www.missa.org

Liturgie du jour

Actualités

Vocation sacerdotale

Calendrier liturgique

Dans la prière, tirez le nom d'un saint



webmstr

mismenuann

Prières usuelles

Le Rosaire

Le sacrement de réconciliation et le dialogue avec un prêtre

La confession

Liturgie des heures

Lectionnaire

Comment m'engager dans ma communauté chrétienne pdf

ecathmontreal.png

ecdqtv_logo.jpg

Accueil Spiritualité


Journal Missa

 Archives de février 2008 Journal Missa

 Vendredi le 29 février 2008
Ottawa Archbishop Terrence Prendergast will deny politicians Communion if they support abortion

Ottawa Archbishop Terrence Prendergast says he will first speak with politicians who support abortion and encourage them to convert to the pro-life perspective. But, for those elected officials who continue to advocate legal abortions, he would tell them they shouldn't be taking part in the Christian sacrament. “Given your stubbornness on this particular issue, you should not publicly receive the Eucharist until you’ve changed your mind," he told the Western Catholic Reporter about what he'd say. Archbishop Prendergast's warning would be instructional rather than condemning. “The bishop is not a policeman,” he said. “He is a father in Christ, a Shepherd of his flock.” He also encouraged Catholic parishioners to do their own part to urge Catholic politicians to follow the teachings of the Church in their public policy. “We all have to live our lives as faithful Christians in politics, in public life, in the schools and in every area of life,” he said.
9:24:33 AM
Vocation inquiries increased 30 percent in 2007, survey finds

Religious vocation as a life choice has been off the radar screen for too long. What this crop of discerners is finding is that the option of life as a brother, sister, or priest may be the one that satisfies their heart's desire above all else
9:19:23 AM
Les médias : entre auto-promotion et service

...seuls la recherche de la vérité et le désir de la communiquer devraient guider les personnes en charge des communications sociales. Message du Pape Benoît XVI pour la 42e Journée mondiale des Communications sociales qui sera célébrée le dimanche 4 mai 2008
7:11:51 AM
Liturgie des Heures
6:28:22 AM
Bx Daniel Brottier (†1936) a consacré sa vie aux orphelins (plus de 25,000). (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
6:26:57 AM
Lectionnaire

Livre d'Osée 14,2-10.

Reviens, Israël, au Seigneur ton Dieu; car tu t'es effondré par suite de tes fautes.
Revenez au Seigneur en lui présentant ces paroles :« Enlève toutes les fautes, et accepte une belle offrande :au lieu de taureaux, nous t'offrons en sacrifice les paroles de nos lèvres.
Puisque les Assyriens ne peuvent pas nous sauver, nous ne monterons plus sur des chevaux, et nous ne dirons plus à l'ouvrage de nos mains :'Tu es notre Dieu', car toi seul as compassion de l'orphelin. »
Voici la réponse du Seigneur :Je les guérirai de leur infidélité, je leur prodiguerai mon amour, car je suis revenu de ma colère.
Je serai pour Israël comme la rosée, il fleurira comme le lis, il étendra ses racines comme les arbres du Liban.
Ses jeunes pousses vont grandir, sa parure sera comme celle de l'olivier, son parfum comme celui de la forêt du Liban.
Ils reviendront s'asseoir à son ombre, ils feront revivre le blé, ils fleuriront comme la vigne, ils seront renommés comme le vin du Liban.
Éphraïm ! peux-tu me confondre avec les idoles ?C'est moi qui te réponds et qui te regarde. Je suis comme le cyprès toujours vert, c'est moi qui te donne ton fruit.
Qui donc est assez sage pour comprendre ces choses, assez pénétrant pour les saisir ?Oui, les chemins du Seigneur sont droits :les justes y avancent, les pécheurs y tombent.


Psaume 81(80),6-11.14.17.

Il en fit, pour Joseph, une loi quand il marcha contre la terre d'Égypte. J'entends des mots qui m'étaient inconnus :
« J'ai ôté le poids qui chargeait ses épaules ; ses mains ont déposé le fardeau.
« Quand tu criais sous l'oppression, je t'ai sauvé ; je répondais, caché dans l'orage, je t'éprouvais près des eaux de Mériba.
« Écoute, je t'adjure, ô mon peuple ; vas-tu m'écouter, Israël ?
Tu n'auras pas chez toi d'autres dieux, tu ne serviras aucun dieu étranger.
« C'est moi, le Seigneur ton Dieu, qui t'ai fait monter de la terre d'Égypte ! Ouvre ta bouche, moi, je l'emplirai.
« Ah ! Si mon peuple m'écoutait, Israël, s'il allait sur mes chemins !
Je le nourrirais de la fleur du froment, je te rassasierais avec le miel du rocher ! »


Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc 12,28-34.

Un scribe qui avait entendu la discussion, et remarqué que Jésus avait bien répondu, s'avança pour lui demander : « Quel est le premier de tous les commandements ? »
Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l'unique Seigneur.
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.
Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »
Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as raison de dire que Dieu est l'Unique et qu'il n'y en a pas d'autre que lui.
L'aimer de tout son coeur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toutes les offrandes et tous les sacrifices. »
Jésus, voyant qu'il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n'es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n'osait plus l'interroger.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris -
l'Evangile au Quotidien


6:24:03 AM

Journal Missa

 Jeudi le 28 février 2008
Lourdes

J’en ai conservé un souvenir très fort, l’expérience d’une rencontre profonde avec la foi vive du peuple de Dieu. Jamais je n’avais vu autant de personnes rassemblées ainsi, priant, se confiant totalement à Dieu, plongées dans l’adoration avec une grande simplicité. Pour moi, c’était cela, le premier miracle de Lourdes, un lieu qui propose une telle expérience de la foi. Cette impression m’a accompagné ensuite, et m’a toujours touché chaque fois que j’y suis revenu. La Grotte de Massabielle est un chemin pour tout chercheur de Dieu, et qui le prend là où il est…
3:56:17 PM
Comme Bernadette

la grâce de Lourdes
3:52:17 PM
Les jeux en réseau, peuvent générer une dépendance

Si l’on parle tout d’abord des jeux multi-joueurs, du type World of Warcraft, le plus connu d’entre eux, il faut reconnaître qu’une dépendance existe. Nous avons des patients qui viennent consulter en déclarant qu’ils ont besoin d’une aide pour s’arrêter. Ils font le constat que le jeu a des conséquences négatives dans leur vie, car leur pratique se fait au détriment de leurs relations avec leur entourage ou de leur investissement dans leur travail. Mais ils n’arrivent pas à s’en sortir seuls. Ils ont besoin d’une aide extérieure....Il faut mettre de côté Second Life, qui est un phénomène à part. Si l’on parle tout d’abord des jeux multi-joueurs, du type World of Warcraft, le plus connu d’entre eux, il faut reconnaître qu’une dépendance existe. Nous avons des patients qui viennent consulter en déclarant qu’ils ont besoin d’une aide pour s’arrêter. Ils font le constat que le jeu a des conséquences négatives dans leur vie, car leur pratique se fait au détriment de leurs relations avec leur entourage ou de leur investissement dans leur travail. Mais ils n’arrivent pas à s’en sortir seuls. Ils ont besoin d’une aide extérieure.
3:45:55 PM
Saint Augustin, "l'un des plus grands convertis de l'histoire"

Chers Frères et Sœurs, Aujourd’hui, nous concluons la présentation de saint Augustin, nous arrêtant sur son expérience intérieure. Les étapes de son existence sont comme un unique chemin de conversion. La première s’est accomplie dans son rapprochement progressif du christianisme. Sa passion pour l’homme et pour la vérité le conduit à chercher Dieu, grand et inaccessible. Mais Dieu n’est pas loin, il s’est fait proche des hommes, devenant l’un de nous. La foi au Christ a conduit à son accomplissement la longue recherche d’Augustin sur le chemin de la vérité. À Hippone, il met à la disposition de tous le fruit de son intelligence et de son étude, en particulier par la prédication et la discussion. Enfin, il fut conduit chaque jour de sa vie à demander pardon à Dieu. Cette attitude d’humilité fut aussi intellectuelle : à la fin de sa vie, elle le poussa à soumettre ses œuvres à un examen critique lucide. Converti au Christ, qui est vérité et amour, Augustin l’a suivi par toute sa vie et il est un modèle pour toute personne en recherche de Dieu. Aujourd’hui, comme à son époque, l’humanité a besoin de connaître et surtout de vivre cette réalité fondamentale : Dieu est amour et sa rencontre constitue la seule réponse aux inquiétudes du cœur humain. Radio Vatican
3:23:29 PM
Bse Anne-Marie Taïgi (1769-1837), italienne, épouse modèle, mère de sept enfants. Fête le 10 Juin. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
2:11:00 PM
Lectionnaire

Livre de Jérémie 7,23-28.

Voici l'ordre que j'ai donné à vos pères : « Soyez attentifs à ma voix. Alors je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple ; suivez jusqu'au bout la route que je vous prescris, et vous serez heureux. »
Mais ils n'ont pas écouté, ils n'ont pas prêté l'oreille, ils ont suivi les mauvais conseils de leur coeur obstiné ;ils ont reculé au lieu d'avancer.
Depuis le jour où vos pères sont sortis d'Égypte jusqu'à aujourd'hui, j'ai envoyé vers vous tous mes serviteurs, les prophètes, je les ai envoyés inlassablement.
Mais vous ne m'avez pas écouté, vous n'avez pas prêté l'oreille, vous avez raidi votre cou, vous avez été pires que vos pères. »
Tu auras beau leur répéter ces paroles, ils ne t'écouteront pas davantage. Tu pourras les appeler, ils ne répondront pas.
Tu leur diras alors :« Voilà bien la nation qui n'a pas été attentive à la voix du Seigneur son Dieu, et ne s'est pas laissé former par lui !La fidélité est morte ;on n'en parle plus. »


Psaume 95(94),1-2.6-7.8-9.

Venez, crions de joie pour le Seigneur, acclamons notre Rocher, notre salut !
Allons jusqu'à lui en rendant grâce, par nos hymnes de fête acclamons-le !
Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous, adorons le Seigneur qui nous a faits.
Oui, il est notre Dieu ; nous sommes le peuple qu'il conduit, le troupeau guidé par sa main. Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ?
« Ne fermez pas votre coeur comme au désert, comme au jour de tentation et de défi,
où vos pères m'ont tenté et provoqué, et pourtant ils avaient vu mon exploit.


Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 11,14-23.

Jésus expulsait un démon qui rendait un homme muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et la foule fut dans l'admiration.
Mais certains se mirent à dire : « C'est par Béelzéboul, le chef des démons, qu'il expulse les démons. »
D'autres, pour le mettre à l'épreuve, lui réclamaient un signe venant du ciel.
Jésus, connaissant leurs intentions, leur dit : « Tout royaume divisé devient un désert, ses maisons s'écroulent les unes sur les autres.
Si Satan, lui aussi, est divisé, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites que c'est par Béelzéboul que j'expulse les démons.
Et si c'est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? C'est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges.
Mais si c'est par le doigt de Dieu que j'expulse les démons, c'est donc que le règne de Dieu est survenu pour vous.
Quand l'homme fort et bien armé garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité.
Mais si un plus fort intervient et triomphe de lui, il lui enlève l'équipement de combat qui lui donnait confiance, et il distribue tout ce qu'il lui a pris.
Celui qui n'est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

l'Evangile au Quotidien

2:04:50 PM
La Recherche de Dieu dans la Tradition Hésychaste par Higoumène Syméon

" Si tu as la paix dans ton coeur ", c'est-à-dire " si tu es hésychaste ", alors tu sauveras des milliers d'âmes autour de toi ". saint Séraphin de Sarov
2:00:17 PM
Prochaines activités au Centre Paulines de Montréal
1:31:11 PM
Close Up: Taking the veil video (6:48)

Becoming a nun seems an archaic thing to do in this modern and increasingly secular society, and yet the order of nuns at St Anthony's in Wanganui, New Zeland, are in no short supply.
1:10:49 PM

Journal Missa

 Mercredi le 27 février 2008
Pouvons-nous construire une société saine alors même que le droit à la vie n'est pas respecté?

Nous ne pourrons pas construire une société meilleure, si nous la construisons sur le "sable mouillé des larmes des enfants non nés".
6:19:28 AM
Volonté de Dieu et sainteté

Émission spéciale : Volonté de Dieu et sainteté - 30 minutes (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
6:14:13 AM
Lectionnaire

Livre du Deutéronome 4,1.5-9.

Maintenant, Israël, écoute les commandements et les décrets que je vous enseigne pour que vous les mettiez en pratique. Ainsi vous vivrez, et vous entrerez en possession du pays que vous donne le Seigneur, le Dieu de vos pères.
Voyez, je vous enseigne les commandements et les décrets que le Seigneur mon Dieu m'a donnés pour vous, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession.
Vous les garderez, vous les mettrez en pratique ; ils seront votre sagesse et votre intelligence aux yeux de tous les peuples. Quand ceux-ci entendront parler de tous ces commandements, ils s'écrieront : « Il n'y a pas un peuple sage et intelligent comme cette grande nation ! »
Quelle est en effet la grande nation dont les dieux soient aussi proches que le Seigneur notre Dieu est proche de nous chaque fois que nous l'invoquons ?
Et quelle est la grande nation dont les commandements et les décrets soient aussi justes que toute cette Loi que je vous présente aujourd'hui ?
Mais prends garde à toi : garde-toi de jamais oublier ce que tes yeux ont vu ; ne le laisse pas sortir de ton coeur un seul jour. Enseigne-le à tes fils, et aux fils de tes fils.


Psaume 147,12-13.15-16.19-20.

Glorifie le Seigneur, Jérusalem ! Célèbre ton Dieu, ô Sion !
Il a consolidé les barres de tes portes, dans tes murs il a béni tes enfants ;
Il envoie sa parole sur la terre : rapide, son verbe la parcourt.
Il étale une toison de neige, il sème une poussière de givre.
Il révèle sa parole à Jacob, ses volontés et ses lois à Israël.
Pas un peuple qu'il ait ainsi traité ; nul autre n'a connu ses volontés. Alléluia !


Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,17-19.

« Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.
Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la Loi jusqu'à ce que tout se réalise.
Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera sera déclaré grand dans le Royaume des cieux.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

6:11:08 AM
Canadian Priests for Life Head Fr. Jim Whalen Dies Suddenly of Heart Attack

Fr. Jim Whalen, The National Director of Priests for Life, Canada suffered a massive heart attack Sunday morning while conducting a Pro-Life Mission at Most Holy Rosary Parish in Thorold, Ontario (Near Niagara Falls)...
In the summer of 1996, Fr. Jim was asked by a group of people in the Diocese of Pembroke to take on the role of National Director for a newly created organization called Priests for Life Canada. Without hesitation, Fr. Jim accepted. When asked why he was so open to taking on this challenge, Fr. Jim answered "As a priest, we cannot 'not be involved'. We must use all the forces available to us to attack the problems of contraception, abortion, and euthanasia".

Prior to becoming a priest, Father Jim taught at all levels in the Ottawa Separate School system. In addition to being bilingual, he was serving as the spiritual director of The Senatus, the Governing Body of the Legion of Mary, Northern Ontario. He also spent thirty years as Chaplain for Native Peoples of Ottawa and was one of the founders of Odawa Native Friendship Center. Further involvement included his work assisting the Ottawa area Catholic Home Schooler's Association as Spiritual Advisor and he taught Religious Science for two years at Ottawa University.
6:04:53 AM
Humanae Vitae Priests

We are just five months away from the 40th anniversary of the papal encyclical on birth control, entitled Humanae Vitae, and I am writing to ask your assistance in a project that I hope will impact thousands of men responsible for this marvelous teaching—our priests and seminarians. The project is simple: to send to as many priests and seminarians as possible a new email newsletter that is dedicated to educating them on the teaching of this encyclical.
5:55:10 AM

Journal Missa

 Vendredi le 22 février 2008
Journée mondiale de prière pour les vocations: la dimension missionnaire est spécialement et intimement liée à la vocation sacerdotale

Pour la Journée mondiale de prière pour les vocations, qui sera célébrée le 13 avril 2008, j'ai choisi pour thème : Les vocations au service de l'Église-mission. Jésus ressuscité a confié aux Apôtres le mandat : «Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit» (Mt 28, 19), en leur promettant : «Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde» (Mt 28, 20). L'Église est missionnaire dans sa totalité et en chacun de ses membres. Si, en vertu des sacrements du Baptême et de la Confirmation, tout chrétien est appelé à témoigner et à annoncer l'Évangile, la dimension missionnaire est spécialement et intimement liée à la vocation sacerdotale. Dans l'alliance avec Israël, Dieu confia à des hommes, choisis par avance, appelés par Lui et envoyés au peuple en son nom, la mission d'être prophètes et prêtres. Il fit ainsi, par exemple, avec Moïse : «Maintenant, va ! – lui dit le Seigneur – Je t'envoie chez Pharaon : tu feras sortir d'Égypte mon peuple… quand tu auras fait sortir d'Égypte mon peuple, vous rendrez un culte à Dieu sur cette montagne» (Ex 3, 10.12). Il en fut de même avec les prophètes.
9:40:24 AM

Journal Missa

 Mercredi le 20 février 2008
Bishop Fulton Sheen- His Last Words YouTube

If you but stumble into those confessional boxes, He will welcome you back...

I have never received the punishment that I deserved... and if we look into our own souls, I think we will also come to that conclusion...

Does God know what it is to suffer ?... The difference between Need Love and Gift Love....

I must be about my Fathers business.... There is your Mother...

Show me your hands... show me your feet... show me your heart...
4:20:14 PM

Journal Missa

 Lundi le 18 février 2008
Soirée d’information publique sur le cours « Éthique et Culture religieuse »

L’ÉTAT PEUT-IL NOUS IMPOSER « SA » RELIGION? Dès septembre 2008 le gouvernement du Québec IMPOSERA à tous les enfants de la 1e année du primaire jusqu’à la fin du secondaire, au privé comme au public, SA VISION DES RELIGIONS dans le cours « Éthique et Culture religieuse ». Vos enfants étudieront Bouddha, Muhammad, Jésus, Krishna, Brahmâ, Allah, Yahvé, Guru Nanak, les Esprits protecteurs, des visions athées du monde, etc ... PARENTS ! Nos droits civils, notre liberté de conscience: à perdre ou à sauvegarder ? PROGRAMME : (suivi d’un échange avec le public) * « La place du religieux dans l'espace public : Avons-nous un mot à dire ? » Me Sylvie Fortin, avocate * « Attention à nos libertés » Gary Gordon Caldwell, sociologue et écrivain * Le programme « Éthique et Culture religieuse » : Une critique Docteure Jean Morse-Chevrier, présidente, Association des Parents catholiques du Québec Mardi le 19 février 2008, 19h30 Où : Salle Pichette, Oratoire St-Joseph Angle Queen Mary et Côte des Neiges ; entrée et stationnement gratuits
12:47:52 PM
Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en ce monde, mais dans l'autre.
12:40:32 PM
Lectionnaire

Livre de Daniel 9,4-10.

Je fis au Seigneur mon Dieu cette prière et cette confession :« Ah ! Seigneur, Dieu grand et redoutable, qui gardes ton alliance et ton amour à ceux qui t'aiment et qui observent tes commandements,
nous avons péché, nous avons commis l'iniquité, nous avons fait le mal, nous avons été rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes préceptes.
Nous n'avons pas écouté tes serviteurs les prophètes, qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos chefs, à nos pères, à tout le peuple du pays.
A toi, Seigneur, la justice ; à nous la honte au visage, comme on le voit aujourd'hui pour les hommes de la Judée, de Jérusalem et de tout Israël, pour ceux qui sont près et pour ceux qui sont loin, dans tous les pays où tu les as chassés, à cause des infidélités qu'ils ont commises envers toi.
Seigneur, à nous la honte au visage, à nos rois, à nos chefs, à nos pères, parce que nous avons péché contre toi.
Au Seigneur notre Dieu, la miséricorde et le pardon, car nous nous sommes révoltés contre lui,
nous n'avons pas écouté la voix du Seigneur, notre Dieu ; nous n'avons pas suivi les lois qu'il nous proposait par ses serviteurs les prophètes. »


Psaume 79,8.9.11.13.

Ne retiens pas contre nous les péchés de nos ancêtres : que nous vienne bientôt ta tendresse, car nous sommes à bout de force !
Aide-nous, Dieu notre Sauveur, pour la gloire de ton nom ! Délivre-nous, efface nos fautes, pour la cause de ton nom !
Que monte en ta présence la plainte du captif ! Ton bras est fort : épargne ceux qui doivent mourir.
Et nous, ton peuple, le troupeau que tu conduis, sans fin nous pourrons te rendre grâce et d'âge en âge proclamer ta louange.


Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 6,36-38.

Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.
Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés.
Donnez, et vous recevrez : une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans votre tablier ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous. »

12:37:20 PM

Journal Missa

 Vendredi le 15 février 2008
« Contre l'autorité qui les maltraite, ils [les modernistes] n'ont point d'amertume : après tout, elle fait son devoir d'autorité. Seulement ils déplorent qu'elle reste sourde à leurs objurgations, parce qu'en attendant, les obstacles se multiplient devant les âmes en marche vers l'idéal. Mais l'heure viendra, elle viendra sûrement, où il faudra ne plus tergiverser, parce qu'on peut bien contrarier l'évolution, on ne la force pas. Et ils vont leur route ; réprimandés et condamnés, ils vont toujours, dissimulant sous des dehors menteurs de soumission une audace sans bornes. Ils courbent hypocritement la tête, pendant que, de toutes leurs pensées, de toutes leurs énergies, ils poursuivent plus audacieusement que jamais le plan tracé. Ceci est chez eux une volonté et une tactique : et parce qu'ils tiennent qu'il faut stimuler l'autorité, non la détruire; et parce qu'il leur importe de rester au sein de l'Église pour y travailler et y modifier peu à peu la conscience commune : avouant par là, mais sans s'en apercevoir, que la conscience commune n'est donc pas avec eux, et que c'est contre tout droit qu'ils s'en prétendent les interprètes. Ainsi, Vénérables Frères, la doctrine des modernistes, comme l'objet de leurs efforts, c'est qu'il n'y ait rien de stable, rien d'immuable dans l'Église » Encyclique Pascendi, § 37-38. Commentaire

...la conscience de l'homme reçoit un phénomène extérieur, qu'elle l'intègre en elle, en le transfigurant, pour l'élever au domaine de l'intellectuel. En second lieu, l'intelligence le défigure, le transforme pour le faire correspondre à ce qu'elle pense être la vérité. Ainsi, tout est centré autour du sentiment. La vérité n'est point la réalité extérieure, mais la sincérité intérieure. La vérité ne vient pas des faits, elle vient du coeur de l'homme, de son for interne, de son sentiment. Ainsi, ce que lui, en tant qu'individu, croit est toujours vérité, et nul n'a le droit de lui reprocher. C'est finalement ainsi que la doctrine aboutit à son troisième volet: le subjectivisme. Comme tout vient de l'intérieur de l'homme, on peut admettre qu'il y ait deux croyances différentes, voire même opposées. Ainsi, il n'y a plus que subjectivité de la pensée. Toute affirmation d'une réalité surnaturelle, se heurte à ce mur du subjectif. Cela est vrai... pour vous cher monsieur X. Croyez donc ce que vous voulez, mais ne prétendez pas l'imposer aux autres. De toute manière, cela n'est que du domaine de la croyance. La science a ses raisons que la raison ne connaît pas... Et voila, la boucle est bouclée. Partant de la science et du principe que seule la connaissance matérielle est possible, on est revenu à la science et au matérialisme, seuls jugés "certains". Science et croyance ne s'opposent pas, ils sont simplement dans un ordre différent.

A. Les causes intellectuelles du modernisme

-la curiosité et l'orgueil

Le pape le dit très bien: "la cause prochaine et immédiate réside dans une perversion de l'esprit"(§57). Cette perversion est tout simplement la rentrée de l'esprit dans le système présenté plus haut, à savoir, le subjectivisme de la connaissance, l'agnosticisme et l'immanentisme vital. Mais comment l'esprit arrive-t-il à rentrer dans ce système, pour sa propre perte? La première raison est la curiosité naturelle de l'homme, qui lui fait préférer ce qui est nouveau, dans l'espoir de pouvoir en savoir plus que le voisin, et par ce moyen affirmer sa supériorité. C'est là qu'intervient également l'orgueil, qui veut la première place. Il n'est pas possible de devenir célèbre en réaffirmant ce qu'ont déjà dit et redit nombre d'autorités (pères de l'Eglise, magistère, tradition.). Il faut donc innover, trouver encore et toujours mieux, et pour cela se tenir au courant de toutes les idées nouvelles. Là se trouve l'orgueil, qui fait dire: "nous ne sommes pas comme le reste des hommes"(§57). Le pape met alors en garde en reprenant les termes de son prédécesseur Grégoire XVI: " Contrairement à l'avertissement de l'apôtre, l'on prétend à savoir plus qu'il ne faut savoir et que, se fiant trop à soi-même, l'on pense pouvoir chercher la vérité hors de l'Eglise, en qui elle se trouve sans l'ombre la plus légère d'erreur."(Singulari nos, 1834). La curiosité alimentant l'orgueil, c'est bien là une source de perversion intellectuelle; mais elle ne suffit pas: cet humanisme où l'homme se pose comme supérieur à Dieu trouve son origine dans une grande ignorance...

-l'ignorance

Au-delà de la cause morale qu'est l'orgueil, se dresse la cause intellectuelle de l'ignorance. En effet, ceux qui ont embrassé avec fougue la doctrine moderniste, manquaient gravement des instruments de jugement que leur auraient donné une bonne et solide philosophie scolastique. Si les modernistes ont forgé un faux système philosophique, c'est d'abord parce que le vrai leur manquaient. Ils étaient dans l'ignorance. Ainsi, ils ont adopté une philosophie qui condamne celle-là même qui leur aurait donné le moyen de la juger. Abusés par la nouvelle doctrine, ils ne peuvent que condamner l'ancienne, comme "ne répondant pas aux exigences de notre temps." Ainsi, la philosophie thomiste, la tradition apostolique, patristique et ecclésiale, sont dénigrées... Forcément, puisqu'ils ne connaissent ces choses qu'à la lumière faussée de leur nouvelle doctrine. Doctrine qui, disons-le au passage a été emprunté à des non-catholiques, qui l'avaient édifié pour ruiner l'Eglise...
3:27:07 PM

Journal Missa

 Mercredi le 13 février 2008
La connaissance instinctive de l'immortalité Jacques Maritain ...elle a beau souffrir le plus évident et le plus universel démenti, elle reste présente en nous, elle en appelle à on ne sait quelle puissance, elle en appelle au principe même de l'être...
7:28:22 PM

Journal Missa

 Vendredi le 8 février 2008
Protest against Pope at Sapienza university was based on false encyclopedia entry
2:59:09 PM
Les entrevues de Gilles Proulx - Avec : Jean-René Philibert (Porte-parole de la CLE) Publié par: 98,5 FM (Gilles Proulx) Date : 13 septembre 2007 Durée : 10 minutes Je veux l'écouter
6:18:45 AM
Le nouveau cours de culture religieuse fait des mécontents 13 septembre 2007
6:06:21 AM

Journal Missa

 Jeudi le 7 février 2008
La prière véritable est « le moteur du monde » parce qu'elle le maintient « ouvert à Dieu » et, « sans prière, il n'y a pas d'espérance, il n'y a que des illusions », a fait remarquer le pape. « Ce n'est pas en effet la présence de Dieu qui aliène l'homme, mais son absence. Sans le vrai Dieu, Père de Jésus Christ, le Seigneur, les espérances deviennent des illusions, qui conduisent à la fuite de la réalité. Parler avec Dieu, rester en sa présence, se laisser éclairer et purifier par sa Parole, nous introduit au contraire au cœur de la réalité, dans l'intimité du Moteur du devenir cosmique, nous introduit pour ainsi dire dans le cœur battant de l'univers ». Et lorsqu'il prie, faisait encore observer le pape, l'homme place ses attentes et ses aspirations devant la Parole de Dieu, les plonge dans le dialogue avec Celui qui est la Vérité et le libère des mensonges et des égoïsmes. La prière « est la garantie d'ouverture aux autres ». « Sans la dimension de la prière, le moi humain finit par s'enfermer sur lui-même, et la conscience, qui devrait être l'écho de la voix de Dieu risque de se réduire au miroir du moi, si bien que le colloque intérieur devient un monologue soumis à mille autojustifications ». Commentant l'Evangile, le pape ajoutait : « même dans la solitude de l'épreuve la plus dure, rien ni personne ne peut m'empêcher de m'adresser au Père, ‘dans le secret' de mon cœur, là où lui ‘voit' ». Benoît XVI citait à l'appui les 40 jours du Christ au désert, au début de sa mission et son « angoisse mortelle » à Gethsémani, à la veille de sa Passion : ces épisodes montrent que la prière est l'arme qui permet d'affronter victorieusement le combat contre l'esprit du mal ». Et sur la Croix, la prière du Christ atteint un sommet, soulignait le pape : « Jésus fait sien le cri de l'humanité qui souffre de l'apparente absence de Dieu et porte ce cri jusqu'au cœur de Dieu. Ainsi, en priant dans cette solitude ultime, avec toute l'humanité, il nous ouvre le cœur de Dieu ».
4:51:20 PM
....accepting public money to perform a government-desired service does not make a private agency part of the government. Nor does it transform the government into a catechism class. But insofar as any “debt” exists in a government and religious agency relationship, it’s the government that owes the service provider, not the other way around. Obviously, if the government wants to carry the social burden it currently asks religious-affiliated groups to carry, that’s the government’s business—and so are the costs and problems that go along with it. But if religious groups do help bear the burden, often at a financial loss to themselves, then they can reasonably insist on the right to protect their own mission. The privilege of helping the government is pretty thin soup if the cost involves compromising one’s religious identity. The second and more dangerous problem with bills like HB 1080 is that they aggressively advance a secularist interpretation of the “separation of Church and state.” Whether they do it consciously or not, groups like the Anti-Defamation League seem to argue from the presumption that any public money passing through religious agency hands is somehow rendered “baptized” and therefore unable to serve the common good. Aside from being enormously offensive to religious believers, this view is also alien to American history, which is filled with examples of government and private religious cooperation to achieve common public goals. It’s certainly reasonable for government to require that religious service agencies refrain from using public funds to proselytize. But Catholic Charities doesn’t do that anyway; that’s not its purpose. In fact, the overwhelming majority of the six hundred jobs at Catholic Charities in the Archdiocese of Denver are already open to anyone of goodwill and competence, regardless of religious background. The relatively few positions that do require a faithful, practicing Catholic are exactly the ones that help guarantee Charities’ “Catholic” identity and its grounding in the social ministry of the Church. It’s unreasonable—in fact, it shows a peculiar hostility toward religion—to claim that religious organizations will compromise the public good if they remain true to their religious identity while serving the poor with public funds. That’s just a new form of prejudice, using the “separation of Church and state” as an alibi. Bills like HB 1080 are now occurring all over the country. The lesson here for American Catholics is this: For more than forty years, we’ve worked to integrate, accommodate, and assimilate to American society in the belief that a truly diverse public square would have room for authentically Catholic life and faith. We need to revisit that assumption. It turns out that nobody gets anything for free. If we want to influence, or even have room to breathe in the American environment of coming generations, we’ll need to work for it and fight for it—always in a spirit of justice and charity, but also vigorously and without apology. Anyone who still has an easy confidence about the Catholic “place” in American life had better wake up.
4:28:24 PM
...these are both very deeply devout Catholic young people and yet their temperaments and their cultures are radically different
3:52:04 PM
Cigarette Silence - When will the Church comment on the evils of Big Tobacco? ...Clearly there would be an impact if the Church decided to take a stand on the insidious practices of an industry whose business plan is to make it easier to turn their consumers into addicts. ...The soon-to-be-launched “Marlboro Intense” will allow smokers to cope with indoor smoking bans by taking quick, deep puffs of a shorter but more potent cigarette during a quick outdoor break. It’s an insidiously brilliant idea—and one that has global human implications to which the Catholic Church must pay attention. Philip Morris USA and Philip Morris International will become two separate companies, parent company, Altria, announced this week. By doing this, Philip Morris International will be outside of the reach of most all regulatory efforts and threats of legal liability. Even after this split from the US market, PMI will be the third most profitable consumer goods concern in the world—and will have worldwide autonomy to create products that kill. ... As a public health professional, I do not consider 485,000 premature deaths annually in the United States to be “trivial.” And I am outraged to see the ongoing marketing of cigarettes here in our country. But this week’s move by Philip Morris to go on a worldwide campaign to sell these new “sexy” types of cigarettes—to newly addict hundreds of millions more people in Africa, China, Korea, Russia and beyond—is nothing short of appalling.
10:57:06 AM

Journal Missa

 Mercredi le 6 février 2008
victimes d'un système qui veut nous faire payer pour ses erreurs
4:11:26 PM
« Malheur à l’État, même républicain, qui pousserait assez loin la confiance en soi pour s’imaginer que dans ce grand pays de France, dans notre démocratie française, en présence de cet immense besoin de savoir qui est l’honneur et la force de la société moderne l’État pourrait prendre, à lui tout seul, le monopole de l’enseignement ! Non, c’est un rêve aussi impossible, une utopie aussi déraisonnable que de lui attribuer, par exemple, le monopole de la bienfaisance. » Jules Ferry (1882, Discours devant l’Association philotechnique).
4:08:48 PM
Depuis quand un peuple se construit et se modernise en rejetant ce qui constitue son âme depuis sa fondation?
2:44:20 PM
Au Québec, nous tournons la page sur quatre siècles d'histoire de 1608 à 2008. Ce ne sont pas toutes les nations qui prennent le risque de rompre avec leur héritage. C'est donc un événement marquant.
2:20:46 PM
Aujourd’hui la journée a été spécialement pénible , non pas que j’ai souffert d’avantage, mais j’ai du faire tellement d’efforts pour me tenir en équilibre. Je sentais les âmes m’appeler. Je me sentais embrasée d’amour pour les sauver et en même temps si impuissante , si misérable pour réaliser quoique ce soit . Alors ma ressource a été encore une fois de me jeter dans l’abandon et d’offrir minute par minute, mon cœur , mon âme, mon corps , ma volonté....tout ! Et cela m’a donné ce soir une paix si douce , car je sentis vraiment que c’était l’abandon qui plaisait à Dieu . Que c’était la plus belle offrande qu’une petite créature pouvait faire à son créateur . Ah ! que m’importe que ma vie soit tissée d’incompréhensibles choses, elles sont toujours un enchaînement des desseins d’Amour de Dieu sur moi . Moins je comprends ,plus j’aime, moins je raisonne, plus il m’aime . Ma voie est sûre , c’est la voie des anges qui jamais ne font attendre Dieu , adorent et accomplissent avec amour, promptitude et joie tous ses vouloirs . Yvonne-Aimée de Jésus
5:57:44 AM

Journal Missa

 Mardi le 5 février 2008
MESSAGE DE SA SAINTETÉ BENOÎT XVI POUR LE CARÊME 2008 « Le Christ pour vous s’est fait pauvre » (2 Cor 8,9)
4:16:47 PM
La succession des charismes de la Vie consacrée peut donc être lue, dit le concile Vatican II, comme un déploiement du Christ au cours des siècles, comme un évangile vivant qui se réalise toujours sous d'autres formes
4:13:40 PM
C'est l'Esprit Saint qui vous rend attentifs à cette réalité profonde et vous la fait aimer
4:11:25 PM
Indulgence plénière du 2 au 11 février : la Miséricorde divine
4:09:02 PM
Maurice Zundel, prêtre suisse, un théologien et un mystique exceptionnel (1975). (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
6:18:17 AM
« Je te le dis, lève-toi » « Il ne laissa personne l'accompagner, si ce n'est Pierre, Jacques et Jean, le frère de Jacques ». On pourrait se demander pourquoi Jésus emmène toujours ces disciples-là et pourquoi il laisse les autres. Ainsi, lorsqu'il a été transfiguré sur la montagne, ces trois-là l'accompagnaient déjà... Sont choisis Pierre, sur qui l'Église a été bâtie, ainsi que Jacques, le premier apôtre qui ait reçu la palme du martyre, et Jean, le premier à prôner la virginité... « Et il pénètre là où était l'enfant, et tenant l'enfant par la main, il lui dit : Talitha koum. Et aussitôt, la fillette se tint debout, et elle marchait. » Souhaitons que Jésus nous touche nous aussi, et aussitôt nous marcherons. Que nous soyons paralytiques ou que nous commettions de mauvaises actions, nous ne pouvons pas marcher ; nous sommes peut-être couchés sur le lit de nos péchés comme sur notre lit véritable. Dès que Jésus nous aura touchés, nous serons aussitôt guéris. La belle-mère de Pierre souffrait de fortes fièvres ; Jésus lui a pris la main, elle s'est relevée et aussitôt elle les servait (Mc 1,31)... « Et il leur dit de lui donner à manger. » De grâce, Seigneur, touche-nous la main, à nous qui sommes couchés, relève-nous du lit de nos péchés, fais-nous marcher. Lorsque nous aurons marché, ordonne qu'on nous donne à manger. Gisants, nous ne pouvons pas marcher, et si nous ne sommes pas debout, nous ne pouvons pas recevoir le corps du Christ, à qui appartient la gloire, avec le Père et le Saint Esprit, pour les siècles des siècles. Saint Jérôme (347-420), prêtre, traducteur de la Bible, docteur de l'Église Commentaire sur l'évangile de Marc, 2 ; PLS 2, 125s (trad. DDB 1986, p. 55) « Je te le dis, lève-toi » « Il ne laissa personne l'accompagner, si ce n'est Pierre, Jacques et Jean, le frère de Jacques ». On pourrait se demander pourquoi Jésus emmène toujours ces disciples-là et pourquoi il laisse les autres. Ainsi, lorsqu'il a été transfiguré sur la montagne, ces trois-là l'accompagnaient déjà... Sont choisis Pierre, sur qui l'Église a été bâtie, ainsi que Jacques, le premier apôtre qui ait reçu la palme du martyre, et Jean, le premier à prôner la virginité... « Et il pénètre là où était l'enfant, et tenant l'enfant par la main, il lui dit : Talitha koum. Et aussitôt, la fillette se tint debout, et elle marchait. » Souhaitons que Jésus nous touche nous aussi, et aussitôt nous marcherons. Que nous soyons paralytiques ou que nous commettions de mauvaises actions, nous ne pouvons pas marcher ; nous sommes peut-être couchés sur le lit de nos péchés comme sur notre lit véritable. Dès que Jésus nous aura touchés, nous serons aussitôt guéris. La belle-mère de Pierre souffrait de fortes fièvres ; Jésus lui a pris la main, elle s'est relevée et aussitôt elle les servait (Mc 1,31)... « Et il leur dit de lui donner à manger. » De grâce, Seigneur, touche-nous la main, à nous qui sommes couchés, relève-nous du lit de nos péchés, fais-nous marcher. Lorsque nous aurons marché, ordonne qu'on nous donne à manger. Gisants, nous ne pouvons pas marcher, et si nous ne sommes pas debout, nous ne pouvons pas recevoir le corps du Christ, à qui appartient la gloire, avec le Père et le Saint Esprit, pour les siècles des siècles. Saint Jérôme (347-420), prêtre, traducteur de la Bible, docteur de l'Église Commentaire sur l'évangile de Marc, 2 ; PLS 2, 125s (trad. DDB 1986, p. 55)
6:16:33 AM
Lectionnaire

Deuxième livre de Samuel 18,9-10.14.24-25.30-32.19,1-3.

Absalon s'enfuyait après s'être heurté aux soldats de David. Il montait un mulet, et le mulet s'engagea sous la ramure d'un grand chêne. La tête d'Absalon se prit dans les branches, et il resta entre ciel et terre, tandis que le mulet continuait son chemin.
Quelqu'un l'aperçut et avertit Joab : « Je viens de voir Absalon suspendu dans un chêne. »
Joab prit trois javelots et les planta dans le coeur d'Absalon.
David était assis à l'intérieur de la double porte de la ville. Un guetteur allait et venait sur la terrasse de la porte, au-dessus du rempart ; comme il regardait au loin, il aperçut un homme seul qui courait.
Le guetteur cria pour avertir le roi, et le roi lui dit : « S'il est seul, c'est qu'il a une bonne nouvelle à nous annoncer. »
Le roi dit au messager : « Range-toi et tiens-toi là. » Il se rangea et attendit.
Alors arriva un autre messager, un Éthiopien, qui annonça : « Bonne nouvelle pour mon seigneur le roi ! Le Seigneur t'a rendu justice aujourd'hui, il t'a délivré de tous ceux qui s'étaient dressés contre toi. »
Le roi demanda : « Comment va le jeune Absalon ? » Et l'Éthiopien répondit : « Que tes ennemis aient le sort de ce jeune homme, comme tous ceux qui se sont dressés contre toi, mon Seigneur le roi, pour te faire du mal ! »
Alors le roi fut bouleversé, il monta dans la salle au-dessus de la porte, et il se mit à pleurer. Tout en marchant, il disait : « Mon fils Absalon ! mon fils ! mon fils Absalon ! Pourquoi ne suis-je pas mort à ta place ? Absalon, mon fils ! mon fils ! »
On alla prévenir Joab : « Voici que le roi pleure et se lamente sur Absalon. »
La victoire, ce jour-là, se changea en deuil pour tout le peuple, car il apprit ce jour-là que le roi était dans l'affliction à cause de son fils.


Psaume 86(85),1-2.3-4.5-6.

Écoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux.
Veille sur moi qui suis fidèle, ô mon Dieu, sauve ton serviteur qui s'appuie sur toi.
Prends pitié de moi, Seigneur, toi que j'appelle chaque jour.
Seigneur, réjouis ton serviteur : vers toi, j'élève mon âme !
Toi qui es bon et qui pardonnes, plein d'amour pour tous ceux qui t'appellent,
écoute ma prière, Seigneur, entends ma voix qui te supplie.


Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc 5,21-43.

Jésus regagna en barque l'autre rive, et une grande foule s'assembla autour de lui. Il était au bord du lac.
Arrive un chef de synagogue, nommé Jaïre. Voyant Jésus, il tombe à ses pieds
et le supplie instamment : « Ma petite fille est à toute extrémité. Viens lui imposer les mains pour qu'elle soit sauvée et qu'elle vive. »
Jésus partit avec lui, et la foule qui le suivait était si nombreuse qu'elle l'écrasait.
Or, une femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans... -
Elle avait beaucoup souffert du traitement de nombreux médecins, et elle avait dépensé tous ses biens sans aucune amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré - ...
cette femme donc, ayant appris ce qu'on disait de Jésus, vint par derrière dans la foule et toucha son vêtement.
Car elle se disait : « Si je parviens à toucher seulement son vêtement, je serai sauvée. »
A l'instant, l'hémorragie s'arrêta, et elle ressentit dans son corps qu'elle était guérie de son mal.
Aussitôt Jésus se rendit compte qu'une force était sortie de lui. Il se retourna dans la foule, et il demandait : « Qui a touché mes vêtements ? »
Ses disciples lui répondaient : « Tu vois bien la foule qui t'écrase, et tu demandes : 'Qui m'a touché ?' »
Mais lui regardait tout autour pour voir celle qui avait fait ce geste.
Alors la femme, craintive et tremblante, sachant ce qui lui était arrivé, vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité.
Mais Jésus reprit : « Ma fille, ta foi t'a sauvée. Va en paix et sois guérie de ton mal. »
Comme il parlait encore, des gens arrivent de la maison de Jaïre pour annoncer à celui-ci : « Ta fille vient de mourir. A quoi bon déranger encore le Maître ? »
Jésus, surprenant ces mots, dit au chef de la synagogue : « Ne crains pas, crois seulement. »
Il ne laissa personne l'accompagner, sinon Pierre, Jacques, et Jean son frère.
Ils arrivent à la maison du chef de synagogue. Jésus voit l'agitation, et des gens qui pleurent et poussent de grands cris.
Il entre et leur dit : « Pourquoi cette agitation et ces pleurs ? L'enfant n'est pas morte : elle dort. »
Mais on se moquait de lui. Alors il met tout le monde dehors, prend avec lui le père et la mère de l'enfant, et ceux qui l'accompagnent. Puis il pénètre là où reposait la jeune fille.
Il saisit la main de l'enfant, et lui dit : « Talitha koum », ce qui signifie : « Jeune fille, je te le dis, lève-toi ! »
Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher -elle avait douze ans. Ils en furent complètement bouleversés.
Mais Jésus leur recommanda avec insistance que personne ne le sache ; puis il leur dit de la faire manger.

6:12:51 AM
Le chemin d'Assise - La pérégrination est la plus ancienne forme de religiosité, connue et pratiquée aussi bien par les peuples chrétiens que ceux d’autres religions. Pour l’Eglise c’est un moyen particulièrement valable de promotion humaine et d’évangélisation grâce au fort appel qui s’exerce sur les non pratiquants. (Oeuvre des Pelligrinaggi...)
6:10:24 AM
«Neuvaine de Grâce» les 9 dimanches qui préparent à la fête liturgique de saint Pérégrin, le 4 mai 2008
6:02:29 AM

Journal Missa

 Lundi le 4 février 2008
Ste Jeanne de France (1505) reine et fondatrice des soeurs Annonciades. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
12:20:40 PM
Yvonne-Aimée de Malestroit (1951), augustine dont la vie absolument étrange, extraordinaire a été marquée par un grand amour de Dieu. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
12:19:46 PM
« Rentre chez toi, auprès des tiens ; annonce-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi » Lorsque nous désirons suivre Jésus, ne nous étonnons pas s'il ne nous le permet pas tout de suite, ou même s'il ne nous le permet jamais... En effet ses vues portent plus loin que les nôtres ; il veut non seulement notre bien, mais celui de tous... Assurément, partager sa vie, avec et comme les apôtres, est un bien et une grâce, et on doit toujours tâcher de se rapprocher de cette imitation de sa vie. Mais...la vraie, la seule perfection, ce n'est pas de mener tel ou tel genre de vie, c'est de faire la volonté de Dieu ; c'est de mener le genre de vie que Dieu veut, où il veut, et de le mener comme il l'aurait mené lui-même... Lorsqu'il nous laisse le choix à nous-mêmes, alors oui, cherchons à le suivre pas à pas le plus exactement possible, à partager sa vie telle qu'elle fut, comme le firent ses apôtres pendant sa vie et après sa mort : l'amour nous pousse à cette imitation... Quand sa volonté nous voudra ailleurs, allons où il voudra, menons le genre de vie que sa volonté nous désignera, mais partout rapprochons-nous de lui de toutes nos forces et soyons dans tous les états, dans toutes les conditions, comme lui-même y aurait été, s'y serait conduit, si la volonté de son Père l'y avait mis comme elle nous y met. Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916), ermite et missionnaire au Sahara Méditation 194 sur les Évangiles, (in Oeuvres spirituelles, Seuil 1958, p. 212-215)
12:17:11 PM
Lectionnaire

Deuxième livre de Samuel 15,13-14.30.16,5-13.

Un messager vint annoncer à David : « Le coeur des hommes d'Israël a pris parti pour ton fils Absalon. »
Alors David dit à tous ses officiers, qui étaient avec lui à Jérusalem : « Vite, fuyons ! Autrement nous n'échapperons pas à Absalon. Hâtez-vous de partir : sans cela, il nous gagnera de vitesse, il nous précipitera dans le malheur et passera la ville au fil de l'épée. »
David gravissait en pleurant la montée des Oliviers, tête voilée et pieds nus ; tout le peuple qui l'accompagnait avait la tête voilée et montait en pleurant.
Comme David atteignait Bakhourim, il en sortit un homme du même clan que la famille de Saül. Il s'appelait Shiméi, fils de Guéra, et il s'avançait en proférant des malédictions.
Il lançait des pierres à David et à tous les officiers du roi, tandis que la foule et les guerriers entouraient le roi à droite et à gauche.
Shiméi maudissait le roi en lui criant : « Va-t'en donc, assassin, scélérat !
Le Seigneur a fait retomber sur toi tout le sang de la maison de Saül dont tu as usurpé la royauté ; c'est pourquoi le Seigneur a remis la royauté entre les mains de ton fils Absalon. Te voilà livré au malheur que tu mérites, car tu es un assassin. »
Abishaï, fils de Cerouya, dit au roi : « Ce chien crevé va-t-il longtemps maudire le roi, mon seigneur ? Je vais aller lui trancher la tête. »
Mais le roi répondit : « A quoi bon, fils de Cerouya ? S'il maudit, c'est peut-être parce que le Seigneur lui a ordonné de maudire David. Alors, qui donc pourrait le lui reprocher ? »
David dit à Abishaï et à tous ses officiers : « Même le fils qui est de mon sang s'attaque à ma vie : à plus forte raison ce descendant de Benjamin ! Laissez-le maudire, si le Seigneur le lui a ordonné.
Peut-être que le Seigneur considérera ma misère et me rendra le bonheur au lieu de sa malédiction d'aujourd'hui. »
David et ses hommes continuèrent leur route.


Psaume 3,2-3.4-5.6-7.

Seigneur, qu'ils sont nombreux mes adversaires, nombreux à se lever contre moi,
nombreux à déclarer à mon sujet : « Pour lui, pas de salut auprès de Dieu ! »
Mais toi, Seigneur, mon bouclier, ma gloire, tu tiens haute ma tête.
A pleine voix je crie vers le Seigneur ; il me répond de sa montagne sainte.
Et moi, je me couche et je dors ; je m'éveille : le Seigneur est mon soutien.
Je ne crains pas ce peuple nombreux qui me cerne et s'avance contre moi.


Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc 5,1-20.

Ils arrivèrent sur l'autre rive du lac, dans le pays des Géraséniens.
Comme Jésus descendait de la barque, aussitôt un homme possédé d'un esprit mauvais sortit du cimetière à sa rencontre ;
il habitait dans les tombeaux et personne ne pouvait plus l'attacher, même avec une chaîne ;
en effet on l'avait souvent attaché avec des fers aux pieds et des chaînes, mais il avait rompu les chaînes, brisé les fers, et personne ne pouvait le maîtriser.
Sans arrêt, nuit et jour, il était parmi les tombeaux et sur les collines, à crier, et à se blesser avec des pierres.
Voyant Jésus de loin, il accourut, se prosterna devant lui et cria de toutes ses forces :
« Que me veux-tu, Jésus, Fils du Dieu très-haut ? Je t'adjure par Dieu, ne me fais pas souffrir ! »
Jésus lui disait en effet : « Esprit mauvais, sors de cet homme ! »
Et il lui demandait : « Quel est ton nom ? » L'homme lui répond : « Je m'appelle Légion, car nous sommes beaucoup. »
Et ils suppliaient Jésus avec insistance de ne pas les chasser en dehors du pays.
Or, il y avait là, du côté de la colline, un grand troupeau de porcs qui cherchait sa nourriture.
Alors, les esprits mauvais supplièrent Jésus : « Envoie-nous vers ces porcs, et nous entrerons en eux. »
Il le leur permit. Alors ils sortirent de l'homme et entrèrent dans les porcs. Du haut de la falaise, le troupeau se précipita dans la mer : il y avait environ deux mille porcs, et ils s'étouffaient dans la mer.
Ceux qui les gardaient prirent la fuite, ils annoncèrent la nouvelle dans la ville et dans la campagne, et les gens vinrent voir ce qui s'était passé.
Arrivés auprès de Jésus, ils voient le possédé assis, habillé, et devenu raisonnable, lui qui avait eu la légion de démons, et ils furent saisis de crainte.
Les témoins leur racontèrent l'aventure du possédé et l'affaire des porcs.
Alors ils se mirent à supplier Jésus de partir de leur région.
Comme Jésus remontait dans la barque, le possédé le suppliait de pouvoir être avec lui.
Il n'y consentit pas, mais il lui dit : « Rentre chez toi, auprès des tiens, annonce-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi dans sa miséricorde. »
Alors cet homme s'en alla, il se mit à proclamer dans la région de la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui, et tout le monde était dans l'admiration.

12:13:30 PM
Campagne mondiale pour protéger les enfants de la fumée de tabac secondaire
11:51:15 AM
Twins Save Mom's Life, Kick Loose Deadly Tumor From Mom's Cervix While Still in Womb
9:03:26 AM

Journal Missa

 Dimanche le 3 février 2008
Critique du projet de cours d'éthique et de culture religieuse Christian PaulHus
8:57:09 AM
Interventions des évêques du Québec sur l’école catholique

Dans le débat qui a cours actuellement sur l’enseignement religieux à l’école, il a paru bon de présenter brièvement les nombreuses interventions que les évêques du Québec ont faites à propos de l’école catholique depuis la création du ministère de l’Éducation en 1964 jusqu’à nos jours (2007).

Dans une histoire complexe qui se déroule sur plus de quarante ans, les évêques ont voulu être attentifs aux défis que posait au système scolaire une société en pleine évolution et de plus en plus pluraliste. Mais surtout, ils se sont efforcés d’assurer, dans un contexte parfois difficile, la présence d’un enseignement religieux catholique et d’une pastorale de qualité qui soient conformes au message évangélique et à la doctrine de l’Église.

L’école catholique au Québec
pdf
8:41:25 AM
Fulton Sheen, Still a Powerful Witness: An Interview with Fr. Andrew Apostoli
8:27:34 AM
That sign of hope at massive life rally.... l'arc en ciel à la fin de la manifestation pro-vie devant la cour suprême des États-Unis le 22 janvier 2008. Video YouTube
8:05:11 AM

Journal Missa

 Vendredi le 1 février 2008
Acts of kindness - A senior's moment
11:55:21 AM
Sainte Marguerite-Marie Alacoque (†1690) et la dévotion au Sacré-Coeur. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
6:41:04 AM
Un congrès pour replacer la miséricorde au coeur de la vie chrétienne Le 1er Congrès mondial de la miséricorde se tiendra à Rome du 2 au 6 avril. Il s’ouvrira par une messe présidée par Benoît XVI, pour les 3 ans de la mort de Jean-Paul II, le pape qui plaça la divine miséricorde au cœur de son pontificat. Le déroulement de ce congrès a été présenté ce matin à la Salle de presse du Saint Siège, par le cardinal Schönborn, Mgr Parmeggiani et le père Chocholski. Il rassemblera des délégués du monde entier : des catholiques, mais aussi d'autres confessions chrétiennes sont appelés à y prendre part. « La miséricorde, c’est aussi un pont avec les autres religions » soulignent les organisateurs. Par ce congrès, ils souhaitent lancer un appel aux croyants : « reprendre conscience » de la centralité de la miséricorde dans la vie chrétienne. Une centralité parfois oubliée. Écoutez le père Patrice Chocholski, coordinateur général du Congrès apostolique mondial de la miséricorde. Il assiste le cardinal Schönborn. Un reportage de Radio Vatican.

Oeuvre de Jésus Miséricordieux de Montréal
5:46:23 AM

 Archives depuis le 7 octobre 2017 | Journal Missa sur Typepad |
 Archives 2017 | 01-10 |
 Archives 2016 | 01-12 |
 Archives 2015 | 01-12 |
 Archives 2014 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2013 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2012 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2011 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2010 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2009 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2008 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2007 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2006 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2005 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2004 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2003 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2002 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2001 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 |




© 1996-2017 missa.org Tous droits réservés | Réalisation
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu