www.missa.org

Liturgie du jour

Actualités

Vocation sacerdotale

Calendrier liturgique

Dans la prière, tirez le nom d'un saint



webmstr

mismenuann

Prières usuelles

Le Rosaire

Le sacrement de réconciliation et le dialogue avec un prêtre

La confession

Liturgie des heures

Lectionnaire

Comment m'engager dans ma communauté chrétienne pdf

ecathmontreal.png

ecdqtv_logo.jpg

Accueil Spiritualité


Journal Missa

 Archives de décembre 2006 Journal Missa

 Lundi le 25 décembre 2006
NativiteIl nous enlève la peur de sa grandeur. Il demande notre amour: c’est pourquoi il se fait enfant....«Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit... Tu aimeras ton prochain comme toi-même» (Mt 22, 37-39). Tout est là – la foi entière se réduit à cet unique acte d’amour, qui englobe Dieu et les hommes....les deux manières par lesquelles Dieu a «fait brève» sa Parole se rencontrent. Il n’est plus loin. Il n’est plus inconnu. Il n’est plus non inaccessible à notre cœur. Il s’est fait enfant pour nous et il a par là dissipé toute ambiguïté. Il s’est fait notre prochain...Il s’est donné lui-même. Il prend du temps pour nous. Lui, l’Éternel qui est au-delà du temps, a assumé le temps, il a tiré vers le haut notre temps, près de lui. Noël est devenu la fête des dons, pour imiter Dieu qui s’est donné lui-même à nous. Faisons en sorte que notre cœur, nos âmes et notre esprit soient touchés par ce fait. Parmi les nombreux dons que nous achetons et que nous recevons, n’oublions pas le vrai don: de nous donner les uns aux autres quelque chose de nous-mêmes. De nous donner les uns aux autres de notre temps. D’ouvrir notre temps pour Dieu. Ainsi s’évanouit l’agitation. Ainsi naît la joie, ainsi se crée la fête. Et rappelons-nous dans les repas festifs de ces jours la parole du Seigneur: «Quand tu donnes un banquet, n’invite pas ceux qui t’inviteront à leur tour, mais invite ceux qui ne sont invités par personne et qui ne sont pas en mesure de t’inviter» (cf. Lc 14, 12-14). Et cela signifie aussi précisément: quand, pour Noël, tu fais des cadeaux, ne fais pas de cadeau seulement à ceux qui, à leur tour, te font des cadeaux, mais donne à ceux qui ne reçoivent de personne et ne peuvent rien te donner en échange. C’est ainsi que Dieu a agi: Il nous invite à son festin de noces, pour lequel nous ne pouvons rien donner en échange, que nous pouvons seulement recevoir avec joie. Imitons-le. Aimons Dieu et, à partir de lui, aussi l’homme, pour redécouvrir ensuite, à partir des hommes, Dieu de manière renouvelée. Ainsi alors, s’ouvre enfin une troisième signification de l’affirmation sur la Parole devenue «brève» et «petite». Aux bergers, il fut dit qu’ils auraient trouvé l’enfant dans une mangeoire pour animaux, qui étaient les vrais habitants de l’étable. Relisant Isaïe (1, 3), les Pères ont déduit que, près de la mangeoire de Bethléem, il y avait un bœuf et un âne. En même temps, ils ont interprété le texte dans le sens où ce serait un symbole des Juifs et des païens – donc de l’humanité entière –, qui ont besoin, les uns les autres et chacun à sa manière, d’un sauveur: de ce Dieu qui s’est fait enfant. L’homme, pour vivre, a besoin de pain, du fruit de la terre et de son travail. Mais il ne vit pas seulement de pain. Il a besoin de nourriture pour son âme: il a besoin d’un sens qui remplit sa vie. Ainsi, pour les Pères, la mangeoire des animaux est devenue le symbole de l’autel, sur lequel est déposé le Pain, qui est le Christ lui-même: la vraie nourriture pour nos cœurs. Et nous voyons encore une fois qu’il s’est fait petit: sous l’humble apparence de l’hostie, d’un petit morceau de pain. Il se donne lui-même à nous. C’est de tout cela que parle le signe qui a été donné aux bergers et qui nous est donné: l’enfant qui nous a été donné; l’enfant en qui Dieu s’est fait petit pour nous. Prions le Seigneur de nous donner la grâce de regarder en cette nuit la crèche avec la simplicité des bergers, pour recevoir ainsi la joie avec laquelle ils repartirent chez eux (cf Lc 2, 20). Prions-le de nous donner l’humilité et la foi avec lesquelles saint Joseph regardait l’enfant que Marie avait conçu du Saint-Esprit. Prions qu’il nous donne de le regarder avec l’amour avec lequel Marie l’a regardé. Et prions qu’ainsi la lumière, que virent les bergers, nous illumine, nous aussi, et que s’accomplisse dans le monde entier ce que les anges chantèrent en cette nuit: «Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes, que Dieu aime». Amen!
7:11:53 PM

Journal Missa

 Dimanche le 24 décembre 2006
Nuevo Catholics. We’re full, bursting at the seams, and so are most churches in the archdiocese.
1:45:36 PM

Journal Missa

 Vendredi le 22 décembre 2006
Miracle of 'blind' man who can see
10:40:10 AM

Journal Missa

 Jeudi le 21 décembre 2006
Catholic numbers rising in China
12:23:46 PM
Saint Pierre Canisius (†1597) sj. hollandais, réformateur de l'Église en Allemagne. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
11:45:24 AM
Il a commencé par lancer sa voix devant lui par l'intermédiaire des prophètes ; sans se laisser voir, il se faisait entendre. Sa voix portait dans les messages que l'on annonçait de lui, et pendant tout ce temps l'Eglise-Epouse rassemblée depuis l'origine du monde, l'entendait seulement. Mais un jour elle l'a vu de ses yeux et a dit : « Le voici qui vient, bondissant sur les montagnes ! »... Et chaque âme, si du moins l'amour du Verbe de Dieu l'étreint..., est heureuse et consolée quand elle sent la présence de l'Epoux.....écoutons d'abord sa voix, et nous aussi nous pourrons le voir.
11:42:38 AM
Lectionnaire: - Voici mon bien-aimé qui vient ! il escalade les montagnes, il franchit les collines, il accourt comme la gazelle, comme le petit d'une biche. Le voici qui se tient derrière notre mur ; il regarde par la fenêtre, il guette à travers le treillage. Mon bien-aimé a parlé ; il m'a dit : « Lève-toi, mon amie, viens, ma toute belle. Car voici que l'hiver est passé, la saison des pluies est finie, elle s'en est allée. Dans la campagne, les fleurs apparaissent. Le temps des chansons arrive. Le roucoulement de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes. Le figuier forme ses premiers fruits, la vigne en fleur exhale son parfum. Lève-toi, mon amie, viens, ma toute belle ! Ma colombe, blottie dans le rocher, cachée dans la falaise, montre-moi ton visage, fais-moi entendre ta voix ; car ta voix est douce, et ton visage est beau. » - Chantez-lui le cantique nouveau, de tout votre art soutenez l'ovation....Le Seigneur a déjoué les plans des nations, anéanti les projets des peuples - En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l'Esprit Saint, et s'écria d'une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu'à moi ? Car, lorsque j'ai entendu tes paroles de salutation, l'enfant a tressailli d'allégresse au-dedans de moi. Heureuse celle qui a cru à l'accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »
11:31:43 AM
L'Arche de la nouvelle alliance à Montréal

Jeudi le 21 décembre
14 h 00 à 7 h 00 du vendredi
Mission Mère-des-Chrétiens (Italiens)
7935 rue Lefebvre, LaSalle Montréal QC H8N 2A9
Langue : Italiano, English

Vendredi le 22 décembre
9 h 00 à 19 h 00
Résidences Angelica et Les Cascades
Résidence Angelica, 3435, boul. Gouin Est, Montréal-Nord, QC H1H 1B1
Description : Célébration eucharistique dans deux résidences pour de
personnes à la rétraite suivi d'un temps d'adoration
Langue : Français

Samedi le 23 décembre
10 h 00 à 20 h 00
Saint-Vincent-Marie-Strambi
10 815 rue Armand-Laverge, Montréal-Nord, Montréal Qc H1H 3P3
Langue : Français

Du dimanche 24 décembre au lundi 25 décembre
Dimanche 8 h 00 à lundi 18 h 00
Cathédrale Marie-Reine-du-Monde
1085 rue de la Cahtédrale, Montréal QC H3B 2V3
Langue : Français

Mardi 26 décembre
1- 7 h 00 à 13 h 15
Sanctuaire Notre-Dame-de-Lourdes
430 rue Sainte-Catherine Est, Montréal QC H2L 2C5
Langue : Français

2- 15 h 00 à 20 h 00
Saint John Bosco
2510 rue Springland, Montréal QC H4E 2G5
Langue : Italiano, English

Mercredi 27 décembre
1- 7 h 00 à 12 h 45
Sanctuaire Notre-Dame-de-Lourdes
430 rue Sainte-Catherine Est, Montréal QC H2L 2C5
Description : Célébration de la fête de St-Jean, apôtre et évangéliste. Temps
d'adoration.
Langue : Français

2- 14 h 00 à 16 h 30
Résidence des Petites Sœurs des Pauvres
5605 Beaubien Est, Montréal QC H1T 1X4 (Rosemont)
Description : Animation adressé aux résidants de la maison pour des personnes
âgées.
Langue : Français

3- 18 h 00 à l'heure de partir vers Québec
Cénacle, Maison de la Famille Myriam-Bethléem à Montréal
215 de Castelnau Est, Montréal QC H2R 1P6
Description : Adoration au Saint-Sacrement sur l'animation de la Famille Myriam.
Langue : Français

Itinéraire
10:48:51 AM
Message de Benoît XVI pour la célébration de la journée mondiale de la paix le 1er janvier 2007 La personne humaine, coeur de la paix
10:30:59 AM
...comment proposer la vérité salvifique de Jésus Christ à la raison dans notre temps”? Le point de départ est la crise radicale qui traverse le christianisme d’aujourd’hui, surtout en Europe: un christianisme qui a perdu la certitude d’être la “vraie religion”. Les changements qui ont touché la raison et la science ainsi que ceux qui ont rongé le christianisme lui-même ont fini par séparer la foi de la vérité. Benoît XVI veut, par contre, rapprocher la raison et la liberté au christianisme et éclairer l’“étrange pénombre” dans laquelle vit l’homme moderne qui, en plus de Dieu, ne connaît plus le bien et le mal. Ruini souligne cependant que le pape fait cela “d’une façon qui n’est pas tout à fait rationaliste”. Le cœur de la prédication de Benoît XVI est, en effet, Jésus. Cela explique pourquoi il s’est mis, justement, à écrire un livre sur Lui, sur le Jésus “de l’histoire” qui fait un tout avec le Jésus de la foi. En retrouvant Jésus comme vrai Dieu et vrai homme, l’Occident chrétien pourrait se rapprocher des autres cultures et religions du monde et leur offrir sa sincère proposition. Ratzinger et Ruini disent non à l’inculturation et non à la multiculturalité. L’approche que selon eux “appartient à la forme originelle du christianisme” est celle de l’interculturalité. L’interculturalité “sous-entend à la fois une attitude positive envers les autres cultures et les autres religions et une œuvre de purification et de ‘coupe courageuse’ qui sont indispensables pour n’importe quelle culture qui veut véritablement rencontrer le Christ”. En terminant sa leçon, Ruini a reconnu que Ratzinger “ne se fait pas d’illusions sur l’état de santé actuel de l’Église catholique en particulier et du christianisme en général”. Mais il fait face à la grandeur, même “excessive”, de sa tâche avec la certitude que “celui qui croit n’est jamais seul”.
10:24:43 AM
Chiesa - en français
10:18:47 AM
"Le grand silence" sur grand écran (Radio-Vatican) Depuis mercredi, les français peuvent découvrir au cinéma un film pas comme les autres, un film silencieux s’il en est, comme nous le dit son titre « Le grand silence ». Ce long métrage scrute la vie du monastère de la Grande Chartreuse. Aux regards de l'érudit ou du simple curieux, du croyant ou de l'indifférent, le monachisme est un fait exceptionnel d'adéquation et de distancement, de fascination et d'interpellation dont la force calme ébranle. Un film sur l’intériorité, dont nous parle son auteur, le cinéaste Philip Groening, au micro de Marie Geneviève Mateos

Le Grand silence

Cinema Ex-Centris 3536 boul. Saint-Laurent, Montréal (514) 847-2206

Du 22 au 28 décembre 2006 - à 13:00 H  et à 18:H00 ( sauf le 24 décembre à 13H:00 h seulement). En français, avec sous-titres en anglais.

Description:
De loin, on peut apercevoir la Grande Chartreuse érigée par Saint Bruno en 1084 au cœur du massif des Préalpes françaises. Seulement de loin, car personne n’y entre jamais sauf quelques aspirants au noviciat, et un cinéaste, seize ans après sa demande initiale. On pénètre la vie monastique des Chartreux avec «un film comme un nuage». Un film comme une rencontre fondamentale, un rendez-vous secret, une mystique de l’image! A priori déconcerté par un documentaire de trois heures, on est saisi de l’intérieur, comme une introspection qui grossit en profonde méditation. Son rythme lent, ses répétitions ponctuant une vie dépouillée, ses panoramas éminents en contrepoint d’un détail — un prie-dieu, une dalle mouillée, une braise, une cellule -, son absence quasi absolue de mots et de musique, son silence, LE silence.


 Dossier sur les Chartreux (La Croix)
10:03:59 AM

Journal Missa

 Mercredi le 20 décembre 2006
Lectionnaire: - Le Seigneur parla encore ainsi au roi Acaz : « Demande pour toi un signe venant du Seigneur ton Dieu, demande-le au fond des vallées ou bien en haut sur les sommets. » Acaz répondit : « Non, je n'en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l'épreuve. » Isaïe dit alors : « Écoutez, maison de David ! Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes : il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu ! Eh bien ! Le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la jeune femme est enceinte, elle enfantera un fils, et on l'appellera Emmanuel, (c'est-à-dire : Dieu-avec-nous). De crème et de miel il se nourrira, et il saura rejeter le mal et choisir le bien. Avant même que cet enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, elle sera abandonnée, la terre dont les deux rois te font trembler. » - Qui peut gravir la montagne du Seigneur et se tenir dans le lieu saint ? - Le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L'ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » A cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L'ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n'aura pas de fin. » Marie dit à l'ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? » L'ange lui répondit : « L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu'Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, alors qu'on l'appelait : 'la femme stérile'. Car rien n'est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » Alors l'ange la quitta.
7:52:42 PM

12:42:31 PM
Exposition internationale de crèches à Rivière-Éternité
12:31:38 PM
Saint Jean de Cronstadt (Ivan Ilich Sergiev) saint russe orthodoxe décédé en 1908 (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
6:33:07 AM
Ukraine : « Avortements et infanticides au profit de la recherche »

« Où situer les limites du non-traitement d’un enfant ? Lorsque les médecins ont pris acte que les parents ont donné leur consentement au refus de toute opération, pourquoi ne pourraient-ils alors pas aussi faire quelque chose pour abréger la douleur de cet enfant ? ». « La pratique, souligne l’institut, vient renverser l’éthique : certains se demandent sérieusement s’il y a ‘une distinction significative éthiquement entre tuer et laisser mourir’ ».
6:31:06 AM

Journal Missa

 Mardi le 19 décembre 2006
Le coeur dans la voix
9:15:29 AM

Journal Missa

 Lundi le 18 décembre 2006
Le mariage est l'union exclusive d'un homme et d'une femme.... tous les partis politiques ne reconnaissent pas les droits fondamentaux de la liberté de religion et de la liberté de conscience.  C'est du moins ce qu'il est donné de constater lorsque des chefs de parti obligent leurs députés à voter selon la ligne de parti sur les questions les plus fondamentales d'éthique et de morale.
9:14:38 PM
La « grâce de Noël » de la bienheureuse Marie-Eugénie Milleret
8:33:29 PM
St Padre Pio (†1968) capucin, le seul prêtre qui ait reçu les stigmates; sa spiritualité est encore plus importante que tous ses miracles. (D'après Jean Barbier: "Trois stigmatisés", Éd. Téqui) - Canonisé en 2002. (RS), par Raymond Beaugrand-Champagne
8:28:51 PM
« Tu lui donneras le nom de Jésus » En hébreu « Jésus » veut dire « salut » ou « Sauveur », un nom qui désignait pour les prophètes une vocation très déterminée. D'où ces paroles chantées dans un grand désir de le voir : « Mon âme exultera dans le Seigneur et se réjouira dans son salut ; mon âme se consume après ton salut » (Ps 12,6;34,9;118,81). « Je me glorifierai dans le Seigneur, je me réjouirai en Dieu mon Sauveur » (Ha 3,18). Et surtout : « Mon Dieu, en ton nom, sauve-moi » (Ps 54,3). C'est comme si on disait : « Toi qui t'appelles Sauveur, en me sauvant, manifeste la gloire de ton nom ». Donc le nom du fils qui est né de la Vierge Marie est Jésus, selon l'explication de l'ange : « C'est lui qui sauve son peuple de ses péchés »... Le mot « Christ », lui, désigne la dignité sacerdotale ou royale. En effet, les prêtres et les rois étaient « chrismés », c'est-à-dire oints d'huile sainte ; par là ils étaient des signes de celui qui, apparaissant dans le monde comme le vrai roi et grand prêtre, a reçu l'onction de « l'huile de la joie, premier de ceux qui y ont part avec lui » (Ps 44,8). C'est à cause de cette onction qu'il est appelé Christ, et que ceux qui ont part à cette même onction, celle de la grâce spirituelle, sont appelés chrétiens. Que, par son nom de Sauveur, il daigne nous sauver de nos péchés ! Que par son onction de grand-prêtre, il daigne nous réconcilier avec Dieu le Père. Que par son onction de roi, il nous donne le royaume éternel de son Père. Saint Bède le Vénérable (vers 673-735), moine, docteur de l'Église Homélie 5 ; CCL 122,36 (trad. Solesmes rev.)
8:13:21 PM
Lectionnaire : Voici venir des jours, déclare le Seigneur, où je donnerai à David un Germe juste : il régnera en vrai roi, il agira avec intelligence, il exercera dans le pays le droit et la justice. Sous son règne, le royaume de Juda sera sauvé, et Israël habitera sur sa terre en sécurité. Voici le nom qu'on lui donnera : « Le-Seigneur-est-notre-justice ». Oui, voici venir des jours - déclare le Seigneur - où, pour prêter serment, on ne dira plus : « Par le Seigneur vivant, qui a fait monter du pays d'Égypte les fils d'Israël ». Mais on dira : « Par le Seigneur vivant, qui a fait monter du pays du Nord les hommes de la maison d'Israël, qui les a ramenés de tous les pays où il les avait dispersés, et qui les fait demeurer sur leur propre sol ». - En ces jours-là, fleurira la justice - Voici quelle fut l'origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph ; or, avant qu'ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l'action de l'Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement ; il décida de la répudier en secret. Il avait formé ce projet, lorsque l'ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l'enfant qui est engendré en elle vient de l'Esprit Saint ; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c'est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela arriva pour que s'accomplît la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra et elle mettra au monde un fils, auquel on donnera le nom d'Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ». Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l'ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse.
8:11:49 PM

Journal Missa

 Vendredi le 15 décembre 2006
ce Royaume des cieux dont il dit lui-même qu'« il ne vient pas de manière visible », et aussi « qu'il est au milieu de vous » (Lc 17,20-21)
9:49:34 AM
Lectionnaire: - Si tu avais été attentif à mes commandements, ta paix serait comme un fleuve - le chemin des méchants se perdra - la sagesse de Dieu se révèle juste à travers ce qu'elle fait
9:47:18 AM

Journal Missa

 Jeudi le 14 décembre 2006
The roots of the problem - and the cure
3:03:22 PM
Indexation des prestations d'aide sociale

Le Comité des affaires sociales apprécie la décision du ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale d'indexer les prestations sociales des personnes ayant des contraintes sévères à l'emploi, mais il remet en cause la décision de pénaliser les personnes aptes au travail par une diminution de leurs prestations.

Lettre à la Ministre
2:54:28 PM

Journal Missa

 Vendredi le 8 décembre 2006
Seminarian Rich Budd, 25, knows exactly how to reach Bishop Robert Carlson if he has any questions or concerns. “On my cell phone — on speed dial — is the bishop’s cell phone number,” said Budd. “And there’s definitely been nights where I’ve had to call him.”
11:38:17 PM
Lectionnaire: - Je mettrai une hostilité entre la femme et toi, entre sa descendance et ta descendance : sa descendance te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon - Le Seigneur a fait connaître sa victoire - En lui, il nous a choisis avant la création du monde - Je te salue, Comblée-de-grâce
4:00:12 PM
Le débat sur la redéfinition du mariage n'est pas clos
3:50:50 PM

Journal Missa

 Lundi le 4 décembre 2006
S. Pierre-Julien Eymard (La Mure 1811-1868) a connu un parcours singulier: novice quelques mois en 1829 chez les Oblats de Marie Immaculée à Marseille, prêtre du diocèse de Grenoble de 1834 à 1839, Mariste de 1839 à 1856, il fonde à Paris en 1856 la Société du Saint-Sacrement, prépare en 1858 la Société des Servantes du Saint-Sacrement qui est érigée à Angers en 1864. Son zèle pour l'Eucharistie le conduit à créer des communautés d'adoration et d'apostolat eucharistiques, à catéchiser les jeunes ouvriers, à grouper les fidèles dans l'Agrégation du Saint-Sacrement, à prêcher inlassablement l'Eucharistie. En ce 19e siècle, où la dévotion eucharistique se développe à travers de nombreuses initiatives, il apparaît comme l'apôtre éminent de l'Eucharistie. Ses Congrégations ont essaimé en une trentaine de pays sur tous les continents. Cette base de Données rassemble pour la première fois la totalité des écrits originaux de saint Pierre-Julien Eymard, retranscrits de façon fiable et complète à partir des manuscrits originaux, et répartis en 4 sections: Correspondance, Retraites et notes personnelles, Constitutions et Statuts, Prédication. www.eymard.org
8:35:02 AM

Journal Missa

 Dimanche le 3 décembre 2006
à son second avènement, il nous donnera « la longueur des jours sans fin »
8:27:35 AM
Lectionnaire: - je ferai naître chez David un Germe de justice - lui qui montre aux pécheurs le chemin - Que le Seigneur vous donne, entre vous et à l'égard de tous les hommes, un amour de plus en plus intense et débordant, comme celui que nous avons pour vous. Et qu'ainsi il vous établisse fermement dans une sainteté sans reproche devant Dieu notre Père, pour le jour où notre Seigneur Jésus viendra avec tous les saints - on verra le Fils de l'homme venir dans la nuée, avec grande puissance et grande gloire
8:25:30 AM

Journal Missa

 Vendredi le 1 décembre 2006
Débat sur la redéfinition du mariage civil: Commentaire du président de la CECC    
01 décembre 2006

Commentaire du président de la Conférence des évêques catholiques du Canada, Mgr André Gaumond, archevêque de Sherbrooke

Le gouvernement du Canada a annoncé le 29 novembre dernier que le Parlement sera invité à voter prochainement sur la réouverture du débat concernant la redéfinition du mariage civil.

Comme l'ont réitéré les évêques du Canada en de nombreuses occasions, l'enseignement de l'Église catholique sur le mariage est à la fois clair, immuable et largement connu.  S'inspirant du Concile Vatican II, le Catéchisme de l'Église catholique précise que : « La vocation au mariage est inscrite dans la nature même de l'homme et de la femme (...).  Le bien-être de la personne et de la société est étroitement lié à la prospérité de la communauté conjugale et familiale » (no 1603, d'après une citation tirée de la Constitution pastorale sur l'Église dans le monde de ce temps, Gaudium et Spes, no 47.).

Les évêques catholiques du Canada, tant de l'Église latine que des Églises orientales, maintiennent que l'union exclusive entre un homme et une femme constitue l'essence même du mariage; c'est pourquoi ils ne peuvent accepter la redéfinition du mariage civil comme étant l'union entre deux personnes, sans distinction de sexe.   Notre point de vue est partagé par plusieurs autres Canadiens et Canadiennes de toutes confessions, ou ne s'identifiant à aucun groupe religieux.  Dans l'affaire Egan c. Canada, en novembre 1995, les membres de la Cour suprême du Canada ont souligné que « le mariage est, de par sa nature, hétérosexuel » et que sa raison d'être « repose fermement sur la réalité biologique et sociale qui fait que seuls les couples hétérosexuels ont la capacité de procréer, que la plupart des enfants sont le fruit de ces unions et que ce sont ceux qui entretiennent ce genre d'union qui prennent généralement soin des enfants et qui les élèvent ».

Notre société doit faire davantage pour reconnaître et soutenir l'engagement entre un homme et une femme, engagement qui reste à la base de toutes les civilisations et qui assure de manière évidente la protection et le soutien des enfants.  Les Canadiens et Canadiennes doivent réfléchir aux conséquences sociales de la nouvelle définition du mariage civil, en soupesant ce qu'il adviendra si la société n'accorde plus une place de choix et une valeur fondamentale à l'union de toute une vie entre un homme et une femme dans le mariage.  Étant la pierre d'angle de la société, la famille constitue le meilleur environnement où puissent être accueillis les enfants.  On se doit aussi de garantir la liberté de conscience et de religion, et de respecter la dignité de toutes personnes, quelle que soit leur orientation sexuelle.

À l'occasion de ce débat, les évêques du Canada expriment à nouveau le souhait que tous les députés puissent voter - librement et selon leur conscience - sur  cette question d'une si grande portée éthique et sociale.

+André Gaumond
Archevêque de Sherbrooke
et président de la Conférence
des évêques catholiques du Canada


4:50:11 PM

 Archives depuis le 7 octobre 2017 | Journal Missa sur Typepad |
 Archives 2017 | 01-10 |
 Archives 2016 | 01-12 |
 Archives 2015 | 01-12 |
 Archives 2014 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2013 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2012 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2011 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2010 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2009 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2008 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2007 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2006 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2005 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2004 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2003 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2002 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01 |
 Archives 2001 | 12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07 | 06 | 05 | 04 |




© 1996-2017 missa.org Tous droits réservés | Réalisation
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu