de voir augmenter leur facture d'électricité de manière alarmante.

Après plus d'une année de réflexion et de travail en commun, l'Assemblée des évêques et Hydro-Québec sont heureux de rendre public le document intitulé Solutions de chauffage adaptées aux églises et autres bâtiments à vocation spéciale. Ce document de référence s'adresse aux professionnels et aux responsables paroissiaux de la gestion de l'énergie.

Le chauffage représentant près de 85% de l'énergie consommée par les églises, il devenait impératif de trouver des solutions adéquates pour réduire la consommation d'énergie de ces bâtiments et par le fait même la facture énergétique s'y rattachant. Une version imprimée est également disponible auprès des économes diocésains.
5:29:55 PM

Journal Missa

 Lundi le 19 juin 2006
La communauté chrétienne, en ce jour de fête, proclame que l'Eucharistie est tout pour elle, c'est sa vie même, la source d'amour qui triomphe sur la mort".
1:36:51 PM
C'est seulement si nous nous laissons constamment former par l'écoute de la Parole de Dieu et si nous nous nourrissons régulièrement du Corps et du Sang du Christ que nous pouvons transmettre aux autres l'amour de Dieu, qui est don de l'Esprit Saint... Que la charité anime toutes vos activités... Evangéliser aujourd'hui demande une connaissance responsable des instances culturelles modernes et un approfondissement constant de la sainte doctrine catholique. VIS
1:34:55 PM
St Romuald; Bx Odon de Cambrai; Ste Julienne Falconieri (†1341), fondatrice des Soeurs Servites; Bse Micheline de Pesaro; Bx Thomas Woodhouse, jésuite, martyr anglais (†1573). (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
11:12:40 AM
Donner sans mesure sans réclamer de salaire ici-bas
9:21:57 AM
Lectionnaire: - Naboth, de la ville d'Isréel, possédait une vigne à côté du palais d'Acab, roi de Samarie. Acab dit un jour à Naboth : « Cède-moi ta vigne ; elle me servira de jardin potager, car elle est juste à côté de ma maison ; je te donnerai en échange une vigne meilleure, ou, si tu préfères, je te donnerai l'argent qu'elle vaut. » Naboth répondit à Acab : « Que le Seigneur me préserve de te céder l'héritage de mes pères ! » Acab retourna chez lui sombre et irrité, parce que Naboth lui avait dit : « Je ne te céderai pas l'héritage de mes pères. » Il se coucha sur son lit, tourna son visage vers le mur, et refusa de manger. Sa femme Jézabel vint lui dire : « Pourquoi es-tu de mauvaise humeur ? Pourquoi ne veux-tu pas manger ? » Il répondit : « J'ai parlé à Naboth d'Isréel. Je lui ai dit : 'Cède-moi ta vigne pour de l'argent, ou, si tu préfères, pour une autre vigne en échange.' Mais il a répondu : 'Je ne te céderai pas ma vigne !' » Alors sa femme Jézabel lui dit : « Est-ce que tu es le roi d'Israël, oui ou non ? Lève-toi, mange, et retrouve ta bonne humeur : moi, je vais te donner la vigne de Naboth. » Elle écrivit des lettres au nom d'Acab, elle les scella du sceau royal, et elle les adressa aux anciens et aux notables de la ville où habitait Naboth. Elle avait écrit dans ces lettres : « Proclamez un jeûne, faites comparaître Naboth devant le peuple. Placez en face de lui deux individus sans scrupules, qui témoigneront contre lui : 'Tu as maudit Dieu et le roi !' Ensuite, faites-le sortir de la ville, lapidez-le, et qu'il meure ! » Les anciens et les notables qui habitaient la ville de Naboth firent ce que Jézabel avait ordonné dans ses lettres. Ils proclamèrent un jeûne et firent comparaître Naboth devant le peuple. Alors arrivèrent les deux individus qui se placèrent en face de lui et portèrent contre lui ce témoignage : « Naboth a maudit Dieu et le roi. » On fit sortir Naboth de la ville, on le lapida, et il mourut. Puis on envoya dire à Jézabel : « Naboth a été lapidé et il est mort. » Lorsque Jézabel en fut informée, elle dit à Acab : « Va, prends possession de la vigne de ce Naboth qui a refusé de la céder pour de l'argent, car il n'y a plus de Naboth : il est mort. » Quand Acab apprit que Naboth était mort, il se rendit à la vigne de Naboth et en prit possession. - Écoute mes paroles, Seigneur, comprends ma plainte ; entends ma voix qui t'appelle, ô mon Roi et mon Dieu ! Je me tourne vers toi, Seigneur, au matin, tu écoutes ma voix ; au matin, je me prépare pour toi et je reste en éveil. Tu n'es pas un Dieu ami du mal, chez toi, le méchant n'est pas reçu. Non, l'insensé ne tient pas devant ton regard. Tu détestes tous les malfaisants, tu extermines les menteurs ; l'homme de ruse et de sang, le Seigneur le hait. Pour moi, grâce à ton amour, j'accède à ta maison ; vers ton temple saint, je me prosterne, saisi de crainte. Seigneur, que ta justice me conduise ; des ennemis me guettent : aplanis devant moi ton chemin. Rien n'est vrai dans leur bouche, ils sont remplis de malveillance ; leur gosier est un sépulcre béant, et leur langue, un piège. [Dieu, traite-les en coupables : qu'ils échouent dans leurs projets ! Pour tant de méfaits, disperse-les, puisqu'ils te résistent.] Allégresse pour qui s'abrite en toi, joie éternelle ! Tu les protèges, pour toi ils exultent, ceux qui aiment ton nom. Toi, Seigneur, tu bénis le juste ; du bouclier de ta faveur, tu le couvres. - Vous avez appris qu'il a été dit : Oeil pour oeil, dent pour dent. Eh bien moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu'un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l'autre. Et si quelqu'un veut te faire un procès et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Et si quelqu'un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. Donne à qui te demande ; ne te détourne pas de celui qui veut t'emprunter.
9:19:37 AM

Journal Missa

 Vendredi le 16 juin 2006
Saint François Régis (†1640), jésuite français, évangélisateur enthousiaste. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
9:49:07 AM
Les exigences du Christ et la joie du coeur - Chers jeunes, vous m'avez fait savoir que vous considérez souvent l’Eglise comme une institution qui ne fait que promulguer des règlements et des lois… Et vous en concluez qu'il y a un profond hiatus entre la joie qui émane de la parole du Christ et le sens d'oppression que suscite en vous la rigidité de l'Église… Mais l'Évangile nous présente un Christ très exigeant qui invite à une radicale conversion du coeur, au détachement des biens de la terre, au pardon des offenses, à l'amour envers l'ennemi, à la patiente acceptation des persécutions et même au sacrifice de sa propre vie par amour du prochain. En ce qui concerne le domaine particulier de la sexualité, on connaît la ferme position qu'il a prise en défense de l'indissolubilité du mariage et à la condamnation prononcée même à l'égard du simple adultère commis dans le coeur. Et pourrait-on ne pas être impressionné face au précepte de « s'arracher l’oeil » ou de « se tailler la main » si ces membres sont une occasion de « scandale » ?… La licence morale ne rend pas les hommes heureux. De même la société de consommation n'apporte pas la joie du coeur. L'être humain ne se réalise que dans la mesure où il sait accepter les exigences qui proviennent de sa dignité d'être créé « à l'image et à la ressemblance de Dieu » (Gn 1,27). C'est pourquoi, si aujourd'hui l'Église dit des choses qui ne plaisent pas, c'est qu'elle se sent obligée de le faire. Elle le fait par devoir de loyauté… Ne serait-ce donc pas vrai que le message évangélique est un message de joie ? Au contraire, c'est absolument vrai ! Et comment est-ce possible ? La réponse se trouve dans un mot, un seul mot, un mot bref, mais au contenu vaste comme la mer. Et ce mot est : amour. La rigueur du précepte et la joie du coeur peuvent parfaitement se concilier. Qui aime ne craint pas le sacrifice. Et même, il cherche dans le sacrifice la preuve plus convaincante de l'authenticité de son amour. Jean Paul II Discours aux jeunes du Pays-Bas, 14 mai 1985 (trad. ORf 21)
9:44:06 AM
« Depuis toujours, tous les hommes, d’une manière ou d’une autre, attendent dans leur cœur un changement, une transformation du monde. Maintenant se réalise l’acte central de transformation qui est seul en mesure de renouveler vraiment le monde: la violence se transforme en amour et donc la mort en vie. Puisque cet acte change la mort en amour, la mort comme telle est déjà dépassée au plus profond d’elle-même, la résurrection est déjà présente en elle. La mort est, pour ainsi dire, intimement blessée, de telle sorte qu’elle ne peut avoir le dernier mot. Pour reprendre une image qui nous est familière, il s'agit d’une fission nucléaire portée au plus intime de l’être – la victoire de l’amour sur la haine, la victoire de l’amour sur la mort. Seule l’explosion intime du bien qui vainc le mal peut alors engendrer la chaîne des transformations qui, peu à peu, changeront le monde. Tous les autres changements demeurent superficiels et ne sauvent pas. C’est pourquoi nous parlons de rédemption: ce qui du plus profond était nécessaire se réalise, et nous pouvons entrer dans ce dynamisme. Jésus peut distribuer son Corps, parce qu’il se donne réellement lui-même. » Benoît XVI le 21 août 2005, lors de la messe de clôture de la JMJ, à Cologne
9:39:53 AM
La dignité humaine ne dépend pas – et ne doit pas être rendue dépendante – des décisions d’autres personnes.
9:36:13 AM
Lectionnaire : - Là, il entra dans une caverne et y passa la nuit. La parole du Seigneur lui fut adressée : « Sors dans la montagne et tiens-toi devant le Seigneur, car il va passer. » A l'approche du Seigneur, il y eut un ouragan, si fort et si violent qu'il fendait les montagnes et brisait les rochers, mais le Seigneur n'était pas dans l'ouragan ; et après l'ouragan, il y eut un tremblement de terre, mais le Seigneur n'était pas dans le tremblement de terre ; et après ce tremblement de terre, un feu, mais le Seigneur n'était pas dans ce feu ; et après ce feu, le murmure d'une brise légère. Aussitôt qu'il l'entendit, Élie se couvrit le visage avec son manteau, il sortit et se tint à l'entrée de la caverne. Alors il entendit une voix qui disait : « Que fais-tu là, Élie ? » Il répondit : « J'éprouve une ardeur jalouse pour toi, Seigneur, Dieu de l'univers, car les fils d'Israël ont abandonné ton Alliance, renversé tes autels, et tué tes prophètes par l'épée. Je suis le seul à être resté et ils cherchent à me tuer. » Le Seigneur lui dit : « Repars vers Damas, par le chemin du désert. Arrivé là, tu consacreras par l'onction Hazaël comme roi de Syrie ; puis tu consacreras Jéhu, fils de Namsi, comme roi d'Israël ; et tu consacreras Élisée, fils de Shafate, comme prophète pour te succéder. » - Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui aurais-je crainte ? Le Seigneur est le rempart de ma vie ; devant qui tremblerais-je ? Si des méchants s'avancent contre moi pour me déchirer, ce sont eux, mes ennemis, mes adversaires, qui perdent pied et succombent. Qu'une armée se déploie devant moi, mon coeur est sans crainte ; que la bataille s'engage contre moi, je garde confiance. J'ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche : habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie, pour admirer le Seigneur dans sa beauté et m'attacher à son temple. Oui, il me réserve un lieu sûr au jour du malheur ; il me cache au plus secret de sa tente, il m'élève sur le roc. Maintenant je relève la tête devant mes ennemis. J'irai célébrer dans sa tente le sacrifice d'ovation ; je chanterai, je fêterai le Seigneur. Écoute, Seigneur, je t'appelle ! Pitié ! Réponds-moi ! Mon coeur m'a redit ta parole : « Cherchez ma face. » C'est ta face, Seigneur, que je cherche : ne me cache pas ta face. N'écarte pas ton serviteur avec colère : tu restes mon secours. Ne me laisse pas, ne m'abandonne pas, Dieu, mon salut ! Mon père et ma mère m'abandonnent ; le Seigneur me reçoit. Enseigne-moi ton chemin, Seigneur, conduis-moi par des routes sûres, malgré ceux qui me guettent. Ne me livre pas à la merci de l'adversaire : contre moi se sont levés de faux témoins qui soufflent la violence. Mais j'en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur sur la terre des vivants. « Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ; espère le Seigneur. » - Vous avez appris qu'il a été dit : Tu ne commettras pas d'adultère. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme et la désire a déjà commis l'adultère avec elle dans son coeur. Si ton oeil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi : car c'est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne soit pas jeté dans la géhenne. Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi : car c'est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne s'en aille pas dans la géhenne. Il a été dit encore : Si quelqu'un renvoie sa femme, qu'il lui donne un acte de répudiation. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d'union illégitime, la pousse à l'adultère ; et si quelqu'un épouse une femme renvoyée, il est adultère.
6:20:09 AM

Journal Missa

 Jeudi le 15 juin 2006

Fête-Dieu
- Messe à la Basilique Notre-Dame jeudi le 15 juin 19H30 suivie de la procession du Saint-Sacrement et du Salut du Saint-Sacrement à la Basilique Saint-Patrick, avec le Cardinal Jean-Claude Turcotte.

Invitation spéciale à ceux qui ont participé à la Montée Jeunesse 2006 : 17H00 à la Basilique Notre-Dame. Pizza & catéchèse avec Mgr Mancini. Ouvert à tous les jeunes.


9:17:39 AM
ne faisons pas de peine à notre frère
8:50:11 AM
Lectionnaire : - le prophète Élie dit au roi Acab : « Monte, tu peux maintenant manger et boire, car j'entends le grondement de la pluie. » Le roi Acab monta pour aller manger et boire. Élie, de son côté, monta sur le sommet du Carmel, il se courba vers la terre et mit son visage entre ses genoux. Il dit à son serviteur : « Monte, et regarde du côté de la mer. » Le serviteur monta, regarda et dit : « Il n'y a rien. » Sept fois de suite, Élie lui dit : « Retourne. » La septième fois, le serviteur annonça : « Voilà un nuage qui monte de la mer, gros comme le poing. » Alors Élie dit au serviteur : « Va dire au roi Acab : 'Attelle ton char et descends de la montagne, avant d'être arrêté par la pluie.' » Peu à peu, le ciel s'obscurcit de nuages, poussés par le vent, et il tomba une grosse pluie. Acab monta sur son char et partit pour la ville d'Isréel. La main du Seigneur s'empara du prophète ; Élie retroussa son vêtement et courut en avant d'Acab jusqu'à l'entrée de la ville d'Isréel. - Il est beau de te louer, Dieu, dans Sion, de tenir ses promesses envers toi qui écoutes la prière. Jusqu'à toi vient toute chair avec son poids de péché ; nos fautes ont dominé sur nous : toi, tu les pardonnes. Heureux ton invité, ton élu : il habite ta demeure ! Les biens de ta maison nous rassasient, les dons sacrés de ton temple ! Ta justice nous répond par des prodiges, Dieu notre sauveur, espoir des horizons de la terre et des rives lointaines. Sa force enracine les montagnes, il s'entoure de puissance ; il apaise le vacarme des mers, le vacarme de leurs flots et la rumeur des peuples. Les habitants des bouts du monde sont pris d'effroi à la vue de tes signes ; aux portes du levant et du couchant tu fais jaillir des cris de joie. Tu visites la terre et tu l'abreuves, tu la combles de richesses ; les ruisseaux de Dieu regorgent d'eau : tu prépares les moissons. Ainsi, tu prépares la terre, tu arroses les sillons ; tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies, tu bénis les semailles. Tu couronnes une année de bienfaits ; sur ton passage, ruisselle l'abondance. Au désert, les pâturages ruissellent, les collines débordent d'allégresse. Les herbages se parent de troupeaux et les plaines se couvrent de blé. Tout exulte et chante ! - Je vous le dis en effet : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez pas dans le Royaume des cieux. Vous avez appris qu'il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu'un commet un meurtre, il en répondra au tribunal. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. Si quelqu'un insulte son frère, il en répondra au grand conseil. Si quelqu'un maudit son frère, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l'autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l'autel, va d'abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Accorde-toi vite avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu'on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou.
8:48:25 AM

Journal Missa

 Mercredi le 14 juin 2006
DÉVELOPPEMENT ET PAIX appuie la réglementation des activités à l'étranger des entreprises canadiennes dans les secteurs de l'exploitation minière, gazière et pétrolière.
6:40:24 PM
Messe solennelle en la fête de Saint Josémaria Escriva, fondateur de l'Opus Dei Vendredi 16 juin à 19h30 en la Cathédrale Marie-Reine-du-monde de Montréal. La célébration sera présidée par Mgr Michel Parent P.H., chancelier de l'archidiocèse.
6:28:03 PM
Medjugorje : l’analyse d’un phénomène
10:39:45 AM

Journal Missa

 Mardi le 13 juin 2006
Lectionnaire : - Au bout d'un certain temps, il ne tombait plus une goutte de pluie dans tout le pays, et le torrent finit par être à sec. Alors la parole du Seigneur lui fut adressée : « Lève-toi, va à Sarepta, dans le pays de Sidon ; tu y habiteras ; il y a là une veuve que j'ai chargée de te nourrir. » Le prophète Élie partit pour Sarepta, et il parvint à l'entrée de la ville. Une veuve ramassait du bois ; il l'appela et lui dit : « Veux-tu me puiser, avec ta cruche, un peu d'eau pour que je boive ? » Elle alla en puiser. Il lui dit encore : « Apporte-moi aussi un morceau de pain. » Elle répondit : « Je le jure par la vie du Seigneur ton Dieu : je n'ai pas de pain. J'ai seulement, dans une jarre, une poignée de farine, et un peu d'huile dans un vase. Je ramasse deux morceaux de bois, je rentre préparer pour moi et pour mon fils ce qui nous reste. Nous le mangerons, et puis nous mourrons. » Élie lui dit alors : « N'aie pas peur, va, fais ce que tu as dit. Mais d'abord cuis-moi un petit pain et apporte-le moi, ensuite tu feras du pain pour toi et ton fils. Car ainsi parle le Seigneur, Dieu d'Israël : Jarre de farine point ne s'épuisera, vase d'huile point ne se videra, jusqu'au jour où le Seigneur donnera la pluie pour arroser la terre. » La femme alla faire ce qu'Élie lui avait demandé, et longtemps, le prophète, elle-même et son fils eurent à manger. Et la jarre de farine ne s'épuisa pas, et le vase d'huile ne se vida pas, ainsi que le Seigneur l'avait annoncé par la bouche d'Élie. - Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice ! Toi qui me libères dans la détresse, pitié pour moi, écoute ma prière ! Fils des hommes, jusqu'où irez-vous dans l'insulte à ma gloire, l'amour du néant et la course au mensonge ? Sachez que le Seigneur a mis à part son fidèle, le Seigneur entend quand je crie vers lui. Mais vous, tremblez, ne péchez pas ; réfléchissez dans le secret, faites silence. Offrez les offrandes justes et faites confiance au Seigneur. Beaucoup demandent : « Qui nous fera voir le bonheur ? » Sur nous, Seigneur, que s'illumine ton visage ! Tu mets dans mon coeur plus de joie que toutes leurs vendanges et leurs moissons. Dans la paix moi aussi, je me couche et je dors, car tu me donnes d'habiter, Seigneur, seul, dans la confiance. - « Vous êtes le sel de la terre. Si le sel se dénature, comment redeviendra-t-il du sel ? Il n'est plus bon à rien : on le jette dehors et les gens le piétinent. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux.
7:58:24 AM

Journal Missa

 Lundi le 12 juin 2006
"Notre principale attention et notre vocation est de vaquer au silence et à la solitude de la cellule... Nous estimons en effet qu'il n'y a rien de plus laborieux dans les exercices de la vie regulière que le silence de la solitude et le quies." Guigues 1er

Il est un ordre des choses, et il serait absurde de combattre les ennemis de l’Eglise sans commencer par livrer en soi une première bataille contre le mal. Cet ordre est d’ailleurs parfaitement respecté dans la formule de conclusion de la lettre : « Que la miséricorde toute-puissante de Dieu et sa toute-puissance miséricordieuse vous fassent toujours combattre avec succès et triompher avec gloire dans les luttes spirituelles comme dans les guerres temporelles. » L’homme, pour Guigues, est un microcosme où doit se mener une lutte sans merci contre les vices et les péchés : il est question alors de libérer l’homme, de même que les chevaliers partaient libérer Jérusalem. L’auteur bien sûr se fait l’écho de l’Ecriture Sainte, et ne manque pas d’utiliser cet argument d’autorité en multipliant les citations bibliques, saint Paul et les Psaumes surtout. Mais à Hugues de Payns qui venait réclamer une légitimité du droit au butin, Guigues ne pouvait manquer d’évoquer les récompenses, toutes spirituelles bien sûr, qu’un tel combat intérieur apporterait au vainqueur : rien moins que Dieu lui-même.

Les chartreux habitent chacun une cellule pour se rappeler qu’ils doivent s’occuper d’abord d’eux-mêmes et qu’il est vain de s’occuper des autres en se négligeant soi-même. Pierre Sutor
9:40:24 AM
Pour Nous, Nous sommes prêt à poursuivre, selon nos possibilités, cette oeuvre désintéressée, et à soutenir nos collaborateurs qui s'y emploient. Même si Nous ne connaissons pas personnellement tous vos pays, et si Nous ne pouvons malheureusement pas vous parler dans chacune de vos langues maternelles, notre coeur est totalement ouvert à tous les peuples, à toutes les races, souhaitant que chacun trouve sa place dans le concert des nations, et développe les dons que Dieu lui a faits, dans la paix et grâce à la compréhension et à la solidarité des autres. Rien de ce qui vraiment humain ne nous sera étranger. Nous n'avons certes pas pour les grands problèmes mondiaux des solutions-miracles. Nous pouvons cependant apporter quelque chose de très précieux: un esprit qui aide à dénouer ces problèmes et les situe dans l'axe qui est essentiel, celui de la charité universelle et de l'ouverture aux valeurs, transcendantes, c'est-à-dire l'ouverture à Dieu. Nous essaierons d'accomplir ce service avec un langage simple, clair, confiant.

Permettez qu'à notre tour, Nous comptions sur votre bienveillante collaboration. Nous souhaitons d'abord que les communautés chrétiennes jouissent toujours, chez vous, du respect et de la liberté auxquels a droit toute conscience religieuse, et qu'une juste place soit faite à leur contribution dans la recherche du bien commun. Nous sommes sûr aussi que vous continuerez d'accueillir avec faveur les initiatives du Saint-Siège, lorsque celui-ci se propose de servir la communauté internationale, de rappeler les exigences d'une saine vie en societé, de défendre les droits et la dignité de tous les hommes, notamment des petits et des minorités.

Merci encore de votre visite. De tout coeur, Nous invoquons l'assistance de Dieu sur vous-mêmes, sur vos familles, sur tous et chacun de vos pays et des Organisations mondiales que vous représentez. Dans les plus grandes responsabilités, que Dieu garde nos esprits lucides et nos coeurs dans la paix! Jean-Paul I
9:13:24 AM
Le silence et la solitude spirituelle c'est l'ouverture à la Présence, c'est l'adoration, c'est la meilleure part.
9:06:40 AM
Aucune autre, donc, n'affirme : « Ils verront Dieu ». La vision de Dieu est promise quand il s'agit d'hommes au coeur pur. Cela n'est pas sans raison, puisque les yeux qui permettent de voir Dieu sont dans le coeur. Ce sont les yeux dont parle l'apôtre Paul quand il dit : « Puisse-t-il illuminer les yeux de votre coeur » (Ep 1,18). Dans le temps présent, ces yeux, en raison de leur faiblesse, sont donc illuminés par la foi.
9:04:22 AM
Lectionnaire : - Le prophète Élie, de Tisbé en Galaad, dit au roi Acab : « Par le Seigneur qui est vivant, par le Dieu d'Israël dont je suis le serviteur, pendant plusieurs années il n'y aura pas de rosée ni de pluie, à moins que j'en donne l'ordre. » La parole du Seigneur lui fut adressée : « Va-t'en d'ici, dirige-toi vers l'est, et cache-toi près du torrent de Kérith, qui se jette dans le Jourdain. Tu boiras au torrent, et j'ordonne aux corbeaux de t'apporter ta nourriture. » Le prophète fit ce que le Seigneur lui avait dit, et alla s'établir près du torrent de Kérith, qui se jette dans le Jourdain. Les corbeaux lui apportaient du pain et de la viande, matin et soir, et le prophète buvait au torrent.- Je lève les yeux vers les montagnes : d'où le secours me viendra-t-il ? Le secours me viendra du Seigneur qui a fait le ciel et la terre. Qu'il empêche ton pied de glisser, qu'il ne dorme pas, ton gardien. Non, il ne dort pas, ne sommeille pas, le gardien d'Israël. Le Seigneur, ton gardien, le Seigneur, ton ombrage, se tient près de toi. Le soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper, ni la lune, durant la nuit. Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ta vie. Le Seigneur te gardera, au départ et au retour, maintenant, à jamais. - Quand Jésus vit la foule, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait : « Heureux les pauvres de coeur : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise ! Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés ! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés ! Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde ! Heureux les coeurs purs : ils verront Dieu ! Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu ! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.
9:00:24 AM

Journal Missa

 Vendredi le 9 juin 2006
Le dimanche 18 juin marquera l'ouverture officielle de la chapelle d'adoration perpétuelle de Joliette, située au sous-sol de la cathédrale. La brève cérémonie d'ouverture sera présidée par Mgr Gilles Lussier, en la cathédrale de Joliette, précédée d'une procession de la Fête-Dieu, qui partira de l'église Christ-Roi avec un moment d'arrêt et de prière chez les moniales Bénédictines.
12:58:29 PM

Journal Missa

 Jeudi le 8 juin 2006
What did you do with your life?
1:26:02 PM

Journal Missa

 Vendredi le 2 juin 2006
Le silence est une parole et une pensée ou se concentrent toutes paroles et toutes pensées. Dom Augustin Guillerand, silence Cartusien
5:16:38 PM
Le successeur de Pierre sait que dans sa personne et dans son activité c'est la grâce et la loi de l'amour qui soutient, vivifie et orne tout ; et, face au monde entier, c'est dans l'échange de l'amour entre Jésus et lui, Simon Pierre, fils de Jean, que la sainte Église trouve son appui, comme sur un support invisible et visible : Jésus invisible aux yeux de la chair, et le pape, Vicaire du Christ, visible aux yeux du monde entier.
11:59:38 AM
Lectionnaire : - Mis en sa présence, les accusateurs ne lui reprochaient aucun des crimes que, pour ma part, j'aurais imaginés. Ils avaient seulement avec lui certaines discussions au sujet de leur religion à eux, et au sujet d'un certain Jésus qui est mort, mais que Paul déclarait toujours vivant. - il pardonne toutes tes offenses et te guérit de toute maladie ; il réclame ta vie à la tombe et te couronne d'amour et de tendresse - Sois le berger de mes agneaux
11:55:49 AM
Into Great Silence

Film trailer

Review: Germans flock to see silent monks

Le distributeur canadien du film documentaire de Philip Groening's "Into Great Silence" nous informe que le film sera diffusé cet automne dans nos cinémas, et sera disponible en format DVD au printemps de 2007.
11:36:32 AM

Journal Missa

 Jeudi le 1 juin 2006
Le témoignage de la foi chrétienne dans les cadres du monde moderne postule la vocation universelle du monachisme intériorisé
12:48:15 PM

 Archives depuis le 7 octobre 2017 | Journal Missa sur Typepad |
 Archives 2017 | 01-10 |
 Archives 2016 | 01-12 |
 Archives 2015 | 01-12 |
 Archives 2014 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2013 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2012 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2011 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2010 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2009 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2008 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2007 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2006 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2005 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2004 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2003 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2002 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2001 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 |




© 1996-2017 missa.org Tous droits réservés | Réalisation
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu