www.missa.org

Liturgie du jour

Actualités

Vocation sacerdotale

Calendrier liturgique

Dans la prière, tirez le nom d'un saint



webmstr

mismenuann

Prières usuelles

Le Rosaire

Le sacrement de réconciliation et le dialogue avec un prêtre

La confession

Liturgie des heures

Lectionnaire

Comment m'engager dans ma communauté chrétienne pdf

ecathmontreal.png

ecdqtv_logo.jpg

Accueil Spiritualité


Journal Missa

 Archives de janvier 2006 Journal Missa

 Mardi le 31 janvier 2006
Message du pape Benoît XVI pour le Carême 2006

«Voyant les foules, Jésus eut pitié d’elles» (Mt 9, 36)

...Aujourd’hui encore le «regard» de compassion du Christ ne cesse de se poser sur les hommes et sur les peuples. Il les regarde sachant que le «projet» divin prévoit l’appel au salut. Jésus connaît les embûches qui s’opposent à ce projet et il est pris de compassion pour les foules : il décide de les défendre des loups, même au prix de sa vie. Par ce regard, Jésus embrasse les personnes et les multitudes, et il les remet toutes au Père, s’offrant lui-même en sacrifice d’expiation.

Éclairée par cette vérité pascale, l’Église sait que, pour promouvoir un développement plénier, il est nécessaire que notre «regard» sur l’homme soit à la mesure de celui du Christ. En effet, il n’est en aucune manière possible de dissocier la réponse aux besoins matériels et sociaux des hommes de la réponse aux désirs profonds de leur cœur. Il convient d’autant plus de souligner cela à notre époque de grandes transformations, où nous percevons de manière toujours plus vive et plus urgente notre responsabilité envers les pauvres du monde. Mon vénéré Prédécesseur, le Pape Paul VI, identifiait déjà avec précision les dommages du sous-développement comme étant un amoindrissement d’humanité. Dans cet esprit, il dénonçait dans l’Encyclique Populorum progressio «les carences matérielles de ceux qui sont privés du minimum vital, et les carences morales de ceux qui sont mutilés par l'égoïsme, […] les structures oppressives, qu'elles proviennent des abus de la possession ou des abus du pouvoir, de l'exploitation des travailleurs ou de l'injustice des transactions» (n. 21). Comme antidote à de tels maux, Paul VI suggérait non seulement «la considération accrue de la dignité d'autrui, l'orientation vers l'esprit de pauvreté, la coopération au bien commun, la volonté de paix», mais aussi, «la reconnaissance par l’homme des valeurs suprêmes et de Dieu, qui en est la source et le terme» (ibid.). Dans cette ligne le Pape n’hésitait pas à proposer «la foi, don de Dieu accueilli par la bonne volonté de l'homme, et l'unité dans la charité du Christ» (ibid.). Donc, le «regard» du Christ sur la foule nous incite à affirmer le véritable contenu de «l’humanisme intégral» qui, toujours selon Paul VI, consiste dans le «développement intégral de tout l'homme et de tous les hommes» (ibid., n. 42). C’est pourquoi la première contribution que l’Église offre au développement de l’homme et des peuples ne se concrétise pas en moyens matériels ou en solutions techniques, mais dans l’annonce de la vérité du Christ qui éduque les consciences et enseigne l’authentique dignité de la personne et du travail, en promouvant la formation d’une culture qui réponde vraiment à toutes les interrogations de l’homme.

...aucun projet économique, social ou politique ne remplace le don de soi à autrui, dans lequel s’exprime la charité.
10:51:24 AM

Journal Missa

 Lundi le 30 janvier 2006
Dossier : oecuménisme, quel dialogue entre catholiques et orthodoxes? (RV-mercredi 25 janvier 2006) Alors que la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens se referme mercredi, nous nous penchons sur les perspectives du dialogue entre catholiques et orthodoxes. Boris Bobrinskoy, doyen émérite de l’Institut Saint Serge de théologie orthodoxe de Paris, et Alexandre Siriakov, prêtre orthodoxe russe, répondent à Céline Hoyeau de Radio Vatican.
4:02:29 PM

Journal Missa

 Vendredi le 27 janvier 2006
La Note théologique Est-ce que toutes les religions se valent? est disponible en anglais.

La Note théologique sur le pluralisme religieux, publiée en juin 2005 par le Comité de théologie, a suscité beaucoup d'intérêt. Sous le titre Are All Religions Equally Valid?, elle est maintenant disponible en anglais.

Are All Religions Equally Valid?
10:57:01 AM

Journal Missa

 Jeudi le 26 janvier 2006
...l’engagement pour la justice, travaillant à l’ouverture de l’intelligence et de la volonté aux exigences du bien, intéresse profondément l’Église.

...la tâche de l’Église est médiate, en tant qu’il lui revient de contribuer à la purification de la raison et au réveil des forces morales, sans lesquelles des structures justes ne peuvent ni être construites, ni être opérationnelles à long terme.

...L’Église ne peut jamais se dispenser de l’exercice de la charité en tant qu’activité organisée des croyants et, d’autre part, il n’y aura jamais une situation dans laquelle on n’aura pas besoin de la charité de chaque chrétien, car l’homme, au-delà de la justice, a et aura toujours besoin de l’amour.

...«De nos jours, [...] à cause des facilités plus grandes offertes par les moyens de communication, la distance entre les hommes est en quelque sorte vaincue [...], l’action caritative peut et doit aujourd’hui avoir en vue absolument tous les hommes et tous les besoins» Décret sur l’apostolat des laïcs Apostolicam actuositatem, n. 8.

...nous sommes tous animés de la même motivation fondamentale et que nous avons devant les yeux le même but : un véritable humanisme, qui reconnaît dans l’homme l’image de Dieu et qui veut l’aider à mener une vie conforme à cette dignité.

...l’humanisation du monde ne peut être promue en renonçant, pour le moment, à se comporter de manière humaine.

...la charité ne doit pas être un moyen au service de ce qu’on appelle aujourd’hui le prosélytisme. L’amour est gratuit. Il n’est pas utilisé pour parvenir à d’autres fins. Cela ne signifie pas toutefois que l’action caritative doive laisser de côté, pour ainsi dire, Dieu et le Christ. C’est toujours l’homme tout entier qui est en jeu. Souvent, c’est précisément l’absence de Dieu qui est la racine la plus profonde de la souffrance. Celui qui pratique la charité au nom de l’Église ne cherchera jamais à imposer aux autres la foi de l’Église. Il sait que l’amour, dans sa pureté et dans sa gratuité, est le meilleur témoignage du Dieu auquel nous croyons et qui nous pousse à aimer. Le chrétien sait quand le temps est venu de parler de Dieu et quand il est juste de Le taire et de ne laisser parler que l’amour. Il sait que Dieu est amour (cf. 1 Jn 4,8) et qu’il se rend présent précisément dans les moments où rien d’autre n’est fait sinon qu’aimer. Il sait - pour en revenir à la question précédente - que le mépris de l’amour est mépris de Dieu et de l’homme, et qu’il est la tentative de se passer de Dieu. Par conséquent, la meilleure défense de Dieu et de l’homme consiste justement dans l’amour. La tâche des Organisations caritatives de l’Église est de renforcer une telle conscience chez leurs membres, de sorte que, par leurs actions - comme par leurs paroles, leurs silences, leurs exemples -, ils deviennent des témoins crédibles du Christ.

...Dans son hymne à la charité (cf. 1 Co 13), saint Paul nous enseigne que la charité est toujours plus qu’une simple activité : «J’aurai beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurai beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne sert à rien» (v. 3). Cette hymne doit être la Magna Charta de l’ensemble du service ecclésial. En elle sont résumées toutes les réflexions qu’au long de cette Encyclique j’ai développées sur l’amour. L’action concrète demeure insuffisante si, en elle, l’amour pour l’homme n’est pas perceptible, un amour qui se nourrit de la rencontre avec le Christ. La participation profonde et personnelle aux besoins et aux souffrances d’autrui devient ainsi une façon de m’associer à lui : pour que le don n’humilie pas l’autre, je dois lui donner non seulement quelque chose de moi, mais moi-même, je dois être présent dans le don en tant que personne.

...Plus une personne oeuvre pour les autres, plus elle comprendra et fera sienne la Parole du Christ : «Nous sommes des serviteurs quelconques» (Lc 17, 10). En effet, elle reconnaît qu’elle agit non pas en fonction d’une supériorité ou d’une plus grande efficacité personnelle, mais parce que le Seigneur lui en fait don. Parfois, le surcroît des besoins et les limites de sa propre action pourront l’exposer à la tentation du découragement. Mais c’est alors justement que l’aidera le fait de savoir qu’elle n’est, en définitive, qu’un instrument entre les mains du Seigneur ; elle se libérera ainsi de la prétention de devoir réaliser, personnellement et seule, l’amélioration nécessaire du monde. Humblement, elle fera ce qu’il lui est possible de faire et, humblement, elle confiera le reste au Seigneur. C’est Dieu qui gouverne le monde et non pas nous. Nous, nous lui offrons uniquement nos services, pour autant que nous le pouvons, et tant qu’il nous en donne la force. Faire cependant ce qui nous est possible, avec la force dont nous disposons, telle est la tâche qui maintient le bon serviteur de Jésus-Christ toujours en mouvement: «L’amour du Christ nous pousse» (2 Co 5,14).

...
L’expérience de l’immensité des besoins peut, d’un côté, nous pousser vers l’idéologie qui prétend faire maintenant ce que Dieu, en gouvernant le monde, n’obtient pas, à ce qu’il semble: la solution universelle de tous les problèmes. D’un autre côté, elle peut devenir une tentation de rester dans l’inertie, s’appuyant sur l’impression que, quoi qu’il en soit, rien ne peut être fait. Dans cette situation, le contact vivant avec le Christ est le soutien déterminant pour rester sur la voie droite : ni tomber dans un orgueil qui méprise l’homme, qui en réalité n’est pas constructif mais plutôt détruit, ni s’abandonner à la résignation, qui empêcherait de se laisser guider par l’amour et, ainsi, de servir l’homme. La prière comme moyen pour puiser toujours à nouveau la force du Christ devient ici une urgence tout à fait concrète. Celui qui prie ne perd pas son temps, même si la situation apparaît réellement urgente et semble pousser uniquement à l’action. La piété n’affaiblit pas la lutte contre la pauvreté ou même contre la misère du prochain. La bienheureuse Teresa de Calcutta est un exemple particulièrement manifeste que le temps consacré à Dieu dans la prière non seulement ne nuit pas à l’efficacité ni à l’activité de l’amour envers le prochain, mais en est en réalité la source inépuisable. Dans sa lettre pour le Carême 1996, la bienheureuse écrivait à ses collaborateurs laïcs: «Nous avons besoin de ce lien intime avec Dieu dans notre vie quotidienne. Et comment pouvons-nous l’obtenir ? À travers la prière».

...Le moment est venu de réaffirmer l’importance de la prière face à l’activisme et au sécularisme dominant de nombreux chrétiens engagés dans le travail caritatif. Bien sûr, le chrétien qui prie ne prétend pas changer les plans de Dieu ni corriger ce que Dieu a prévu. Il cherche plutôt à rencontrer le Père de Jésus Christ, lui demandant d’être présent en lui et dans son action par le secours de son Esprit. La familiarité avec le Dieu personnel et l’abandon à sa volonté empêchent la dégradation de l’homme, l’empêchent d’être prisonnier de doctrines fanatiques et terroristes.

...Souvent, il ne nous est pas donné de connaître la raison pour laquelle Dieu retient son bras au lieu d’intervenir.

...«Si comprehendis, non est Deus - Si tu le comprends, alors il n’est pas Dieu» Saint Augustin Sermon 52, 16: PL 38, 360

...les chrétiens continuent de croire, malgré toutes les incompréhensions et toutes les confusions du monde qui les entoure, en la «bonté de Dieu et en sa tendresse pour les hommes» (Tt 3,4). Bien que plongés comme tous les autres hommes dans la complexité dramatique des événements de l’histoire, ils restent fermes dans la certitude que Dieu est Père et qu’il nous aime, même si son silence nous demeure incompréhensible.

...l'humilité, accepte le mystère de Dieu et Lui fait confiance même dans l’obscurité

...Dieu tient le monde entre ses mains et que malgré toutes les obscurités il triomphe.

...Par la présente Encyclique, voici à quoi je voudrais vous inviter: vivre l’amour et de cette manière faire entrer la lumière de Dieu dans le monde.

...Dans le «face à face» avec le Dieu qui est Amour, le moine perçoit l’exigence impérieuse de transformer en service du prochain, en plus du service de Dieu, toute sa vie. On peut expliquer ainsi les grandes structures d’accueil, d’assistance et de soins nées à côté des monastères. Cela explique aussi les initiatives de promotion humaine et de formation chrétienne considérables, destinées avant tout aux plus pauvres, tout d’abord pris en charge par les Ordres monastiques et mendiants, puis par les différents Instituts religieux masculins et féminins, tout au long de l’histoire de l’Église.

...la volonté de Marie consiste à vouloir avec Dieu

...Marie est une femme qui aime. Comment pourrait-il en être autrement ? Comme croyante qui, dans la foi, pense avec les pensées de Dieu et veut avec la volonté de Dieu, elle ne peut qu’être une femme qui aime. Nous le percevons à travers ses gestes silencieux, auxquels se réfèrent les récits des Évangiles de l’enfance. Nous le voyons à travers la délicatesse avec laquelle, à Cana, elle perçoit les besoins dans lesquels sont pris les époux et elle les présente à Jésus. Nous le voyons dans l’humilité avec laquelle elle accepte d’être délaissée durant la période de la vie publique de Jésus, sachant que son Fils doit fonder une nouvelle famille et que l’heure de sa Mère arrivera seulement au moment de la croix, qui sera l’heure véritable de Jésus (cf. Jn 2, 4; 13, 1). Alors, quand les disciples auront fui, elle demeurera sous la croix (cf. Jn 19, 25-27); plus tard, à l’heure de la Pentecôte, ce seront les disciples qui se rassembleront autour d’elle dans l’attente de l’Esprit Saint (cf. Ac 1, 14)

....La vie des Saints ne comporte pas seulement leur biographie terrestre, mais aussi leur vie et leur agir en Dieu après leur mort. Chez les Saints, il devient évident que celui qui va vers Dieu ne s’éloigne pas des hommes, mais qu’il se rend au contraire vraiment proche d’eux. Nous ne le voyons mieux en personne d’autre qu’en Marie. La parole du Crucifié au disciple - à Jean, et à travers lui, à tous les disciples de Jésus: «Voici ta mère» (Jn 19, 27) - devient, au fil des générations, toujours nouvellement vraie. De fait, Marie est devenue Mère de tous les croyants. C’est vers sa bonté maternelle comme vers sa pureté et sa beauté virginales que se tournent les hommes de tous les temps et de tous les coins du monde, dans leurs besoins et leurs espérances, dans leurs joies et leurs souffrances, dans leurs solitudes comme aussi dans le partage communautaire. Et ils font sans cesse l’expérience du don de sa bonté, l’expérience de l’amour inépuisable qu’elle déverse du plus profond de son coeur. Les témoignages de gratitude qui lui sont attribués dans tous les continents et dans toutes les cultures expriment la reconnaissance de cet amour pur qui ne se cherche pas lui-même, mais qui veut simplement le bien. De même, la dévotion des fidèles manifeste l’intuition infaillible de la manière dont un tel amour devient possible: il le devient grâce à la plus intime union avec Dieu, en vertu de laquelle elle s’est totalement laissé envahir par Lui - condition qui permet à celui qui a bu à la source de l’amour de Dieu de devenir lui-même une source d’où «jailliront des fleuves d’eau vive» (Jn 7, 38). Marie, la Vierge, la Mère, nous montre ce qu’est l’amour et d’où il tire son origine, sa force toujours renouvelée. C’est à elle que nous confions l’Église, sa mission au service de l’Amour:

Sainte Marie, Mère de Dieu,
tu as donné au monde la vraie lumière,
Jésus, ton fils - Fils de Dieu.
Tu t’es abandonnée complètement
à l’appel de Dieu
et tu es devenue ainsi la source
de la bonté qui jaillit de Lui.
Montre-nous Jésus. Guide-nous vers Lui.
Enseigne-nous à Le connaître et à L’aimer,
afin que nous puissions, nous aussi,
devenir capables d’un amour vrai
et être sources d’eau vive
au milieu d’un monde assoiffé.

8:50:16 AM

Journal Missa

 Mercredi le 25 janvier 2006
« Si quelqu’un dit: "J’aime Dieu", alors qu’il a de la haine contre son frère, c’est un menteur. En effet, celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, est incapable d’aimer Dieu, qu’il ne voit pas» (1 Jn 4, 20).
11:15:20 PM
Deus caritas est (Dieu est Amour) tel est le titre de la première encyclique du pape Benoît XVI rendue publique aujourd'hui au Vatican.

Dans cette première Encyclique dans laquelle le Pape veut exprimer la signification profonde de l'amour de Dieu, le Saint-Père commence son introduction en citant ces paroles de la Première Lettre de saint Jean : Dieu est amour : celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu en lui " (1 Jean 4, 16). Tel est, dit-il, "ce qui fait le centre de la foi chrétienne : l'image chrétienne de Dieu, ainsi que l'image de l'homme et de son chemin, qui en découle." (…)

Le pape Benoît XVI termine son introduction par la présentation des deux grandes parties de son encyclique :

" Dans un monde où l'on associe parfois la vengeance au nom de Dieu, ou même le devoir de la haine et de la violence, c'est un message qui a une grande actualité et une signification très concrète. C'est pourquoi, dans ma première Encyclique, je désire parler de l'amour dont Dieu nous comble et que nous devons communiquer aux autres. Par là sont ainsi indiquées les deux grandes parties de cette Lettre, profondément reliées entre elles.

La première aura un caractère plus spéculatif, étant donné que je voudrais y préciser - au début de mon Pontificat - certains éléments essentiels sur l'amour que Dieu, de manière mystérieuse et gratuite, offre à l'homme, de même que le lien intrinsèque de cet Amour avec la réalité de l'amour humain.

La seconde partie aura un caractère plus concret, puisqu'elle traitera de la pratique ecclésiale du commandement de l'amour pour le prochain. La question est très vaste, un long développement dépasserait néanmoins le but de cette Encyclique. Je désire insister sur certains éléments fondamentaux, de manière à susciter dans le monde un dynamisme renouvelé pour l'engagement dans la réponse humaine à l'amour divin."

Le texte intégral de l'Encyclique Deus caritas est en français.
9:34:00 AM

Journal Missa

 Mardi le 24 janvier 2006
Message du Saint-Père Benoît XVI pour la 40ème journée mondiale des communications sociales - Les médias: réseaux de communication, de communion et de coopération - ...La communication authentique demande un courage inspiré à des principes et une ferme résolution. Cela exige la détermination de ceux qui travaillent dans les médias pour ne pas se laisser écraser sous le poids de tant d'information ni même d’être satisfaits de vérités partielles ou provisoires. Au lieu de cela il est nécessaire de chercher et de transmettre ce qui est le fondement et le sens ultime de l'être humain, de l’existence personnelle et sociale (cf. Fides et Ratio, 5). De cette manière les médias peuvent contribuer constructivement à la propagation de tout qui est bon et vrai. ...Dans la perspective de fournir une "grande table ronde" pour le dialogue, certaines tendances dans les médias font naître un genre de monoculture qui réduit le génie créatif, restreint la subtilité d’une pensée complexe et sous-estime la spécificité des pratiques culturelles et de la particularité des croyances religieuses. Ce sont des distorsions qui se produisent quand l'industrie médiatique devient un organe d’auto-promotion ou uniquement inspirée au profit, au point de perdre le sens de la responsabilité au bien commun. ...Il faut donc toujours encourager à rendre compte avec exactitude des événements, d’expliquer de manière complète les questions d'intérêt public, et d’illustrer honnêtement tous les différents points de vue. La nécessité de soutenir et de mettre en valeur le mariage et la vie de la famille est d'importance particulière, précisément parce qu'ils concernent les fondements de chaque culture et société (cf. Apostolicam Actuositatem, 11). En coopération avec les parents, les communications sociales et les industries des loisirs peuvent aider à réaliser cette vocation difficile mais sublimement gratifiante d’élever des enfants, en présentant des modèles édifiants de vie humaine et d’amour (cf. Inter mirifica, 11). Comme il est décourageant et destructeur pour nous tous quand le contraire se produit! Nos coeurs ne se désolent-ils pas, plus spécialement, quand nos jeunes sont soumis à d’avilissantes ou fausses expressions d'amour qui ridiculisent la dignité donnée par Dieu à chaque personne humaine et sape les intérêts de la famille?...Précisément parce que les médias contemporains façonnent la culture populaire, ils doivent surmonter toute tentation de manipuler, surtout les jeunes, et par contre poursuivre le désir de former et de servir. Dans cette voie ils protègeront plutôt qu'éroderont la structure d'une société civile digne de la personne humaine. ...La participation aux mass media résulte de leur nature comme bien destiné à tous. ...la promotion du dialogue par les échanges d’enseignement, par l’expression de la solidarité et l'instauration de la paix présente une grande chance pour les mass media, qu’il faut reconnaître et exercer. De cette manière ils deviennent des ressources influentes et a appréciées pour construire la civilisation d'amour à laquelle tous les peuples aspirent. (cf. Ethique en communication, 20)
1:47:22 PM

Journal Missa

 Dimanche le 22 janvier 2006
que votre souci soit de mettre à profit chaque occasion pour témoigner efficacement de l’Evangile parmi les hommes de notre temps. ...nous avons besoin de prêtres préparés et courageux qui, sans ambitions ni craintes, mais convaincus de la Vérité évangélique, se soucient d’abord d’annoncer le Christ et, en son nom, sont prêts à se pencher sur les souffrances humaines, en permettant à tous de faire l’expérience du réconfort de l’amour de Dieu et de la chaleur de la famille ecclésiale, spécialement aux pauvres et à ceux qui traversent des difficultés. Ceci comporte, vous le savez bien, outre une maturation humaine et une ferme adhésion à la vérité révélée, que le Magistère de l’Eglise propose fidèlement, un engagement sérieux dans la sanctification personnelle et dans l’exercice des vertus, spécialement de l’humilité et de la charité ; il convient également de nourrir la communion avec les différentes composantes du Peuple de Dieu, afin que grandisse en chacun la conscience d’appartenir à l’unique Corps du Christ, membre les uns des autres (cf. Rm 12, 4-6). Afin que tout cela puisse se réaliser, je vous invite, chers amis, à garder le regard fixé sur le Christ, qui est l’auteur de la foi et qui la mène à la perfection (cf. He 12, 2). En effet, plus vous demeurerez en communion avec lui, plus vous serez en mesure de suivre fidèlement ses traces, afin que dans « la charité, en laquelle se noue la perfection » (Co 3, 14), mûrisse votre amour pour le Seigneur, sous la conduite de l’Esprit Saint. ...Que sainte Agnès, qui, à un jeune âge, résistant aux flatteries et aux menaces, choisit comme trésor la « perle » précieuse du Royaume, et aima le Christ jusqu’au martyre, intercède pour vous. Que la Vierge Marie fasse que vous puissiez porter des fruits abondants d’œuvres de bien, pour la gloire de Dieu et le bien de la sainte Eglise.
9:07:39 AM

Journal Missa

 Samedi le 21 janvier 2006
Innocent blood: How lying marketers sold Roe v. Wade to America

What about the women having the abortions? Do they see the ultrasound? " They are never allowed to look at the ultrasound because we knew that if they so much as heard the heartbeat, they wouldn't want to have the abortion," said Randall. ...We would put them down a flush toilet - that's where we would put these babies." ...it began to educate me as to what abortion really was. ...I began to feel like a paid assassin. ...a mysterium tremendum. ...When we honestly face the sheer barbarism and brutality of abortion - some of which amounts to infant torture and murder - we're left with a dilemma. ...Whereas once upon a time pregnant mothers were respectfully, lovingly referred to as being " with child" . ...If an abortionist or " pro-choicer" looks at a " fetus," his eyes will see a perfectly formed human child - for that is what a fetus actually is... We're dealing with very deep denial here. ...Bypassing reason, he appealed directly and intensely to raw emotion and he radically altered their perception of reality. ...over the last few decades our nation embraced the notion that total sexual freedom, without marriage, without restriction of any kind, is a right - an entitlement. We've been seduced into separating sexuality from its God-ordained purpose - the sanctified union between husband and wife, within the protective confines of marriage, from which issues the most precious of all things - our children. We have abandoned reason and self-restraint in favor of the self-indulgent fulfillment of our personal desires and lusts. And logically, if sex without consequences is the top priority - which it has become - then abortion simply has to be OK, no matter what. ...in Roe v. Wade America, legalizing something is immensely powerful in persuading people of the moral acceptability of immoral acts. In fact, for a great many people, legal equals moral. ....Today, in America, the unborn baby is the obvious victim of the abortion holocaust. But there are other victims. Vulnerable young women are deceived by manipulative counselors and unscrupulous " health professionals" into believing their unborn babies are not human, only to find out too late, in the recovery room or shortly thereafter, that they ended the lives of their own children. ...

In truth, millions of people who think of themselves as "pro-choice" are victims of sophisticated marketing campaigns, designed to appeal to their deepest feelings about freedom and equality, while simultaneously hooking them through powerful appeals to their selfishness.

Understand that marketing evil is different from marketing blue jeans. In the commercial world, you profile people in your target market and map out strategies for selling to them. You're appealing to them, yes, but you're not changing them, just understanding their mental-emotional-cultural makeup and reaching in and pushing buttons to elicit the desired response.

In marketing evil, however, a much more profound process is at work. You're in the business of changing, seducing, corrupting people. And the way back is not so easy - because we all exist in a state of pride, which means we don't like to see we've done something wrong. So, once we've been tempted to cross the line - in this case, to have an abortion - our very consciousness and loyalties often change.

In the same way, many of the physicians who perform abortions have also been victims of sorts, pressured to do so by an amoral and cowardly medical establishment. Each in his own way has fallen prey to the appealing rhetoric of the abortion marketer who justifies their destructive acts and anesthetizes their consciences. ...medical students go against their conscience by learning to perform abortions because their residency chief insists they must if they ever want to become doctors. ...The fact that the med student's future career is at stake provides a strong inducement for him to give up his principles to fulfill the requirements for success in his chosen field. ...

The Bible describes this seduction process whereby we ignore our conscience so we can obtain some perceived advantage, as well as the spiritual blindness that is our only real reward:

Hearing ye shall hear, and shall not understand; and seeing ye shall see, and not perceive: For the heart of this people is waxed gross, and their ears are dull of hearing, and their eyes have they closed; lest they should see with their eyes, and hear with their ears, and understand with their heart, and should be converted, and I should heal them.

- Acts 28:26-27

From its inception in the 1960s, America's legal and cultural embrace of abortion has been based on lies, deception, greed and monumental selfishness. Bernard Nathanson courageously exposed the cynical marketing campaign he led - the fabricated statistics, the slogans, the issue positioning by public relations professionals and the cowardly cooperation of a servile news media. The other repentant abortion providers profiled here further illustrate the emotional manipulation and deceit - not to mention the betrayal, suffering and death - that have characterized the abortion movement from the start.

There's not enough room to go into detail about Norma McCorvey - the original " Jane Roe" on behalf of whom the Roe v. Wade case was fought and won. Guess what? McCorvey now admits Roe v. Wade was a fraud, and that she was " used" by abortion-rights attorneys in their quest to legalize the procedure. In fact, in 2003 McCorvey filed suit in federal court to have Roe v. Wade overturned. Among her 5,437 pages of evidence were affidavits from more than 1,000 women who testified that having an abortion had devastating emotional, physical and psychological effects on them. Today, McCorvey is passionately and publicly committed to undoing the damage she did in her earlier years and putting the abortion genie back in the bottle.

In truth, it's one thing to make a person do something wrong by deceiving him into thinking that it was right, but it is quite another thing to get him to face the fact that it was wrong, and that he has been deceived....self-deception, like a rubber band, can be stretched only so far before it breaks or snaps back to normal....Will we one day tour through the wreckage of our own culture of death and weep?
11:09:47 AM

Journal Missa

 Mercredi le 18 janvier 2006
Au cours de l'Audience générale de ce matin, Benoît XVI a annoncé que le 25 janvier serait publiée sa première Encyclique, intitulée: "Deus Caritas Est", dont la présentation officielle aura lieu près la Salle-de-Presse du Saint-Siège. Evoquant le contenu du document, le Pape a dit: "Aujourd'hui, l'amour apparaît souvent bien loin de ce qu'enseigne l'Eglise. Or, il s'agit d'un mouvement unique doté de diverses dimensions". La charité, a ajouté le Saint-Père, "est l'amour qui renonce à lui-même pour autrui. L'Eros s'y transforme en Agapé, à la recherche du bien des autres. Il devient charité s'ouvrant à sa propre famille comme à la famille humaine toute entière". Puis Benoît XVI a dit que son encyclique "tend à montrer que l'acte d'amour personnel doit s'exprimer dans l'Eglise avec un but fonctionnel. S'il est vrai que l'Eglise est expression de Dieu, l'amour doit y devenir un acte ecclésial". "Providentiellement, ce document sera rendu public le jour de la clôture de la Semaine de prière pour l'unité. Le 25 janvier, je me rendrais à la basilique St.Paul-hors-les-murs pour prier avec nos frères protestants et orthodoxes". Benoît XVI a conclu son intervention extra-catéchistique en espérant que cette nouvelle encyclique éclairera la vie des chrétiens.
12:18:24 PM
Ce qui nous unit est beaucoup plus fort que ce qui nous divise

Presque 100 ans après que le catholique Paul Watson et l’anglican Spencer Jones en ont proposé les dates entre le 18 janvier (fête de la Chaire de Pierre) et le 25 janvier (fête de la conversion de saint Paul), la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens est devenu un rendez-vous incontournable pour les chrétiens. ...l’œcuménisme n’est pas seulement présent dans les échanges théologiques de haut niveau, mais qu’il existe aussi un œcuménisme «d’en bas». «Se réunir au nom de Jésus signifie participer à l’amour qu’il nous a apporté sur la terre. Cet amour ne peut pas être réduit à de la simple philanthropie, solidarité ou bienveillance ; il va bien au-delà de l’amitié ou de la tendresse. C’est un amour qui se donne entièrement, qui accepte la souffrance, qui «excuse tout, (…) croit tout, (…) espère tout, (…) endure tout» (Première lettre de saint Paul aux Corinthiens).

"Oecuménisme du quotidien" pour l’amélioration des relations entre les Églises. «Alors qu’à la suite d’initiatives à grande échelle, l’espoir peut naître et retomber très rapidement, les relations et les amitiés au niveau local peuvent souvent donner un puissant élan à la diffusion d’un esprit de paix et de réconciliation».

«L’unité que nous recherchons n’est ni une fusion, ni une assimilation, mais le respect de la plénitude multiple de l’Église.» Plénitude multiple. Peut-être une voie réaliste pour un futur immédiat mais sans négliger un facteur nouveau dont on perçoit les premiers effets, le style Benoît XVI : celui d’une papauté humble qui adoucit d’ores et déjà bien des crispations.
11:35:43 AM
Ouverture de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens

(RV-mercredi 18 janvier 2006) La semaine de prière pour l’unité des chrétiens s’ouvre ce mercredi. Il s'agit d'une institution créée en 1939 mais qui garde toute sa vitalité. Jusqu’au 25 janvier, les chrétiens de toutes confessions sont invités à prier ensemble. En France, la conférence épiscopale recense 159 initiatives. Le thème a été choisi cette année par les Eglises d’Irlande : "Là où deux ou trois se trouvent réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux", un thème tiré de l’évangile de Mathieu. L'oecuménisme est un des grands axes du pontificat de Benoît XVI. Le commentaire de Romilda Ferrauto de Radio Vatican
9:24:32 AM

Journal Missa

 Mardi le 17 janvier 2006
Semaine de prière pour l'unité chrétienne du 18 au 25 janvier sous le thème : Réunis en mon nom (Matthieu 18, 15-22)

Le groupe oecuménique d'Irlande a été responsable de la première ébauche de la documentation pour cette Semaine de prière pour l'unité chrétienne célébrée cette année du 22 au 29 janvier sous le thème : toutes et tous réunis en mon nom. En développant la thématique, il a tout d'abord fait "porter l'attention sur Jésus en tant que source de notre unité, soulignant qu'il nous a déjà montré comment devenir des instruments de cette unité que Dieu désire de nous". Puis, il a voulu "montrer en quoi le simple rapprochement de deux ou trois personnes dans un amour mutuel chrétien représente un moyen vital d'établir des relations entre des communautés et des peuples divisés".

Les chrétiennes et les chrétiens sont invités à célébrer en grand nombre la Semaine de l'unité chrétienne. Voici quelques activités générales :

SOIRÉE DE RETROUVAILLES CHRÉTIENNES

Basilique de l'Oratoire Saint-Joseph

Le dimanche 22 janvier 2006 à 19h30

Au programme :

Célébration de la Parole et homélie;

Chants interprétés par les chorales des églises : Grecque catholique, Grecque orthodoxe, Syriaque orthodoxe ainsi que par le Groupe Taizé, les Petits Chanteurs du Mont-Royal, le Choeur Wabiza et la chorale du Centre Emmaüs.

WEEK OF PRAYER FOR CHRISTIAN UNITY

St. Patrick's Basilica, 460 Rene-Levesque Blvd. West,

Sunday January 22nd 2006, at 2:30 P.M.

The Downtown Ecumenical Association in collaboration with the Canadian Center for Ecumenism invites you to a bilingual Ecumenical Worship Service. Monsignor Michael Crotty, First Secretary of the Apostolic Nunciature will deliver the homily. Come and gather in His Name and pray for the unity of all Christians during this annual Week of Prayer for Christian Unity.



Communiqué : Semaine de prière pour l'unité chrétienne
8:23:24 PM

Journal Missa

 Lundi le 16 janvier 2006
Mgr André Gaumond, archevêque de Sherbrooke et président de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), est à Jérusalem afin de participer à une rencontre pour discuter de l’avenir de la Terre Sainte et des nombreux problèmes auxquels sont confrontés les chrétiens de cette région du globe.
11:32:33 PM

Journal Missa

 Samedi le 14 janvier 2006
Le Canada doit déployer tous les efforts pour accueillir dignement les personnes immigrantes et réfugiées

Lettre pastorale des évêques du Canada

La Commission des affaires sociales de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) a rendu public, le 10 janvier, un document illustré de huit pages sur la nécessité pour le Canada d'accueillir dignement les personnes immigrantes et réfugiées. Cette Lettre pastorale est publiée dans le cadre de la Journée mondiale des migrants et des réfugiés - un événement initié par le Saint-Siège il y a plusieurs dizaines d'années - qui sera soulignée partout au Canada et ailleurs dans le monde, le dimanche 15 janvier.

En conférence de presse, Mgr Roger Ébacher, archevêque du diocèse de Gatineau et président de la Commission, a mis en évidence quelques grands traits de la situation de l'immigration au pays. Les évêques catholiques révèlent que de sérieuses lacunes minent les conditions de vie des personnes immigrantes et réfugiées.

" Nous voulons rappeler avec force que les lois et les politiques donnant la préséance à l'intérêt national sur la dignité humaine des personnes sont une inversion fondamentale des valeurs ", a-t-il déclaré, en faisant entre autres référence au fait que les réfugiés sont souvent considérés comme boucs émissaires des préoccupations nationales de sécurité depuis le 11 septembre 2001.

Au cours des 70 dernières années, jamais le Canada n'aura compté sur une aussi forte proportion de citoyens venus d'autres pays : près de 20 % de sa population. " S'il faut se réjouir qu'un pays aussi fortuné que le nôtre en accueille un nombre significatif - 235 000 résidants permanents accueillis au Canada en 2004 - les gouvernements fédéral et provinciaux doivent toutefois s'assurer de réduire les obstacles auxquels sont confrontés ces nouveaux arrivants. "

Témoins de la souffrance humaine qu'entraînent ces situations intolérables, les évêques considèrent que leur travail pastoral implique aussi de se préoccuper des enjeux politiques qui ont un impact sur la vie des personnes. La Lettre pastorale insiste sur un certain nombre de recommandations politiques, en solidarité avec d'autres intervenants de la société qui oeuvrent dans ce domaine : l'abrogation de l'Entente sur les tiers pays sûrs entre le Canada et les États-Unis; l'introduction d'un droit d'appel pour les demandeurs du statut de réfugié pourtant déjà prévu par la Loi d'immigration; l'élimination des obstacles inutiles à une réunification rapide des familles; la réduction des délais dans le processus de parrainage collectif; le renforcement des lois concernant la traite des humains, particulièrement les mesures concernant la protection des victimes.

Les évêques du Canada demandent aussi aux différents paliers de gouvernement de concrétiser leur ouverture aux personnes immigrantes en leur offrant un meilleur accueil incluant un meilleur accès à l'ensemble des services publics et des conditions de vie décentes. En ce qui a trait à leur vie professionnelle, les évêques demandent une reconnaissance claire de leur éducation et de leurs compétences professionnelles, une plus grande ouverture au marché du travail et une amélioration de la protection offerte aux travailleurs migrants.

Cette Lettre pastorale se veut également une source d'encouragement et un témoignage de reconnaissance pour les chrétiens et chrétiennes qui donnent déjà généreusement à ces causes. " Comme pasteurs, a ajouté Mgr Ébacher, nous nous adressons aux croyants et croyantes de notre Église pour souligner leur contribution remarquable envers les personnes réfugiées et immigrantes et inviter un plus grand nombre d'entre eux à s'engager dans cette voie au nom de leur foi chrétienne. "

7:26:18 AM

Journal Missa

 Jeudi le 12 janvier 2006
Le corps de sœur Lucie dos Santos, la dernière des trois jeunes voyants des apparitions de Fatima, devenue carmélite à Coimbra, au Portugal, et décédée le 13 février 2005, sera transféré du carmel de Coimbra à Fatima le 19 février prochain. Elle reposera aux côtés de ses petits cousins, les bienheureux pastoureaux Jacinthe et François Marto. ...Le 13 mai 1917, en plein cœur de la première Guerre mondiale qui moissonnait ses victimes par centaines de milliers, la Vierge Marie est apparue, sous l’apparence d’une " femme revêtue de soleil " à la " Cova da Irìa ", près de Fatima, à trois pastoureaux, cousins: Lucie dos Santos et Jacinthe et François Marto. La Vierge Marie leur recommandait de prier intensément pour la conversion des pécheurs.
7:42:11 PM
Les enfants de Beslan rencontrent le pape
7:37:38 PM
The Jesus film project
5:21:08 PM
La publication de la première encyclique de Benoît XVI, "Deus Caritas est " (Dieu est amour), pourrait se faire les 23 ou 24 janvier prochains.
5:16:17 PM
Le mariage et famille ne sont pas en réalité une construction sociologique due au hasard, et fruit de situations historiques et économiques particulières. Au contraire, la question du juste rapport entre l'homme et la femme plonge ses racines dans l'essence la plus profonde de l'être humain et ne peut trouver sa réponse qu'à partir de là. Le mariage comme institution n'est donc pas une ingérence indue de la société ou de l'autorité, l'imposition d'une forme extérieure dans la réalité la plus privée de la vie. Il s'agit au contraire d'une exigence intrinsèque du pacte de l'amour conjugal ". " Il ne s'agit pas de simples normes de la morale catholique - a ajouté Benoît XVI - mais de vérités élémentaires relatives à notre humanité commune. Et il est essentiel de la respecter pour le bien des personnes comme de la société. Ceci doit donc interpeller aussi la responsabilité des responsables que vous êtes, et intéresser doublement vos compétences réglementaires ". D'abord, le Saint-Père a évoqué la nécessité des moyens pour soutenir les jeunes mariés dans leur formation et dans leur éducation, au regard des coûts des jardins-d'enfants et des écoles maternelles. Ce serait une grave erreur de négliger la valeur et la place de la famille légitime, fondée sur le mariage, en attribuant à d'autres formes d'unions une reconnaissance juridique impropre, alors qu'aucune exigence sociale réelle n'apparaît "
5:11:25 PM
Le magistère et l'ordination sacerdotale réservée aux hommes
6:21:06 AM
Ste Marguerite Bourgeoys (†1700) fondatrice de la Congrégation Notre-Dame à Montréal (RS).

Sainte Marguerite Bourgeoys : - Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l'Unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force. Ces commandements que je te donne aujourd'hui resteront dans ton coeur. Tu les rediras à tes fils, tu les répéteras sans cesse, à la maison ou en voyage, que tu sois couché ou que tu sois levé ; tu les attacheras à ton poignet comme un signe, tu les fixeras comme une marque sur ton front, tu les inscriras à l'entrée de ta maison et aux portes de tes villes. - Seigneur, je n'ai pas le coeur fier ni le regard ambitieux ; je ne poursuis ni grands desseins, ni merveilles qui me dépassent. Non, mais je tiens mon âme égale et silencieuse ; mon âme est en moi comme un enfant, comme un petit enfant contre sa mère. Attends le Seigneur, Israël, maintenant et à jamais. - « Si quelqu'un veut être le premier, qu'il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. » Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d'eux, l'embrassa, et leur dit : « Celui qui accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c'est moi qu'il accueille. Et celui qui m'accueille ne m'accueille pas moi, mais Celui qui m'a envoyé. »

La Congrégation de Notre-Dame
6:19:41 AM

Journal Missa

 Mercredi le 11 janvier 2006
Lectionnaire : - Il n'y a pas de crainte dans l'amour, l'amour parfait chasse la crainte ; car la crainte est liée au châtiment, et celui qui reste dans la crainte n'a pas atteint la perfection de l'amour. - Qu'il fasse droit aux malheureux de son peuple, qu'il sauve les pauvres gens - En le voyant marcher sur la mer, les disciples crurent que c'était un fantôme
1:11:00 PM
Mises à jour critiques de Microsoft
7:50:15 AM

Journal Missa

 Mardi le 10 janvier 2006
Islam was founded as a theocracy, such that the Western innovation of church-state separation remains alien to its culture. ... Islam can enter into dialogue with modernity, but only if it radically reinterprets the Koran, and takes the specific legislation of the Koran, like cutting off your hand if you're a thief, or being able to have four wives, or whatever, and takes the principles behind those specific pieces of legislation for the 7th century of Arabia, and now applies them, and modifies them, for a new society [in] which women are now respected for their full dignity, where democracy's important, religious freedom's important, and so on. And if Islam does that, then it will be able to enter into real dialogue and live together with other religions and other kinds of cultures. ... but there's a fundamental problem with that because in the Islamic tradition, God has given His word to Mohammed, but it's an eternal word. It's not Mohammed's word. It's there for eternity the way it is. There's no possibility of adapting it or interpreting it, whereas in Christianity, and Judaism, the dynamism's completely different, that God has worked through his creatures. And so it is not just the word of God, it's the word of Isaiah, not just the word of God, but the word of Mark. He's used his human creatures, and inspired them to speak his word to the world, and therefore by establishing a church in which he gives authority to his followers to carry on the tradition and interpret it, there's an inner logic to the Christian Bible, which permits it and requires it to be adapted and applied to new situations. ...changing would require a radical reinterpretation of what the Koran is... which is it's impossible, because it's against the very nature of the Koran, as it's understood by Muslims." Hebrew and Christian scripture claim to be the report of human encounters with God. After the Torah is read each Saturday in synagogues, the congregation intones that the text stems from "the mouth of God by the hand of Moses", a leader whose flaws kept him from entering the Promised Land. The Jewish rabbis, moreover, postulated the existence of an unwritten Revelation whose interpretation permits considerable flexibility with the text. Christianity's Gospels, by the same token, are the reports of human evangelists. The Archangel Gabriel, by contrast, dictated the Koran to Mohammed, according to Islamic doctrine. That sets a dauntingly high threshold for textual critics. How does one criticize the word of God without rejecting its divine character? In that respect the Koran resembles the "Golden Tablets" of the Angel Moroni purported found by the Mormon leader Joseph Smith more than it does the Jewish or Christian bibles. ... the leading Muslim authorities, who are unanimous that Islam is in no need of reform. The immutable character of Islamic revelation makes the subject of Koranic criticism into a minefield.
2:41:27 PM
Si vous ne craignez pas la vérité, vous ne devez pas craindre la liberté.
10:46:03 AM
Benoît XVI a dénoncé «le terrorisme organisé» qui s'est saisi de l'ensemble de la planète, comme une «activité criminelle», d'autant plus condamnable qu'elle se cache derrière les oripeaux de la religion. Le terrorisme ne peut pas s'abriter derrière le «bouclier» d'une religion, car il rabaisse «au niveau de son aveuglement et de sa perversion morale la pureté de Dieu».
10:44:16 AM

Journal Missa

 Lundi le 9 janvier 2006
Conseils de sécurité et d'entretien...


Sécurité et entretien


État de la sécurité sur l'internet
6:14:16 PM

Journal Missa

 Dimanche le 8 janvier 2006
Le cardinal Marc Ouellet lance une fondation d'aide aux immigrants
10:06:19 PM
Réveille-toi, homme, car pour toi Dieu s'est fait homme - Noël est une fête de lumière et de paix... "Dieu s'est fait homme" ... il nous invite à renaître en lui car, avec lui, nous pouvons vivre éternellement dans la communion de la Très Sainte Trinité. Le cœur comblé de la joie qui dérive de cette conscience, nous retournons en pensée aux événements de l'année qui touche à son terme...La réponse qui a été donnée dans le monde entier à la mort du pape a été une manifestation bouleversante de reconnaissance pour le fait que, dans son ministère, il s'est totalement offert à Dieu pour le monde...l'invitation à ne pas voir le monde qui nous entoure uniquement comme la matière brute avec laquelle nous pouvons faire quelque chose, mais à chercher à découvrir dans celui-ci la "calligraphie du Créateur", la raison créatrice et l'amour dont le monde est né et dont nous parle l'univers, si nous sommes attentifs, si nos sens intérieurs s'éveillent et acquièrent la perception des dimensions les plus profondes de la réalité. ...l'invitation à se mettre à l'écoute de la révélation historique qui, seule, peut nous offrir la clef de lecture du mystère silencieux de la création, en nous indiquant concrètement la voie vers le Maître du monde et de l'histoire qui se cache dans la pauvreté de l'étable de Bethléem. ...l'homme en adoration: "Nous sommes venus l'adorer." Avant toute activité et toute transformation du monde, il doit y avoir l'adoration. Elle seule nous rend véritablement libres ; elle seule nous donne les critères pour notre action. Précisément dans un monde où les critères d'orientation viennent progressivement à manquer et où existe la menace que chacun fasse de soi-même son propre critère, il est fondamental de souligner l'adoration. Pour tous ceux qui étaient présents (aux JMJ), le silence intense de ce million de jeunes reste inoubliable ; un silence qui nous unissait et qui élevait chacun quand le Seigneur dans le Sacrement était déposé sur l'autel. Nous conservons dans nos cœurs les images de Cologne : elles sont une indication qui continue à agir. Sans mentionner des noms en particulier, je voudrais en cette occasion remercier tous ceux qui ont rendu possible la Journée mondiale de la Jeunesse ; mais remercions surtout ensemble le Seigneur, car, en définitive, Lui seul pouvait nous donner ces journées telles que nous les avons vécues. ...la grande expérience du Synode quand, dans les interventions des Pères, on a vu se refléter la richesse de la vie eucharistique de l'Église aujourd'hui et que s'est manifesté le caractère intarissable de sa foi eucharistique. Ce que les Pères ont pensé et exprimé devra être présenté, en étroite liaison avec les Propositiones du synode, dans un document post-synodal. ...la conséquence la plus cohérente du mystère eucharistique lui-même : un accueil profond et véritable ne peut mûrir que dans l'adoration. C'est précisément dans cet acte personnel de rencontre avec le Seigneur que mûrit ensuite également la mission sociale qui est contenue dans l'Eucharistie et qui veut briser les barrières non seulement entre le Seigneur et nous, mais également et surtout les barrières qui nous séparent les uns des autres. ...Une question se pose : pourquoi l'accueil du Concile, dans de grandes parties de l'Église, s'est-il jusqu'à présent déroulé de manière aussi difficile ? Tout dépend en réalité de la juste interprétation du Concile ou – comme nous le dirions aujourd'hui – de sa juste herméneutique, de la juste clef de lecture et d'application. Les problèmes de la réception sont nés du fait que deux herméneutiques contraires se sont trouvées confrontées et sont entrées en conflit. L'une a engendré la confusion, l'autre, silencieusement mais de manière toujours plus visible, a porté et porte des fruits....D'un côté, il existe une interprétation que je voudrais appeler "herméneutique de la discontinuité et de la rupture" ; celle-ci a souvent pu compter sur la sympathie des mass media, et également d'une partie de la théologie moderne. D'autre part, il y a l'"herméneutique de la réforme", du renouveau dans la continuité de l'unique sujet-Église, que le Seigneur nous a donné ; c'est un sujet qui grandit dans le temps et qui se développe, tout en restant toujours le même, l'unique sujet du Peuple de Dieu en marche. ...Je désire en même temps remercier de tout cœur à présent, ceux qui m'ont accueilli et m'accueillent encore avec tant de confiance, de bonté et de compréhension, en m'accompagnant jour après jour par leur prière. ...Demandons à Marie de nous conduire au Seigneur. Demandons au Seigneur lui-même de faire resplendir son visage sur nous. Demandons-Lui de vaincre lui-même la violence du monde et de nous faire ressentir le pouvoir de sa bonté. Avec ces sentiments, je vous donne de tout cœur la Bénédiction apostolique.
9:26:00 AM
"nous prions pour la paix en Terre Sainte, pour que le Seigneur leur accorde une paix durable". Ces propos interviennent alors qu'Ariel Sharon est hospitalisé depuis mercredi soir à Jérusalem après une grave hémorragie cérébrale.
8:54:16 AM
Rendre témoignage au Christ par des chemins nouveaux... (Radio Vatican)
8:51:26 AM
« Je voudrais que dans toute l’Eglise on respire, comme à Cologne, l’atmosphère d’une «épiphanie», d’un authentique engagement missionnaire suscité par la manifestation du Christ, lumière du monde, envoyé par Dieu le Père pour réconcilier et unifier l’humanité par la force de l’amour », a déclaré Benoît XVI. « Dans cet esprit prions avec ferveur pour la pleine unité de tous les chrétiens, afin que leur témoignage devienne ferment de communion pour le monde entier », a ajouté le pape avant de conclure en invoquant l’intercession de Marie.
8:38:29 AM
en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux...Comment cela adviendra-t-il ?...La réponse, c’est Marie elle-même qui nous la donne. « Par son exemple de disponibilité totale à la volonté de Dieu », explique Benoît XVI, Marie « nous enseigne à être «épiphanie» du Seigneur, dans l’ouverture du cœur à la force de la grâce et dans l’adhésion fidèle à la parole de son Fils, lumière du monde et but ultime de l’histoire ».
8:35:21 AM
« Ma pensée se tourne en particulier vers les frères et sœurs bien-aimés des Eglises d’Orient, qui, selon le Calendrier Julien, célèbrent aujourd’hui Noël : je leur adresse mes vœux les plus cordiaux de paix et de bien dans le Seigneur » Benoît XVI
8:31:24 AM
Épiphanie du Seigneur : - Lève les yeux, regarde autour de toi - Qu'il gouverne ton peuple avec justice - Vous avez appris en quoi consiste la grâce que Dieu m'a donnée pour vous : par révélation, il m'a fait connaître le mystère du Christ, dont je vous ai déjà parlé dans ma lettre. En la lisant, vous pouvez vous rendre compte que j'ai l'intelligence du mystère du Christ. Ce mystère, il ne l'avait pas fait connaître aux hommes des générations passées, comme il l'a révélé maintenant par l'Esprit à ses saints Apôtres et à ses prophètes. Ce mystère, c'est que les païens sont associés au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus, par l'annonce de l'Évangile. - Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l'étoile était apparue...En entrant dans la maison, ils virent l'enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Mais ensuite, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.
8:23:35 AM

Journal Missa

 Vendredi le 6 janvier 2006
Microsoft recommande aux utilisateurs de windows d'appliquer immédiatement la mise à jour de sécurité pour la faille WMF (site US) (site Microsoft France)
5:08:33 PM

Journal Missa

 Jeudi le 5 janvier 2006
A society that has no children has no future. One of the clearest signs of our decline is the way we expend so much energy worrying about the wrong things....every society collapses because it chops down its trees...We're pretty much awash in resources, but we're running out of people--the one truly indispensable resource, without which none of the others matter....When it comes to forecasting the future, the birthrate is the nearest thing to hard numbers....the global fertility leader, Somalia, is 6.91, Niger 6.83, Afghanistan 6.78, Yemen 6.75. Notice what those nations have in common? Scroll way down to the bottom of the Hot One Hundred top breeders and you'll eventually find the United States, hovering just at replacement rate with 2.07 births per woman. Ireland is 1.87, New Zealand 1.79, Australia 1.76. But Canada's fertility rate is down to 1.5, well below replacement rate; Germany and Austria are at 1.3, the brink of the death spiral; Russia and Italy are at 1.2; Spain 1.1, about half replacement rate.
2:24:43 PM

Journal Missa

 Mercredi le 4 janvier 2006
Quel pays pour demain ? - Lettre ouverte de l'Organisme catholique pour la vie et la famille aux catholiques du Canada

À l'occasion des élections fédérales qui se dérouleront le 23 janvier prochain, l'Organisme pour la vie et la famille de la CECC propose quelques éléments de réflexion sur les valeurs à promouvoir pour "faire advenir le bien commun au Canada et à travers le monde".

L'OCVF met en lumière les problèmes de taille auxquels les citoyennes et les citoyens sont confrontés quotidiennement : le respect de la vie, de la naissance jusqu'à la mort, les situations de violence, la pornographie, les drogues, la prostitution… L'Organisme souligne du même souffle l'importance de la famille, "cellule vitale" de la société, envers laquelle l'État a des devoirs fondamentaux. Il dénonce le fait que les croyants sont le plus souvent privés de leur liberté d'expression dans une société qui tente de "réduire la religion à la sphère privée". Enfin, l'OCVF propose quelques critères de discernement pour choisir le gouvernement qui répondra le mieux aux valeurs évangéliques qui nous invitent "à bâtir une culture de la vie".

Quel pays pour demain ?
2:23:05 PM

Journal Missa

 Mardi le 3 janvier 2006
Dans la prière, tirez le nom d'un saint en 2006
5:30:34 PM

 Archives depuis le 7 octobre 2017 | Journal Missa sur Typepad |
 Archives 2017 | 01-10 |
 Archives 2016 | 01-12 |
 Archives 2015 | 01-12 |
 Archives 2014 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2013 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2012 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2011 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2010 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2009 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2008 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2007 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2006 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2005 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2004 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2003 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2002 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2001 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 |




© 1996-2017 missa.org Tous droits réservés | Réalisation
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu