www.missa.org

Liturgie du jour

Actualités

Vocation sacerdotale

Calendrier liturgique

Dans la prière, tirez le nom d'un saint



webmstr

mismenuann

Prières usuelles

Le Rosaire

Le sacrement de réconciliation et le dialogue avec un prêtre

La confession

Liturgie des heures

Lectionnaire

Comment m'engager dans ma communauté chrétienne pdf

ecathmontreal.png

ecdqtv_logo.jpg

Accueil Spiritualité


Journal Missa

 Archives de avril 2014 Journal Missa

 Mardi le 29 avril 2014
33e Fête du Chapelet



Mercredi soir, 30 avril, à 19h30 À la Basilique Notre-Dame de Montréal, Place d’Armes

Pour la 33e année, nous célébrerons la Fête du Chapelet; avec notre Archevêque, Mgr Christian Lépine. L’animation musicale est confiée à la Famille Myriam et à M. Pierre Grand’ Maison, organiste titulaire de la Basilique Notre-Dame. C’est une fête diocésaine d’abord mais il y a toujours un grand nombre de personnes venant de l’extérieur; tous sont les bienvenus. Venez avec votre paroisse.
1:42:28 PM

Se rassembler au nom de Jésus
SE RASSEMBLER AU NOM DE JÉSUS
Prenez courage… Jean 16:33

Samedi le 14 juin 2014

Endroit : Parc Angrignon à Montréal

De 10h00 à 14h00
• Pour encourager les chrétiens du Québec à prendre plus au sérieux le rôle qui leur revient dans le débat des idées sur l’espace public.
• Pour que les valeurs chrétiennes, fondatrices de l’identité québécoise,
continuent d’inspirer les choix sociaux.
• Parce que nous tenons à notre héritage chrétien qui est en danger si on ne le
défend pas.

Nos orateurs
Mgr Christian Lépine, Archevêque de Montréal
Pst Jeffrey Laurin, fondateur de l’Église La Bible Parle
M. Antoine Malek, président Association Communauté Copte Orthodoxe du Grand Montréal
4ème orateur, à confirmer

Pique-nique
Animation musicale

« AVEC JÉSUS, ÇA MARCHE »

Info : Jeannelle Cantin (450)293-2682  JeannelleC@CaMarcheChretienne.org
Réal Gaudreault, Porte-parole (514)609-8222  RealGaudreault@CaMarcheChretienne.org

1:38:09 PM

Journal Missa

 Vendredi le 25 avril 2014
John Paul II and The Blessed Sacrament

The late pontiff's sixty to ninety minutes of private prayer before Mass were the best part of his day
9:14:50 PM

Journal Missa

 Mercredi le 23 avril 2014
Soeur Raghida témoigne de la souffrance syrienne

(RV) Entretien- Selon le constat fait par l’AED, l’Aide à l’Eglise à détresse, 10% des chrétiens ne peuvent vivre leur foi normalement et risquent leur vie en la confessant.

La Syrie, autrefois l’un de pays les plus sûrs, est devenu une terre de combats acharnés dans lesquels les chrétiens sont particulièrement vulnérables. Ville symbole du martyre des chrétiens de Syrie, Maaloula, récemment reprise par les troupes loyales à Bachar El-Assad après avoir été sous la coupe des djihadistes, a été très largement détruite.

Soeur Raghida, docteur en sciences de l’éducation, a été à la tête de l’école du patriarcat gréco-catholique à Damas, la capitale syrienne. Aujourd’hui elle vit en France. Elle a témoigné de son parcours lors de la nuit des témoins organisée par l’AED il y a quelques jours dans plusieurs églises et cathédrales de France. Sa mère et ses six frères et sœurs sont toujours en Syrie, où leurs vies sont tous les jours en danger et où ils subissent de nombreuses pressions. On l’écoute. RealAudioMP3

"Dans les villes ou villages qui sont occupés par les éléments armés, les djihadistes et tous les groupes musulmans extrémistes proposent aux chrétiens soit la chahada (la profession de foi musulmane, ndlr) soit la mort. Quelques fois, on demande une rançon. Donc, c’est entre la chahada, la rançon ou la mort. C’est impossible de renier leur foi donc, ils subissent le martyr. Et le martyr d’une façon extrêmement inhumaine, d’une extrême violence qui n’a pas de nom. Si vous voulez des exemples, à Maaloula, ils ont crucifié deux jeunes gens parce qu’ils n’ont pas voulu dire la chahada. Ils disent « alors, vous voulez mourir comme votre maître en qui vous croyez. Vous avez le choix : soit vous dites la chahada, soit vous êtes crucifiés ». Et bien non, on sera crucifié. Il y en a un qui a été crucifié devant son papa. On a même tué son papa. Ce qui s’est passé par exemple à Abra, dans la zone industrielle, dans la banlieue de Damas. Au fur et à mesure où on entrait dans la ville, on commençait à tuer les hommes, les femmes et les enfants. Et après le massacre, on prenait les têtes et on jouait au foot avec leurs têtes. En ce qui concerne les femmes, on prenait leurs bébés et on les accrochaient aux arbres avec leurs cordons ombilicaux. Heureusement, l’espérance et la vie est plus forte que la mort. Après une accalmie et la reprise de l’armée de la ville, on fait des messes de requiem, on continue et la prière se fait encore plus intense.

Et donc face à ces atrocités, comment arrivent-ils à vivre au quotidien ? Ils vont dans des endroits un peu plus calmes parce que les combats se concentrent dans des régions ou dans des villes. Les gens se dirigent vers des zones plus calmes, soit chez des parents soit chez des amis. Les denrées alimentaires manquent. Dans certains endroits, il y a quelques légumes mais ils sont hors prix parce que la vie a augmenté de 500%, pour ne pas dire plus. Il y en a certains qui touchent encore un petit salaire. Il y a encore certains fonctionnaires qui se rendent à leur travail à leurs risques et périls. Ils ne savent pas si en allant à leur travail, ils retourneront vivants ou pas. Et c’est la même chose pour les jeunes qui vont à l’école ou à l’université, puisque pour ne pas laisser les gens dans le sentiment d’attendre la mort, il y a des institutions qui continuent avec ceux qui peuvent y accéder. Il y a une solidarité qui s’est créée entre les personnes. Lorsque le carburant, le gaz, l’électricité et même le pain manquent, les voisins se prêtent entre eux. Le plus grand souci, c’est le souci des enfants.

Comment les chrétiens arrivaient à vivre avant cette guerre ? La Syrie est un pays laïc, au plein sens du terme. Il y avait une convivialité entre chrétiens et musulmans. Donc, ils s’acceptaient, ils vivaient dans la simplicité. Malheureusement, les évènements sont arrivés. Au début, ils se soutenaient encore. Même jusqu’à présent, toute la minorité qui est neutre continue à se soutenir. On vit tout le temps dans la peur et dans la crainte. Avant ces évènements, on vivait très bien. C’est le seul pays où les chrétiens pouvaient pratiquer, sortir et venir. Il y avait une sécurité qui ne se trouve dans aucun autre pays avoisinant. Les Églises s’entraidaient entre elles. Dès fois, on faisait des processions ensemble, entre orthodoxes et catholiques. Les chrétiens étaient chrétiens. On ne regardait pas la confession et le rite. Il y avait vraiment une entente extraordinaire. Hélas, actuellement, ce n’est plus le cas. Il y a deux tiers des chrétiens qui ont déjà quitté le pays. Et déjà, on n’était pas nombreux. Après les menaces et le massacre de Maaloula, les chrétiens on dit : « Notre tour va arriver. Donc, sauvons les enfants ». Malgré les appels des patriarches et de notre Pape qui disaient « Non, il ne faut pas quitter. Il faut rester là. Il faut témoigner ». Mais ceux qui restent vraiment, ce sont les gens qui n’ont pas les moyens de partir et qui se sont vus refuser leurs visas.

Et en ce qui concerne votre famille ? J’ai fait deux invitations à ma maman pour venir en France mais par deux fois, le visa a été refusé. Mes deux frères aussi comme d’autres parents, voisins ou amis. Ils ont aussi essayé mais leur visa a été refusé. Comment aider ces chrétiens ? On ne les protège pas parce qu’ils se sentent abandonnés et on ne les laisse pas partir. Ceux qui restent sont vraiment en danger.

Et quelles sont malgré tout vos raisons d’espérer ? Le Seigneur ne nous abandonnera pas. Il va y avoir des hommes de bonne volonté comme il y en a encore qui travaillent et qui œuvrent pour le retour de la paix, pour soutenir, pour aider, pour aller sur place, mener des actions et témoigner de la fraternité malgré la politique. Ils continuent à prier et ils disent « personne ne meurt avant son heure ». Mais notre pays va se redresser, se reconstruire, rebondir et il redeviendra encore plus fort qu’avant. La solidarité est plus forte qu’avant. Notre attachement au Christ et à notre foi sera encore plus fort qu’avant.

Pour terminer, est-ce que vous voulez ajouter quelque chose ou lancer un appel ? J’en appelle aux protagonistes, surtout français, parce que la France a une influence extrêmement puissante sur les autres. J’appelle donc ces protagonistes à repenser aux droits de l’homme et à la dignité de l’homme. Je redis aussi à tous mes compatriotes qu’il y a des personnes qui pensent à eux et qui prient pour eux. Donc, qu’ils ne désespèrent pas.
7:25:10 PM

Journal Missa

 Dimanche le 20 avril 2014
On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l'a mis

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu'il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau.
Le matin de Pâques, Marie-Madeleine courut trouver Simon-Pierre et l'autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l'a mis. »
Pierre partit donc avec l'autre disciple pour se rendre au tombeau.
Ils couraient tous les deux ensemble, mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau.
En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n'entre pas.
Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là,
et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place.
C'est alors qu'entra l'autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.
Jusque-là, en effet, les disciples n'avaient pas vu que, d'après l'Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts.



12:52:13 AM

Journal Missa

 Jeudi le 17 avril 2014
Novena to Our Lady of Good Counsel - April 17 to 25

The original 11 guidelines (french), were transmitted in France by the Reverend Father Dom Marcellin Theeuwes, to the representatives of the initial CLC (Carthusian Lay Contemplatives), April 26, 2003, founding the IFSB; this was on the feast day of Our Lady of Good Counsel, in the universal church calendar.

Please join (and invite everyone) in praying Our Lady of Good Counsel for the realization of God’s plan for the IFSB/SBLC, specially yearly during the 9 days preceding the Feast of Our Lady of Good Counsel.

http://www.quies.org/olgc_400.pngNovena to Our Lady of Good Counsel - April 17 to 25

Holy Virgin, moved by the painful uncertainty we experience in seeking and acquiring the true and the good, we cast ourselves at thy feet and invoke thee under the sweet title of Mother of Good Counsel. We beseech thee: come to our aid at this moment in our worldly sojourn when the twin darknesses of error and of evil that plots our ruin by leading minds and hearts astray.

Seat of Wisdom and Star of the Sea, enlighten the victims of doubt and of error so that they may not be seduced by evil masquerading as good; strengthen them against the hostile and corrupting forces of passion and of sin.

Mother of Good Counsel, obtain for us from thy Divine Son the love of virtue and the strength to choose, in doubtful and difficult situations, the course agreeable to our salvation. Supported by thy hand we shall thus journey without harm along the paths taught us by the word and example of Jesus our Savior, following the Sun of Truth and Justice in freedom and safety across the battlefield of life under the guidance of thy maternal Star, until we come at length to the harbor of salvation to enjoy with thee unalloyed and everlasting peace. Amen.
(By Pope Pius XII, 23 January 1953)
5:01:32 AM

Journal Missa

 Mercredi le 16 avril 2014
Neuvaine à la Miséricorde Divine

Cette neuvaine s'effectue du Vendredi Saint au Dimanche de la Miséricorde (dimanche suivant Pâques). Elle a été demandée par Jésus à Soeur Faustine. On peut la dire en tout temps.

Le Chapelet de la Miséricorde Divine

Le 14 septembre 1935, Soeur Faustine entend les mots suivants : " Dis toujours le chapelet que je t'ai appris. Celui qui le dit fera l'expérience de ma Miséricorde, sa vie durant, et surtout à l'heure de sa mort."

Au début : Notre Père... Je vous salue Marie... Je crois en Dieu...

Sur les grains du Notre Père, on récite les paroles suivantes :

V. Père éternel je t'offre le Corps et le Sang, l'Âme et la Divinité de ton Fils Bien-Aimé, Notre Seigneur Jésus-Christ; R. En réparation de nos péchés et de ceux du monde entier.

Sur les grains du "Je vous salue Marie", on récite les paroles suivantes :

V. Par sa douloureuse Passion, R. Sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier.

Pour conclure, on dit trois fois :

V. Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Éternel, R. Prends pitié de nous et du monde entier.
4:05:23 PM

Journal Missa

 Mardi le 15 avril 2014
Marche du pardon de Montréal

Marche du pardon de Montréal, vendredi Saint
11:35:25 AM
24 People Who Applied for the World's Toughest Job


11:01:34 AM

Journal Missa

 Lundi le 14 avril 2014
Méditation sur la vocation cartusienne

...croire à l'Amour et s'y livrer.

Les réflexions qui suivent, écrites par un chartreux, peuvent certainement éclairer quiconque souhaite s'engager de tout son être au service de Dieu, même dans une autre vocation.
6:02:23 AM

Journal Missa

 Vendredi le 11 avril 2014
The Big Silence

Abbot Christopher Jamison, a Benedictine monk, believes that he can teach five ordinary people the value of silent meditation, as practised by monks in monasteries, so they can make it part of their everyday lives.

He sets up a three-month experiment to test out whether the ancient Christian tradition of silence can become part of modern lives.

Christopher brings the five volunteers to his own monastery, Worth Abbey, before sending them to begin a daunting eight days in complete silence at a specialist retreat center.

Journey into the interior space that time in silence reveals. They encounter anger, frustration and rebellion, but finally find their way to both personal and spiritual revelation.

Will they make silent contemplation a part of their everyday lives? How much will their lives be changed by what they have discovered in their time in silence And will Abbot Christopher's hope, that they will discover a new belief in God, be fulfilled?


5:52:22 AM

Journal Missa

 Mardi le 8 avril 2014
Le «jésuite néerlandais de Homs» assassiné

Le jésuite néerlandais Frans van der Lugt, salué comme «un homme de paix» par le Vatican, a été abattu lundi devant sa maison dans la Vieille ville de Homs, où il était resté malgré la faim et les bombardements de l'armée syrienne.

Agé de 75 ans, le prêtre, qui résidait en Syrie depuis 1966, a été exécuté de sang froid par un inconnu, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Le secrétaire de l'Ordre des jésuites néerlandais, Jan Stuyt, a confirmé à l'AFP que le père avait été «assassiné» lundi matin: «un homme est venu le chercher, l'a sorti de la maison et lui a tiré à deux reprises dans la tête, dans la rue, en face de sa maison».

Malgré les conditions de vie extrêmement difficiles, le prêtre avait choisi de rester dans la Vieille ville de Homs, un secteur tenu par les rebelles et assiégé et bombardé depuis près de deux ans par les troupes de Bachar al-Assad.

«C'est ainsi que meurt un homme de paix, qui, avec un grand courage, a voulu rester fidèle, dans une situation extrêmement risquée et difficile, à ce peuple syrien à qui il avait donné depuis longtemps sa vie et son assistance spirituelle», a déclaré à l'AFP le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican.

On ignorait pour le moment les raisons de cet assassinat.

L'agence officielle syrienne Sana a accusé un «groupe terroriste armé d'avoir tiré à l'aube sur le prêtre».

«Acte barbare»

Condamnant un «acte barbare», l'opposition syrienne a de son côté accusé le régime de Bachar al-Assad d'être «le seul responsable du crime et le seul bénéficiaire de la mort du père Frans».

L'opposition a souligné qu'il était protégé par l'Armée syrienne libre (ASL): «Le garde de l'ASL a été blessé à la poitrine ce matin quand un homme armé et masqué a attaqué le monastère».

Le prêtre sera enterré en Syrie, «conformément à sa volonté», selon Jan Stuyt.

En février, le père avait confié à l'AFP via Skype qu'il considérait la Syrie comme sa patrie: «Le peuple syrien m'a tant donné, tant de gentillesse, tant d'inspiration, et tout ce que je possède. Maintenant qu'il souffre, je dois partager sa peine et ses difficultés».

«Je suis le seul prêtre et le seul étranger à être resté. Mais je ne me sens pas comme un étranger, mais comme un Arabe parmi les Arabes», avait-il dit.

«Nous avons très très peu à manger. Les gens dans la rue ont le visage fatigué et jaune (...). C'est la famine ici mais les gens ont également soif d'une vie normale», expliquait-il.

«Un Syrien parmi les Syriens»

Quelques jours plus tard, 1400 personnes avaient pu être évacuées de la Vieille ville, mais le père Frans avait encore choisi de rester.

«Je ne vois pas les gens comme des musulmans ou des chrétiens, je vois d'abord un être humain», avait expliqué avant l'évacuation le prêtre, qui cherchait à aider les plus pauvres.

Le ministre néerlandais des Affaires étrangères Frans Timmermans a rendu hommage au prêtre, devenu «un Syrien parmi les Syriens» et qui «n'a amené que du bien à Homs». «Il doit pouvoir compter sur notre contribution pour mettre fin à cette misère», a-t-il lancé.

Washington s'est dit «attristé» par la nouvelle, la porte-parole du département d'État Jennifer Psaki «condamnant cette violente attaque et toutes celles visant les civils innocents et les minorités» et «saluant les efforts (du père Frans) pour alléger l'immense souffrance dans la ville» de Homs.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a qualifié le meurtre «d'acte de violence inhumain».

Un autre père jésuite, Paolo Dall'Oglio, est porté disparu en Syrie depuis huit mois. Prenant fait et cause pour l'opposition démocratique, ce prêtre italien de 59 ans a été enlevé près de Raqqa (nord) le 30 juillet, alors qu'il était entré clandestinement dans le pays.

Depuis le début du conflit en mars 2011, plus de 150 000 personnes ont été tuées en Syrie, selon l'OSDH, et plus de neuf millions forcées à quitter leurs foyers, d'après l'ONU.

Contesté depuis plus de trois ans, le président Assad a réaffirmé dans un message adressé à son homologue russe et allié Vladimir Poutine qu'il ne quitterait pas le pouvoir, selon un responsable russe qui l'a rencontré.

Alors que la rébellion est dominée par les islamistes, M. Assad a par ailleurs martelé lundi que le «projet de l'islam politique avait échoué».
12:23:39 AM

Journal Missa

 Dimanche le 6 avril 2014
Bill 72, Pope John Paul II Day Act, 2014

Bill 72 2014

An Act to proclaim Pope John Paul II Day

Preamble

Pope John Paul II, who was born in Poland on May 18, 1920, reigned as Pope of the Roman Catholic Church from October 16, 1978 until his death on April 2, 2005. His reign was marked by his steadfast opposition to communism, and he is often credited as one of the forces that contributed to its collapse in Eastern Europe in 1990. The year 2014 marks the 25th anniversary of the fall of communism in Central and Eastern European countries.

The legacy of Pope John Paul II reflects his lifelong commitment to international understanding, peace and the defence of equality and human rights. His legacy has an all-embracing meaning that is particularly relevant to Canada’s multi-faith and multicultural traditions and experience.

As one of the great spiritual leaders of contemporary times, Pope John Paul II visited Ontario twice during his pontificate of more than 25 years. On his visits, he was enthusiastically greeted by our province’s diverse religious and cultural communities.

Therefore, Her Majesty, by and with the advice and consent of the Legislative Assembly of the Province of Ontario, enacts as follows:

Pope John Paul II Day

1. April 2 in each year is proclaimed as Pope John Paul II Day.

Commencement

2. This Act comes into force on the day it receives Royal Assent.

Short title

3. The short title of this Act is the Pope John Paul II Day Act, 2014.

March 25, 2014 Royal Assent received
8:51:05 AM

Journal Missa

 Vendredi le 4 avril 2014
Rosalie Cadron-Jetté

Rosalie Cadron-Jetté a été déclarée Vénérable le 3 décembre 2013. Le 5 avril prochain, nous soulignerons le 150e anniversaire de décès de la fondatrice des Soeurs de Miséricorde.

En cette occasion historique, une célébration privée aura lieu chez les Soeurs de Miséricorde. Le 28 septembre prochain, en la basilique Notre-Dame à Montréal, une messe commémorative sera célébrée et présidée par Mgr Christian Lépine. Une invitation à tous et à toutes !

De plus, les 10-11-12 avril prochains, le Musée des Sœurs de Miséricorde vous invite à découvrir Rosalie Cadron-Jetté, fondatrice des Sœurs de Miséricorde. Départ des visites : 10 h 30 et 14 h. Aucune réservation requise. Possibilité de vous rendre au tombeau de Rosalie. Le musée est situé dans la Maison mère des Sœurs de Miséricorde, au 12435, av. de la Miséricorde.

Pour information :

514-332-0550 poste 1-393 ou www.museemisericorde.org

Mais qui est Rosalie Cadron-Jetté ? Hélène Grégoire, vice-postulatrice de la cause de canonisation, nous parle de la fondatrice des Sœurs de Miséricorde, une femme au parcours hors de l'ordinaire.








4:18:41 AM

Journal Missa

 Jeudi le 3 avril 2014
Canonisation de deux nouveaux saints canadiens : François de Laval et Marie de l’Incarnation

C'est dans la joie et la gratitude que les évêques du Canada reçoivent aujourd'hui la proclamation du pape François annonçant que Mgr François de Laval et Mère Marie de l'Incarnation sont reconnus saints par l'Église universelle.
11:15:24 AM

 Archives depuis le 7 octobre 2017 | Journal Missa sur Typepad |
 Archives 2017 | 01-10 |
 Archives 2016 | 01-12 |
 Archives 2015 | 01-12 |
 Archives 2014 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2013 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2012 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2011 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2010 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2009 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2008 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2007 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2006 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2005 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2004 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2003 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2002 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2001 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 |




© 1996-2017 missa.org Tous droits réservés | Réalisation
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu